• Nuit d'amour avec une prostituée, rencontre dans un théâtre de faubourg, croisement de solitudes rue de Belleville, voyage en train dans un compartiment de troisième classe... Dans ces cinq textes brefs, l'auteur de L'Hôtel du Nord, plume phare de l'École prolétarienne, dépeint avec un lyrisme pudique quelques trajectoires d'hommes et de femmes du peuple de Paris.

    'Il n'osa pas se dire que la vie l'avait volé une fois encore. Il se retrouvait dans la rue. C'était assez d'avoir à lutter contre la solitude, contre la nuit qui n'en finirait plus.'

  • Un Paris oublié, un Paris perdu, une population de bonnes venues de province, d'ouvriers, de gens simples... Pour les amoureux d'un Paris qui n'existe plus, comme son langage populaire et ses vies qui changent d'accent, de forme, de rythme selon les quartiers vécus, et encore cet Hôtel du Nord qu'Eugène Dabit a imaginé comme un croisement varié de destins et d'émotions...
    Eugène Dabit fait parti de ces trop rares auteurs qui marquent de leurs empreintes la grande tradition du roman populaire français. « L'hôtel du Nord » sera adapté par la suite au cinéma par Marcel Carné.
    Format professionnel électronique © Ink book edition.

  • Un mort tout neuf

    Eugène Dabit

    Eugène Dabit est un écrivain français né le 21 septembre 1898 à Mers-les-Bains et mort le 21 août 1936 à Sébastopol. Extrait : Et il lui paraît que la vie la quitte, elle aussi. Une forme humaine chancelle, tombe dans les bras du médecin en gémissant. Paula s'approche de Lucienne Dieulet ; sur ce visage crispé, elle reconnaît sa propre douleur, elle tend les mains, comme à une amie. -- Mon frère, balbutie Lucienne, où est mon frère ?

  • Ville lumière

    Eugène Dabit

    Treize textes, publiés en revue entre 1931 et 1935, suffisent à Eugène Dabit pour démaquiller Paris de sa frime scintillante. Se défiant du « popu » et de sa bimbeloterie canaille, il donne à voir, simplement, quelques épicentres discrets du malheur social : l'Hôtel du Nord, les couloirs du métro, l'hospice d'Ivry, dans ces textes posthumes où « la vie à nu » s'affirme comme la seule exigence et la seule honnêteté.

  • L'Hôtel du Nord

    ,

    • Ligaran
    • 12 March 2015

    Extrait : "Emile Lecouvreur tira sa montre, elle marquait 2h.20. M. Mercier, marchand de fonds, lui avait donné redez-vous sur le quai de Jemmapes, près du poste-vigie, pour 2 heures précises. Il chercha mentalement à excuser ce retard et dit à sa femme et à son fils qui s'impatientaient : - C'est un type qui s'y connaît, on peut avoir confiance. Il regarda d'un oeil plein de convoitise l'Hôtel du Nord qui se dressait de l'autre côté de la rue."
    À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN
    Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de qualité de grands livres de la littérature classique mais également des livres rares en partenariat avec la BNF. Beaucoup de soins sont apportés à ces versions ebook pour éviter les fautes que l'on trouve trop souvent dans des versions numériques de ces textes. 
    LIGARAN propose des grands classiques dans les domaines suivants : 
    o Livres rares
    o Livres libertins
    o Livres d'Histoire
    o Poésies
    o Première guerre mondiale
    o Jeunesse
    o Policier

empty