• Dans une époque contemporaine plutôt sombre et marquée de cynisme, les histoires de ces personnages offrent un éclairage sur l'ambiguïté constante des sentiments.
    Elles s'intéressent à ce qui nous fait agir, en révélant avec dérision, notre difficulté à nous connaître nous-mêmes et à accepter l'intimité avec les autres. «L'amour au cinéma» est un recueil de nouvelles explorant diverses facettes de l'intimité et du sentiment amoureux. Surtout réalistes, parfois fantaisistes, les récits mettent en scène des personnages d'hommes et de femmes à l'origine et au parcours différents, mais tous à la recherche d'ampleur dans leur vie.
    Toujours empreintes d'humour, sans être anecdotiques, ces nouvelles racontent les aventures de personnages ordinaires, imparfaits, mais attachants, qui sont transformés par des rencontres ou bouleversés par des événements troublants. A travers elles, ils font face à leurs désirs et leurs insécurités, dans un mélange fascinant de refoulement et de lucidité. Dans une époque contemporaine plutôt sombre et marquée de cynisme, les histoires de ces personnages offrent un éclairage sur l'ambiguïté constante des sentiments.
    Elles s'intéressent à ce qui nous fait agir, en révélant avec dérision, notre difficulté à nous connaître nous-mêmes et à accepter l'intimité avec les autres. Dans un style qui oscille entre ce qui est dit et ce qui est suggéré, l'auteure cherche à représenter comment l'intimité des relations familiales ou amoureuses, forcée par l'histoire commune, peut être tissée de non-dits, de frustrations et d'amour.

  • Sara, une jeune femme en fin de thèse approchant la trentaine, se rend dans une maison de campagne pour fêter l'anniversaire d'une proche, Félicie. Les convives rassemblent les plus vieux amis de Sara.
    Mais voilà que deux invités inattendus, amis intimes du groupe dans le passé, bouleversent l'équilibre de Sara, qui est en profonde période de doute et a l'impression de ne pas exister. À la fois excitée et anxieuse, Sara voit donc débarquer Hugo, voyageur, ancien amant disparu sans explication, en compagnie de son meilleur ami Étienne, personnage trouble et alcoolique. Désespérée et empêtrée dans ses contradictions, elle va s'en remettre au destin et devient la propre victime de son indécision.
    Nous sommes au printemps, Eveline Mailhot découpe le temps dans une ambiance de légèreté où la mélancolie érode les idéaux de chacun. Ce n'est pas l'exactitude des rapports humains qu'elle cerne dans Deux jours de vertige mais la vérité.

empty