• Étienne, le narrateur de ce guide hors du commun, pantalon à grosses côtes et sac au dos, n'hésite pas à se sacrifier pour suivre le pèlerinage qui, de Vézelay à Compostelle, perpétue selon lui l'archaïsme de la pensée et la soumission au destin.
    Armé de son bâton de pèlerin, Étienne a plus d'un tour dans sa besace pour approcher au plus près les corps croyants de cette vaste communauté en marche... Le constat est hilarant : la chair est faible, on s'en doutait, mais elle est tout sauf triste !

  • C'est à la longue histoire qui lie, depuis les origines de l'humanité et dans toutes les cultures, la musique et la sexualité, que s'intéresse Étienne Liebig dans cet ouvrage.
    S'ouvrant sur une analyse des liens physiologiques entre plaisir sexuel et plaisir d'écoute de la musique, des effets de l'un et l'autre sur notre corps, le livre étudie ensuite, d'un point de vue anthropologique et historique, ce qui, de tout temps et sous toutes les latitudes, a entremêlé musique et sexe (musique des hétaïres romaines, mélopée des geishas, romantisme allemand ou groupes pop des années 1970). Enfin, l'auteur met en lumière ce qui lie musique et sexualité dans les représentations artistiques et culturelles?: des peintures chinoises jusqu'à la bande dessinée, mais aussi les résonances de musique et sexe à travers la littérature, et, bien sûr, dans l'art scénique -?des danses antiques jusqu'à la scène hip hop.

    Porté par un regard scientifique et psychologique autant qu'anthropologique, ce livre sans précédent est émaillé de biographies surprenantes de musiciens, de références musicales et d'illustrations.

    Musicien, musicothérapeute auprès d'enfants autistes, éducateur auprès des populations tsiganes, auteur d'ouvrages humoristiques ou érotiques, d'essais, de polars et de scénarios, Étienne Liebig est également chroniqueur à RMC depuis une dizaine d'années. Il poursuit toutes ces activités en parallèle, aussi heureux à sa table d'écrivain que face à un micro, sur le terrain avec les Roms qu'avec son quartet de jazz...

  • Les grands policiers et les grands criminels de la littérature classique ont une vie sexuelle. Mais celle-ci, pour des raisons de censure et de bienséance, n'a pas pu s'exprimer, faisant de nos héros des êtres impuissants ou frigides. Il fallait que cette injustice soit réparée. C'est pourquoi les éditions La Musardine ont décidé, dans un souci de vérité historique qui les honore, de confier à Etienne Liebig cette haute mission de rendre à tous ces personnages peuplant notre imaginaire collectif une vie sexuelle aussi riche et diverse que leur vie aventureuse.
    L'auteur a modestement essayé de pasticher au plus près des styles originaux les histoires de ces héros et héroïnes, qui ont tous fait l'objet, déjà, de nombreuses adaptations plus ou moins fidèles.

    Au programme :
    Arsène Lupin, gentleman gamahucheur Le Parfum de la chatte en noir, une aventure inédite de Rouletabille L'héritier aux deux trous, un récit original de Sherlock Holmes Les véritables mémoires du vit de Vidocq, les pages cachées des mémoires du forçat Fantômas contre l'inspecteur Juve et le jeune journaliste Fandor : Le laboratoire secret ; un forfait jamais révélé du prince du Mal La mystérieuse histoire du gode d'ivoire, une incroyable enquête d'Hercule Poirot Morsure sénile, une investigation inédite de Miss Marple

  • « Comme pour des milliers de jeunes français, la victoire de François Mitterrand et de la gauche en 1981 a été pour moi une formidable bouée où accrocher désespérément mes rêves d'utopie, mes espoirs d'égalités sociales et ma soif de libertés partagées. [...] Dans Paris, à cette époque, les filles étaient belles, leur regard pur, leurs jambes longues, elles sentaient l'amour comme je sentais le désir. Les femmes m'ont fait oublier la sueur poisseuse de mes journées de travail, l'odeur âcre du métal que l'on charrie, la chaleur du chalumeau, le manque de chance d'être pauvre. Les femmes m'ont fait oublier la déception de n'être rien sous la droite et de n'être pas plus sous la gauche quand on est ouvrier. En 1981, j'avais 20 ans, j'aurais donné mon scooter et ma collection de disques de Miles Davis pour rencontrer François Mitterrand et ne plus entendre de disco à la radio. Le sort en a décidé autrement.  » Étienne Liebig

