• Peut-on trouver une issue à la crise nucléaire iranienne, au moment précis où l'Iran est traversé par de fortes tensions internes ? Alors que certains pays occidentaux ont cessé tout dialogue avec l'Iran depuis les années 80, comment s'étonner de l'impasse actuelle ? Spécialiste en géopolitique, et notamment en matière nucléaire, François Géré, à force de visites répétées dans le pays, montre comment le développement de la crise nucléaire iranienne est intimement lié aux dynamiques internes de l'Iran.
    Revenant sur la gestation du programme nucléaire en Iran - dans les années du Shah et bien avant les ayatollahs -, l'auteur démonte toutes les facettes du jeu extraordinairement complexe qu'entretiennent les parties prenantes à la crise, des " marchands du bazar " aux religieux. S'efforçant de rompre avec les idées toutes faites, les préjugés simplificateurs et les déclarations à l'emporte-pièce, il suggère des résolutions concrètes pour éviter une guerre toujours possible et ramener l'Iran pacifié au sein de la communauté internationale.

    Sur commande
  • Depuis la chute du mur de Berlin, le monde est entré dans une nouvelle logique de la guerre et de la paix.On assiste à une "révolution dans les affaires militaires" au sein des armées des principales puissances et, en particulier, de celle des États-Unis : avancées technologiques, nouvelles organisations (professionnalisation des armées et privatisations, mercenaire de la sécurité).Car il s'agit désormais à la fois de répondre aux nouvelles menaces (terrorisme, prolifération nucléaire) et de chercher les conditions d'une paix durable adaptée aux nouvelles règles du jeu international.En 5 chapitres, cet ouvrage décrit ainsi les prémisses d'une géopolitique du XXIe siècle à travers l'évolution du couple guerre et paix.
    :- Paix et guerre : un couple éternel- Pourquoi les guerres ?- La révolution dans les affaires militaires- Les acteurs de la paix- Les grands dossiers d'aujourd'hui

  • Savoir c'est pouvoir, dit-on. Induire l'adversaire en erreur, c'est provoquer son affaiblissement et donc accroître la puissance de l'utilisateur. Chaque entrée de ce Dictionnaire telle que : Armes de destruction massive / Clearstream / Guerre psychologique / Manipulation de l'opinion /Négationnisme / Rumeurs / Timisoara / Transfuges /Watergate est accompagnée d'exemples, d'analyses, mais aussi de réflexions sur les finalités de l'information. Écrit par un professionnel des questions stratégiques et militaires, ce dictionnaire montre que la désinformation a ses raisons, sa nécessité qui appellent en retour la construction de véritables défenses.

    Sur commande
  • A travers les principales notions (agression, conomie des forces, sige et fortification...) et les principaux stratges (thoriciens et acteurs de la chose militaire : Hannibal, Clausewitz, Napolon, Moltke...), les cls pour comprendre la logique des conflits et les rgles du jeu rciproque des puissances.

  • 1991 : la guerre est finie.
    Les Te deum retentissent. Victoire et paix. Ce n'est malheureusement pas si simple. Aujourd'hui, les États-Unis prétendent vouloir terminer un conflit inachevé contre l'Irak. Cependant la victoire militaire était indiscutable. Ainsi se pose la complexité d'une sortie de guerre. Qui a véritablement gagné ? Pour combien de temps ? En comparant les États-Unis et la France dans les années qui entourèrent la fin présumée de la guerre froide, nous avons cherché à comprendre la situation de chacun de ces États : ce qu'ils ont gagné, ce qu'ils ont perdu sur l'échelle de la puissance internationale tout en recherchant, au niveau de la théorie stratégique, ce que signifie la notion de victoire.
    Une fin de guerre n'est rien d'autre que la préparation du rapport de puissance qui va suivre. C'est à cette aune que cet ouvrage évalue qui, des États-Unis ou de la France, a tiré le meilleur parti de la défaite de l'Union soviétique et qui a su s'adapter, au mieux de ses intérêts, à la situation bouleversante qui en résultait. Prenant en compte les évolutions technologiques majeures (le recul du nucléaire, le progrès de l'information militaire), considérant le retour des opérations dans la stratégie militaire jusqu'alors focalisée autour de la dissuasion nucléaire, cette analyse stratégique contribue à la compréhension des éléments structurels de l'évolution des rapports stratégiques actuels.

