• Ce livre fait l'histoire d'un autre livre : en 1690, Les Infortunes d'Alonso Ramírez étaient publiées à Mexico. Ce petit livre raconte comment un certain Alonso Ramírez, fils de charpentier originaire de Porto Rico, est capturé aux Philippines par des pirates anglais. Réduit en esclavage, le malheureux endure les sévices des forbans et assiste à leurs déprédations en mer de Chine, dans l'océan Indien et jusqu'en Atlantique. Relâché aux commandes d'une frégate, il fait naufrage sur une côte déserte du Yucatan, bouclant au passage un tour du monde.
    L'ouvrage a longtemps été considéré comme une fiction, le premier roman - picaresque - jamais écrit en Amérique espagnole.
    Mais Fabio López Lázaro démontre dans une vaste étude préliminaire à la traduction commentée des Infortunes, qu'il s'agit aussi d'un témoignage véridique - quoique fort suspect. Que contenaient les cales de la frégate échouée ? Qu'est-ce qui conduisit le vice-roi de la Nouvelle-Espagne et un portoricain obscur à nouer une alliance incongrue pour publier ensemble cet ouvrage édifiant ?
    L'enquête minutieuse de López Lázaro autour des aventures d'Alonso Ramírez renverse les perspectives sur l'histoire de la piraterie, non plus considérée pour elle-même mais saisie dans le contexte mondial de l'empire espagnol du XVIIe siècle. Ce qui revient à interroger son rôle d'acteurs ambivalents dans les rivalités entre puissances européennes pour la colonisation du globe.

empty