  • "Lorsque j'étais enfant, souvent, le dimanche, mes parents me laissaient avec d'autres gosses du village chez une vieille grand-mère qui vivait au seuil de la forêt dans une petite maison de bois. Je me souviens qu'en hiver, le feu brûlait dans l'âtre de la cheminée en éclairant par intermittence la pièce dans laquelle nous nous tenions. La vieille dame était assise dans un fauteuil en tissus rouge qui se balançait lentement au rythme de sa respiration. Elle était toujours habillée d'un vieux pull gris et d'une couverture à grands carreaux vert qui couvrait ses jambes. Son visage était émacié et son nez semblait immense. Je me souviens très bien de ses petits yeux lumineux et brillants qui semblaient toujours nous surveiller. Les enfants se tenaient bien lorsqu'ils étaient là, hypnotisés par les histoires que la grand-mère nous racontait. Sa voix était étonnement jeune pour son âge et si l'on fermait les yeux, on aurait pu penser que c'était une jolie jeune fille qui nous parlait. Parfois elle sortait ses mains maigres et nerveuses de sous la couverture et l'on aurait dit, dans la lumière du feu de bois, qu'il se jouait un étrange ballet magique. Nos parents l'appelait Mémé Renard mais nous, qui la connaissions bien, nous l'avions surnommée :
    MEME LUBRIQUE !" Aladdin et la crampe merveilleuse.
    Le vilain petit canard avec une grosse quéquette.
    Barbe bleue et bite en bois.
    Le petit chas peu rond, rouge.
    Hansel et Gretel pas trop farouches.
    Cendrillon, la pouffe à deux ovaires.
    La belle au bois dormant mais au cul bien éveillé.
    Le petit poussait, la mère tirait.
    Riquet à la houppe et à la bite de serein.
    Boucles d'or et poils au cul.
    Le brave petit tailleur de pipes.
    La bergère et le ramoneur qui ramone.
    Le petit joueur de flûte obsédé.
    La belle et la bite.
    Ali Baba et les quarante branleuses.

  • Les conservateurs, les cons illuminés, les cons militants : la sociologie des cons est une science aussi vieille que l'humanité ! Les cons se renouvellent à chaque génération, comme le virus de la grippe et les nuages de sauterelles. Toujours là, mais différents, ils contaminent tous les milieux. Bobos, profs, retraités, syndicalistes, militants de droite et de gauche, féministes, artistes, psychanalystes, jeunes de quartier, etc., personne n'est épargné. Grand connaisseur de la question et nouveau con lui-même, Étienne Liébig espère avoir été suffisamment intolérant et injuste pour se faire plein d'ennemis!

  • A la manière des Exercices de Style de Queneau, Etienne Liebig nous propose 60 variantes d'une même histoire érotique:

    « Un homme rentre chez lui par surprise après un voyage. La solitude l'a conduit à imaginer le plus beau des retours amoureux. Il marche sur la queue de son chien, ce qui a pour effet de réveiller sa femme? et son amant. Ce dernier se cache dans la pièce et l'épouse accueille son mari avec gène. Le mari pressent la tromperie alors même que sa femme s'offre à lui. L'amant se fait repérer, c'est le drame (Ou pas). » De la Bible à 50 Nuances de Grey, d'Homère à NTM en passant par Victor Hugo, Colette, Platon ou Corneille, Etienne Liebig nous raconte la même historiette dans une ambiance littéraire, un style, un ton à chaque fois différents, en passant tous ces auteurs classiques à la moulinette érotique et comique dont il a le secret.
    Promenade littéraire désopilante et irréverencieuse, ces Sexercices de style se moquent de la littérature pour mieux la révérer.