    Sur commande
  • Pourquoi le terrorisme ?

    François Géré

    • Larousse
    • 27 September 2006

    Une analyse du terrorisme moderne à travers ses mobiles, ses stratégies et ses différentes implantations dans le monde.
    Structure de l'ouvrage :
    - les définitions du terrorisme
    - L'histoire et les évolutions du terrorisme
    - la géopolitique du terrorisme
    - les organisations et leur fonctionnement : Al Qaîda ; Djihad islamique ; IRA ...
    - le contre-terrorisme : Conseil National de Sécurité Américain, le juge Bruguièreoe
    Dans la même collection :
    - Pourquoi les guerres ? (du même auteur)
    - Pourquoi le renseignement ?

  • Un spectre hante les Français : le déclin. La baisse relative du potentiel brut de la France est indéniable à mesure qu'émergent d'énormes masses démographiques et que, de plus en plus lourd, pèsent des économies en plein essor. 1% de la population mondiale, 5% du PIB global. Cette situation engendre deux réactions psychologiques opposées. Un auto-dénigrement masochiste et, à l'inverse, une extrême fierté nationale qui vit comme une revanche chaque succès, fut-il éphémère, comme si l'angoisse du déclin s'en trouvait momentanément apaisée. Pourtant les atouts restent colossaux : un espace considérable avec une zone économique maritime de 11 millions de Km2, des industries très performantes (aéronautique, nucléaire, tourisme) ; des résultats brillants dans l'exportation du luxe et des savoir-faire agroalimentaires. Un rayonnement architectural, littéraire et cinématographique. Au sein de l'Union Européenne, la France contribue puissamment à l'élaboration et à l'adoption de normes et de standards mondiaux conformes à ses intérêts et adaptés à ses capacités. Les compétences sont donc là. L'esprit d'entreprise n'est pas éteint. L'aptitude à l'innovation reste considérable. Beaucoup dépend d'une cohérence administrative et gouvernementale susceptible de surmonter les blocages ici, d'accommoder, là, les divisions, d'en finir avec des pratiques et des organismes périmés. Affaire d'État ? Non, plutôt d'état d'esprit, sans doute insuffisamment insufflé dans la formation des futurs responsables. Si elle entend maintenir son rang et accroître sa prospérité, la France n'a d'autre choix que la qualité des entreprises, la cohérence des choix et la cohésion des décisions. Comme les autres nations historiquement dominantes, la France est prise dans le bouleversement de la redistribution de la puissance dans l'âge de l'information-communication. Il appartient aux citoyens de choisir des dirigeants à la hauteur des enjeux. C'est cela gouverner : maintenir le bon cap dans la tourmente pour atteindre les bons ports.

    Sur commande
  • Armement et désarmement, ces deux pôles organisent la sécurité de la planète. En consultant la mémoire stratégique de la Revue Défense nationale, une mémoire de 70 ans, on retrouve une réflexion abondante sur cette dialectique qui fût centrale dans la période de détente qui précéda la fin de la guerre froide, il y a 20 ans déjà. En interrogeant aujourd'hui des experts de qualité, on mesure aussi à quel point la question du désarmement est encore présente dans les relations internationales et stratégiques. La question du nucléaire et de sa diffusion pacifique, celle des boucliers stratégiques et de la dialectique dissuasion-défense, ou bien la régulation des technologies duales ont repris toute leur importance depuis quelques années, notamment sous l'impulsion de la nouvelle administration américaine .C'est un double regard que propose cet ouvrage sur le Désarmement qui inaugure une nouvelle formule de partenariat entre les éditions Economica et la RDN. Ce livre qui se substitue au numéro d'été de la RDN sollicite des auteurs significatifs, passés et présents, qui ont analysé ce thème que l'on a pu qualifier de cercle vicieux stratégique de l'ordre de Yalta établi il y a plus de 60 ans. Il propose une large rétrospective sur cette exigence essentielle ainsi qu'une perspective permettant d'en saisir les enjeux pour la stabilité du XXIeme siècle.

    Sur commande
empty