• La Planète des champignons raconte quelques jours dans la vie de deux personnes que tout semble sépa- rer : un traducteur de seconde zone enlisé dans ses habitudes et une businesswoman indépendante, qui mène sa vie tambour battant. Ils paraissent vivre sur des planètes différentes, et pourtant, ils partagent quelque chose d'essentiel : ils sont voisins de datchas à la campagne, au nord de la Russie. Sans se connaître, ils ont passé leur enfance à jouer aux mêmes jeux, à arpenter la forêt pour y cueillir les mêmes champi- gnons - ils ont le même rapport âpre et fusionnel à la nature, si important pour les Russes. Dans son récit, Elena Tchijova leur donne six jours, comme les six jours de la Création du monde, pour sortir de leur routine et saisir la chance de se rencontrer...
    Elena Tchijova traite dans ce roman d'un thème récurrent dans son oeuvre : la relation au passé. Quel est le poids du passé dans une vie d'adulte ? Com- ment inventer une nouvelle vie après l'effondrement de l'URSS ? Comment envisage-t-on l'avenir alors que le passé, ses valeurs et les êtres qui l'habitaient, ont disparu - mais que les souvenirs demeurent ?

  • Ce roman à cinq voix se passe dans la Russie totalitaire des années 1960, dans la ville de Leningrad encore marquée par le terrible siège de 900 jours qu'elle a subi pendant la guerre. Les voix appartiennent toutes à des femmes. Sofia, une petite fille muette de 7 ans, dessine à longueur de journée le monde qui l'entoure. Sa mère Antonina est ouvrière dans une usine. Trois vieilles femmes, Evdokia, Glikeria et Ariadna, accueillent Sofia et Antonina dans leur appartement communautaire. Elles jouent le rôle de grands-mères pour Sofia, à laquelle elles transmettent les valeurs de la Russie. Le roman raconte la vie ordinaire de ces femmes dans la ville de Leningrad ' les files d'attente pour la nourriture, la cuisson des pommes de terre, les lessives interminables, tout en convoquant également la poésie populaire et le merveilleux (les trois bonnes fées, la princesse endormie...). Dans Le Temps des femmes, les hommes sont quasiment absents ; dans ce récit à cinq voix, Elena Tchijova rend hommage à la femme russe, celle qui, à travers les vicissitudes de l'Histoire, travaille, lutte pour nourrir sa famille, et transmet les valeurs et l'héritage du passé aux générations suivantes, dans une résistance silencieuse à l'oppression.

empty