  • Le masque de Bernardo

    Etienne Liébig

    • Michalon
    • 25 October 2012

    Un chercheur universitaire en anthropologie, spécialisé dans la construction des mythes en histoires modernes, enquête sur Bernardo, le compagnon mutique et un peu benêt de Zorro. Cette recherche qui n'est ni du goût de l'université ni de certains de ses proches à Monterey - où le mythe de Zorro est né au 19e - puis en Catalogne. Il reconstitue une biographie de son héros à partir de documents glanés en bibliothèque. Il fait aussi la rencontre de femmes extraordinaires et se trouve mêlé à une histoire de meurtres en série qui lui évoque de façon évidente mais très ésotérique sa propre recherche et ses déductions sur la personnalité de Zorro, un héros fabriqué pour des raisons historiques par une Amérique en construction cherchant à oublier le passé colonial. Le lecteur suit deux histoires parallèles à deux cents ans d'écart mais s'interpénétrant sans cesse. L'auteur en profite pour écorner la recherche universitaire française qu'il connaît bien.

  • Parents dépassés, professeurs impuissants, éducateurs déboussolés ou politiques en panne d'idées, cet ouvrage vous est destiné.
    Vous allez n pouvoir appréhender ce phénomène incompréhensible qui vous gâche une partie de l'existence : l'adolescent, cet extraterrestre de sexe féminin ou masculin, âgé de 13 à 18 ans environ. a travers ce livre de salubrité publique, l'auteur nous offre en effet un portrait moqueur, à la fois tendre et juste, de cette génération montante qui bouscule notre société d'adultes en perte de repères lui réclamant un peu d'espace et de liberté.
    Nos ados sont souvent pénibles et irrationnels, ils sont parfois stupides voire déprimants, ils ne ressembleront jamais à nos rêves et nos désirs, ils nous feront toujours passer des nuits blanches, etc. pourquoi ? petites réponses et grands soulagements grâce à cet essai jubilatoire sur le péril jeune.

  • Sauvages, drogués, moches, les pauvres sont aussi violents.
    La plupart écoutent du rap. Leur sexualité est suspecte. Ils sont d'une modernité affolante et d'un archaïsme révoltant. Certains se droguent, d'autres sont islamistes. Ils vivent en banlieue. Il met le doigt où ça fait mal, Etienne Liebig. Car les stéréotypes qu'il dénonce, personne n'y échappe. La banlieue est devenue l'envers de notre monde. Notre enfer, inquiétant et maléfique. Comment ces représentations se sont-elles imposées ? jusqu'à quel point ont-elles contaminé la réalité ? Ce nouveau dictionnaire des idées reçues démonte avec jubilation les préjugés qui pèsent sur les " quartiers ".
    Nos fantasmes, les médias, l'influence des politiques se mêlent pour créer une barbarie imaginaire. Sur fond de misère grandissante, ces représentations contribuent à construire le mythe d'une France coupée en deux. Hier encore, seuls les cons et les fachos y croyaient. Mais soyons honnêtes : nous nous sommes tous mis à y croire. Et si on allait voir ce qui se passe vraiment chez les barbares ?

  • Lorna, très jolie fliquette, a sa méthode pour faire accoucher les suspects et les témoins. Elle donne de son corps. Son collègue Glossu a aussi sa méthode : la mandale. Tous deux se retrouvent à enquêter sur une très sale affaire au coeur du Vatican. Sous les plafonds ornés de la cité papale, le protocole va en prendre un coup?: ça va secouer chez les mitres et le Grand Patron va être obligé de s'en mêler. Du suspense, de la mauvaise foi, des spaghetti alle vongole et quelques fantaisies maison. En tout cas, c'est prouvé maintenant?: les anges ont un sexe et ils savent s'en servir.

