La Cafetiere

  • Pause

    Fabcaro

    Comment un auteur vit son succès, non sans subir les affres de la création et la peur de voir fuir les muses. Le tout avec une sacrée tendance à la somatisation et l'hypocondrie...

    De cette période "un peu flottante", Fabcaro réalise un album dans la logique de continuité de thèmes qui lui sont chers.
    On retrouve ainsi son talent à dépeindre avec humour ses travers et défauts, à traiter de sujets profonds sans lourdeur, à en donner une perspective qui nous touche en miroir. Des éléments toutefois étonnants, avec une couverture à l'identité graphique forte où le titre est symbolisé par le logo «Pause» et une oeuvre comportant une touche d'expérimentation : à la fois chronique et journal de bord, elle mélange planches, strips et dessins. Un pêle-mêle calculé qui joue sur les respirations, les vides, les rythmes, comme autant de symboles des doutes de l'auteur, sans volonté d'esthétisme élitiste. Par ailleurs, son graphisme a mûri et évolué depuis quelques temps, se nourrissant même parfois de styles différents.

    L'album séduira les inconditionnels car, si son personnage manque d'inspiration, elle ne fait pas défaut à son auteur et alter-ego. Et les nouveaux lecteurs découvriront la richesse de son univers.

  • Steak it easy

    Fabcaro

    À travers des récits d'inspiration autobiographique, retrouvez ce qui fait la force de cet auteur incontournable : savoir nous faire rire de nous-mêmes, avec toujours une grande humanité derrière l'ironie.
    La Cafetière a, depuis 1996, à coeur de faire découvrir des univers d'auteurs à travers des publications de création.

  • "On n'est pas là pour réussir" est une compilation de strips parus dans Zoo le mag depuis 2008 et propose également des strips inédits pour 1/3. En dédicaces ou en festival, rerouvez la (dure) vie du dessinateur solitaire, en saynètes aussi justes que concises. Toujours aussi décapant !

  • L'album de l'année

    Fabcaro

    365 cases pour 365 jours, tel est le pari fait par Fabcaro qui livre ainsi, jour après jour, des moments de sa vie sur un an. Des instantanés qui, à travers l'humour, possèdent toujours cette dimension universelle en nous renvoyant en miroir une partie de nous-mêmes. Après trois titres de sa série autobiographique démarrée en 2005 avec Le steak haché de Damoclès, Fabcaro rentre encore plus dans le vif, sur le principe de la contrainte temporelle. L'album se présente comme un semainier de l'année 2009, complémentaire indispensable des autres albums, dans un format plus petit, pour tous ceux qui ont été sensibles à sa démarche.

  • Parapléjack

    Fabcaro

    ParapléJack tire un penalty, saute à l'élastique, fait de la compète, du ping pong, du yoga, un sensationnel numéro de trapèze et même du houla hop. ParapléJack drague, frime, joue, s'insurge. Mais ParapléJack est paraplégique, bloqué sur un fauteuil roulant. Et alors ? Comme le dit si bien le proverbe : « Tu dois accepter la vie telle qu'elle se présente mais mieux vaut faire en sorte qu'elle se présente comme tu veux qu'elle soit. » Issu de la revue numérique Mauvais Esprit (www.mauvaisesprit.com), ParapléJack rassemble des strips acides d'un personnage handicapé en perpétuel déni de la réalité. Ce décalage entraîne des situations drôles voire cyniques, pétries d'un certain humour noir mais jamais dépréciatives.
    L'éloge du dépassement de soi ?
    />

  • Like a steak machine

    Fabcaro

    Des gags en une planche avec pour thème le souvenir lié à un titre de musique. Titres sur lesquels l'auteur a pu vibrer ou qui sont, bien malgré eux, devenus la bande-son d'un épisode de sa vie. Ainsi sont évoqués pêle-mêle des morceaux de rock seventies ou eighties, de chanson française, de trucs ringards et même de tubes qui n'ont duré qu'un été. Mais si. À travers une sorte de Loose compil, Fabcaro poursuit sa série autobiographique avec toujours cet humour décalé qui rend ses récits attachants.

  • Droit dans le mur

    Fabcaro

    « Dis, tu vas quand même pas faire ça ? » Aah... le revoilà, le grand ado que vous étiez, tout plein d'idéaux, qui revient vous hanter et vous demande bien ce que c est qu'être adulte. Eh oui, après Le steak haché de Damoclès, il est ici question de maturité et toujours d'indécision, de décalage voire d'incommunicabilité. Bref, de toutes ces choses qui font un être humain. Dont l'humour.


  • on a tous quelque chose en nous de.
    fabcaro. chacun pourra se reconnaître un peu dans ses courts récits d'inspiration autobiographique et c'est ce qui en fait leur force. les problèmes de communication et la faiblesse - si humaine - du personnage principal y donnent lieu à des situations décalées voire absurdes. préparez-vous à rire de vous-mêmes.

empty