Littérature traduite

  • Après avoir repoussé vingt-deux demandes en mariage, Sophie York se résigne à dire oui à Braddon Chatwin, comte de Slaslow. Il aurait certes été bien plus excitant d'accepter la demande de Patrick Foakes. Entre ses bras, elle se sentait fondre et perdait tout sens des convenances. Mais pour sûr, ce séducteur impénitent l'aurait trompée et humiliée à maintes reprises. Pourtant, elle ne tarde pas à céder aux caresses de cet amant incomparable lorsque ce dernier, dans une rocambolesque tentative d'enlèvement, se fait passer pour Braddon, son fiancé...

  • Il était une fois, il n'y a pas si longtemps... Une jeune fille opprimée par sa marâtre s'éprend du fiancé de sa soeur... Une belle audacieuse affronte dans son château un lord monstrueux... Une épouse disgracieuse trahie prend sa revanche et se métamorphose en une sublime beauté... Voici cinq contes de fées classiques recréés par une auteure à la plume malicieuse et sensuelle, pour notre plus grand plaisir. Cinq histoires d'amour, folles et passionnées pour nous, les femmes d'aujourd'hui, qui sommes d'incorrigibles romantiques, toujours friandes d'aventures, de potions magiques et de princes canailles.

  • Par une nuit d'orage, Olivia Lytton frappe à la porte du duc de Sconce après que sa calèche a versé dans le fossé. Sublime apparition : ses longs cheveux dénoués ruissellent, sa robe trempée souligne des courbes somptueuses. Ébloui, Quin ne peut s'empêcher de lui voler un baiser. Lui le mathématicien de génie imperméable aux émotions s'embrase soudain pour cette femme au franc-parler déconcertant et au langage fleuri. Aurait-il enfin trouvé la femme de sa vie ? Mais n'est-il pas déjà fiancé ? À la soeur d'Olivia, très précisément ?

  • De passage à Londres, le duc de Kinross succombe au charme de la ravissante Edith Gilchrist. Parée de toutes les qualités nécessaires à une épouse, elle joue en prime divinement bien du violoncelle. Quelques baisers volés leur promettent déjà mille délices. Pourquoi faire traîner les fiançailles ? Le mariage est rondement célébré. Mais, contre toute attente, la nuit de noces se passe mal. La jeune femme s'isole dans la plus haute chambre du château de Craigievar. Et Gowan se retrouve face à un sacré défi : conquérir le coeur et le corps de la Belle de la Tour... sa duchesse.

  • Le duc de Trent a trouvé la femme idéale : Merry Pelford, une héritière de Boston. Avec sa beauté exotique et sa franchise, elle est l'opposée de ces fades et fragiles Anglaises prisonnières du carcan de l'étiquette britannique. Merry est drôle, spontanée, sensuelle. Oui, parfaite, décidément. Sauf qu'elle vient de se fiancer à Cedric, le jumeau de Trent.
    Depuis l'enfance, les deux frères sont à couteaux tirés. Furieux, Trent jure que cette fois il ne se laissera pas damer le pion. Et le jour du mariage, il n'hésite pas à se substituer à son rival !
    Reste à savoir si sa duchesse va goûter la plaisanterie...

  • « Bien sûr que j'accepte d'être le tuteur de vos filles ! » avait dit le duc de Holbrook au vicomte de Brydone. Or, ce dernier décède peu après, et voici le duc responsable de quatre Écossaises désargentées. Lui qui s'attendait à des fillettes constate, médusé, qu'il s'agit de quatre belles jeunes filles. Désormais, il va falloir les marier et le duc est vite dépassé. Aussi la raisonnable Tess Essex décide-t-elle de se dévouer. En tant qu'aînée, c'est à elle de donner l'exemple et d'épouser le comte de Mayne qui lui fait l'honneur de demander sa main. Mais réussira-t-elle à oublier les baisers sulfureux de Lucius Felton ?

  • Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Marianna. L'odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti mais avant tout, la future épouse doit être présentée au prince Gabriel.Par un coup du sort, Victoria, défigurée, ne peut se rendre au château. C'est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va alors faire la rencontre de Gabriel, un prince aussi charmant qu'arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s'acharne à lui dérober. Et si un baiser de minuit avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ?

  • À cause d'une malencontreuse méprise, la ravissante Linnet Thrynne est déshonorée. Sa tante trouve alors une solution : Linnet épousera Piers Yelverton, futur duc dont personne ne veut. Et pour cause : victime d'un accident qui l'a laissé boiteux et impuissant, il terrorise son entourage de ses fureurs dévastatrices. Puisqu'il n'a aucun espoir d'engendrer un héritier, il acceptera de donner son nom à une femme qui, pense-t-il, porte la vie. Ce sera l'union de la belle et de la bête. Sauf que Linnet est aussi pure que la blanche colombe et que son irascible fiancé est loin d'être un monstre...

  • - Vous êtes fou, père ! Theodora est comme ma soeur ! - Peu importe. Tu l'épouseras. Suite à de mauvais placements, le duc d'Ashbrook a « emprunté » sur la dot de sa filleule des fonds qu'il est incapable de rembourser. Il encourt la prison, à moins que son fils ne se dévoue pour épouser ce laideron. Afin d'éviter le scandale, James est bien obligé de se soumettre... et découvre chez sa jeune épouse une sensualité inattendue. Mais Theodora apprend les véritables raisons de leur union et le chasse du domaine.Sept ans plus tard, James revient et réalise avec stupeur que le vilain petit canard s'est transformé en cygne...

  • Sur le point de faire ses débuts dans le monde, Charlotte Calverstill quitte Londres pour un court séjour à la campagne, chez son amie Julia. Exténuées par d'interminables leçons de maintien, toutes deux sont bien décidées à profiter de ces quelques jours de liberté. Julia suggère donc de se rendre au bal masqué de Stuart Hill. Ces réjouissances populaires sont quelque peu inconvenantes pour des jeunes filles de la bonne société mais, sous leurs dominos, personne ne pourra les identifier. Charlotte n'avait certes pas prémédité de perdre son innocence ce soir-là. C'est pourtant ce qui advient dans les jardins où l'entraîne un bel inconnu. La voilà irrémédiablement compromise... Tait pis pour les projets de mariage, elle restera célibataire ! Trois ans plus tard, Charlotte reconnaît son amant d'un soir en la personne d'Alexander, duc de Sheffield...

empty