  • Les Roms n'ont jamais été perçus comme des immigrés européens venus tenter leur chance en France.
    Comment la haine irrationnelle dont ils sont victimes s'est-elle construite historiquement, socialement, culturellement et médiatiquement ? Quand cet acharnement a-t-il commencé ?
    Pourquoi en 2012 la question des Roms, finalement peu nombreux sur le territoire, provoque-t-elle un tel déchaînement de violences ? Et dans quel but les politiques ont-ils exacerbé cette peur populaire, jusqu'à la transformer en racisme d'Etat ? Avec beaucoup de justesse, Etienne Liebig, qui travaille depuis longtemps avec les Tsiganes de France, décrypte ce phénomène de rejet.
    En retraçant l'histoire de la pensée coloniale et des mécanismes de discrimination raciale et sociale, il montre comment s'est élaborée dans notre inconscient collectif l'imagerie populaire et savante des Tsiganes, et combien ces boucs émissaires sont utiles à certains politiques dans leurs discours populistes.

  • Longtemps, je me suis touchée de bonheur, longtemps j'ai cherché ces coins de solitude où dans une clairière, à l'abri des opportuns, je pouvais remonter mon cotillon sur mes cuisses. ». Enfin, l'autobiographie non autorisée de Blanche Neige paraît. On va savoir la vérité sur cette jeune fille à la peau blanche et aux idées noires perdue dans le siècle du romantisme allemand. Celle qui a connu les sept petits bonheurs, le prince presque charmant et la sorcière nymphomane se livre sous la plume féerique et singulièrement érotomaniaque d'Étienne Liebig. Pour la première fois, chacun peut se contempler dans le miroir magique et y découvrir qui est vraiment la mieux roulée et la plus bandante du royaume.

    Sur commande
  • Dans le premier volume, on se reconnaissait, on reconnaissait ses voisins, ses amis, ses parents. Mais certains de nos concitoyens n'y étaient pas, ils avaient été oubliés et se réjouissaient d'avoir échappé aux foudres de cet auteur acerbe et cynique. Il fallait que tout le monde en prenne pour son grade et puisse clamer à son tour, tiraillé entre la honte et la fierté : « Oui, je suis moi aussi un nouveau con ». On trouvera donc dans cet ouvrage de référence une soixantaine de portraits au vitriol : « Les nouveaux cons qui luttent contre le terrorisme », « Les nouveaux cons qui se prosternent devant le Dalai Lama », « les sportifs du dimanche », « Les cons qui bricolent », « Les cons qui se font attraper pour dopage », « Les auteurs qui se prennent pour Maupassant »...

    Une amusante étude sociologique de nos contemporains.

    Sur commande
  • Le prochain Goncourt

    Etienne Liébig

    Le roman s'ouvre avec La carte et le territoire qui est devenu La tarte et le méritoire, Jed Martin l'artiste devenu célèbre grâce à son travail photographique à partir de cartes routières dans le roman de Houellebecq, est devenu Daf dans celui d'Etienne Liebig. Daf est pâtissier, un jour où il a l'idée d'inventer des tartes cylindriques ou tartes rouleau, Beigbeder passe justement à la boulangerie. Ce dernier crie au géni, Daf est invité sur tous les plateaux télé et devient une vedette. Son attachée de presse, Liliane, demande à Houellebecq de faire un remake de son bestseller Les particules alimentaires. Mais tout s'écroule lorsque l'on découvre le cadavre de Jean-Pierre Coffe assassiné par une tarte cylindrique à la citrouille. L'inspecteur Weyergland mène l'enquête, il va jusqu'à se plonger dans de surprenantes archives. S'ouvre alors le chapitre Les malvoyantes (référence aux Bienveillantes)...
    Sous la plume d'Etienne, Syngué Sabour devient Cinglé, ça bourre, Rouleau de patience, Alabama Song : Allo Babasong Le bal des citrons, Le soleil des Scorta : Le soleil des Coffe etc.

    Le lecteur s'amusera à compter les multiples clins d'oeil à la littérature contemporaine et au monde si indéchiffrable de l'édition. Une imitation réussie des styles, des constructions mais aussi des tics et des egos.

    Sur commande
  • Voilà un livre de management tout à fait original. Il paraît humoristique et même provocateur mais à sa lecture on se rend compte que l'auteur nous parle d'expériences professionnelles qui évoquent une réalité connue de tous. À partir de témoignages et d'exemples vécus, l'auteur nous propose des méthodes adaptées à chaque situation de travail et nous permet, sans culpabilité, de considérer la séduction comme un moyen parmi d'autres de parvenir au bout de nos légitimes ambitions professionnelles. Il est à noter que cet ouvrage est le premier à aborder cette question universelle de manière rationnelle, scientifique et sans fausse pudeur.

    Indisponible
  • Tout ce que voudriez savoir sur la sexualité des militantes de droite comme de gauche ! Étienne Liebig, spécialiste de la séduction, auteur comblé de Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle nous revient pour un nouveau et passionnant défi : séduire les militantes de chacun des principaux partis politiques.
    Préférant visiblement manifester entre désir et plaisir qu'entre Bastille et République, Étienne n'hésite pas à multiplier ruses et stratégies, mensonges et déguisements pour parvenir à ses fins lubriques. Il nous permet ainsi d'approcher le discours politique et la fonction militante par une porte d'entrée intime, rarement explorée. Un premier constat : en missionnaire, à la hussarde ou en levrette, la variété domine, aucun parti politique ne peut prétendre au monopole sexuel, mais rassurez-vous on baise aussi bien à droite qu'à gauche !

  • Où vomir à Paris ? Comment se comporter dans une partouse ? Peut-on péter à table ? Comment réussir un adultère ? Comment être jeune de banlieue et aimer la police ? Qu'est-ce que le gamahuchage scientifique ? Comment éviter les dangers de la religion à nos enfants ?
    Tant de questions que tout le monde se pose dans cette société normée et contrôlée où même les poils sous les bras sont condamnés. Pour y répondre, Étienne Liebig a écrit un recueil de la mauvaise éducation et du plaisir gratuit. Souhaitons que l'immoralité joyeuse et provocatrice de ce savoir-vivre des cochons incitent nos contemporains à balancer les conventions sociales cul par-dessus tête pour jouir d'un instant de bonheur fugace, d'une ivresse passagère, d'une caresse éphémère sous les yeux effarés des moralistes de toutes obédiences.

  • Les diamants du pekinois

    Etienne Liébig

    • A&h
    • 24 March 2016
    Sur commande
  • Votre enfant préfère jouer à des jeux idiots sur son smartphone plutôt que la saine lecture de L'Iliade et l'Odyssée ? Soyez rassurés : vous n'êtes pas les seuls à penser que vous payez vos erreurs éducatives puisque, comme chacun sait : « On a les enfants que l'on mérite » !
    Et si le rôle parental n'était  pas aussi déterminant qu'on le croit ? Fruit de trente ans d'observations et d'accompagnement au sein de son travail d'éducateur, le livre d'Étienne Liebig  égratigne avec humour les dogmes et normes supposés éternels - Église, école, médecine, psychanalyse, pédagogie - et ouvre la réflexion sur ce que signifie aujourd'hui une « bonne éducation » au regard de ce qu'elle signifiait hier.
    Le parent démissionnaire est un mythe et les règles sont à réinventer. Et si on autorisait les enfants à nous manquer de respect quand il le faut ? Et si les limites qu'on leur fixait n'avaient plus de sens ?
    Un essai un brin provocateur pour vous déculpabiliser : à vous, parents, de vous réapproprier l'éducation de vos enfants et d'accepter d'être en concurrence permanente avec une nouvelle forme de liberté qui leur est donnée. 

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Kiko et Kishiko sont frère et soeur. Ils vivent au bord de la mer et passent leur temps à jouer au ballon et à d'autres jeux très amusants. Un jour, ils aperçoivent derrière une fenêtre une ombre étrange qui attire leur attention. Les enfants commencent à s'interroger sur le phénomène, et décident de se rendre sur place pour en avoir le coeur net. Au cours de cette aventure, nous découvrirons comment kiko et kishiko vont s'y prendre pour élucider le mystère du fantôme du vieux phare.

    Sur commande
empty