• La beauté des corps tient une place centrale, avec tant d'évidence qu'on la néglige au plan intellectuel. Au-delà de ses travers et d'une certaine superficialité, la beauté engage des pratiques et des rituels qui traversent les époques et les cultures. Longtemps marginalisés et méprisés, les soins d'embellissement n'ont que très récemment fait l'objet de travaux et d'analyses philosophiques, sociologiques, anthropologiques. Dès lors, il semblait nécessaire, à travers un choix de textes fondamentaux, de parcourir cette histoire des pratiques de beauté, en prouvant que, même sous des formes quotidiennes ou parfois mondaines, la mise en spectacle du corps humain s'impose comme une nécessité essentielle dans l'histoire comme à l'heure actuelle.

  • Un jeune garçon solitaire joue au bord d'une rivière et se lie d'amitié avec une libellule. Chaque jour, ils se retrouvent et dia- loguent. Méfiant au départ, le garçon s'attache de plus en plus à ces conversations, dans lesquelles ils interrogent ensemble les mystères du monde.
    Peu à peu, la libellule aide le garçon à se libérer de l'aspect normatif de la société et des devoirs qu'elle impose. Il lui confie ainsi son plus grand secret : il prend des cours de danse en cachette, car danser est mal vu pour un garçon.
    Une petite fable philosophique qui questionne les normes de la société, tout en douceur, à hauteur d'enfant.

    DISTRIBUTION : 1 enfant, 1 libellule.

    GENRE : comédie intime.

  • D'ordinaire, on dit aux enfants de ne pas rester dans leur bulle. Tyrse, Ezir et Azou, petits bébés espiègles, n'ont pas le choix. Coupés du monde extérieur par des parois de verre, ils ne peuvent que se voir et s'entendre.
    Mais la tentation du dehors est trop forte : ils désirent rencontrer les enfants qui chantent sous leur fenêtre et jouer dans la neige avec eux. A peine sortis de leurs prisons toutes rondes, ils partent à la découverte de continents jusqu'alors interdits, territoires immenses qui s'ouvrent désormais l'amour, l'amitié, la peau et le corps des autres qui exacerbent leurs sensations. Avec Son parfum d'avalanche, Dominique Paquet propose un texte poétique et philosophique s'adressant aussi aux tout-petits.

  • Talma vit avec sa fi lle, Camille, au bord de la mer. Le père, lui, sillonne les océans. Quand Talma rentre le soir, épuisée, elle ne prend guère le temps de s'occuper de sa fi lle, expédie le repas, s'énerve contre elle.
    Cela ne plaît pas du tout à Camille qui aime grimper sur les armoires pour observer le monde, s'inventer des histoires, parler à sa grenouille, surveiller ses plantations, commander aux éléments. Mais ce qu'elle aimerait par-dessus tout, c'est réussir à calmer sa mère, plus indomptable que les plus fortes tempêtes. Y parviendra-t-elle ?
    Extrait :
    TALMA : Que cherches-tu, ma fi lle ?
    CAMILLE :Je voudrais que tu te calmes. Je voudrais te regarder sans voir une tornade fondre dans la maison. Je voudrais du silence...Tu ne voudrais pas aussi un peu de silence ? Du silence pour nous câliner un peu ? L'heure bleue ? La douceur du siroco ?
    TALMA : Je n'aime pas la douceur.
    CAMILLE : Si tu chantais au lieu de hurler ?
    TALMA : Je chante faux.

  • Trita a du chagrin et même des chagrins.
    Elle a toutes les raisons d'avoir de la peine. Surtout qu'elle a un frère jumeau malade qui s'appelle Sinan et qu'elle n'a pas le droit de voir. Comment vivre sans lui ? Comment vivre sans avoir peur du noir ? Comment se consoler d'avoir de mauvaises notes ? Comment ne pas penser sans cesse à Sinan ? Comment en finir avec le chagrin ? Trita ne sait pas et se désespère. Soudain une inconnue sort de son armoire et lui propose de l'aider.
    Qui est-elle ? Une fée ? Peut-être.

  • La beauté est un art, légué, dit la genèse, par l'ange azazel qui, après la chute d'eve, montra aux femmes " l'art de se peindre le tour des yeux à l'antimoine ".
    Un art dont les critères ont évolué selon les époques, les croyances, la morale les techniques.
    Vains et onguents en egypte, éclat du fard et de la couleur, véritable emplâtre de séduction à rome, dictature du rouge et du blanc ; austérité retrouvée dans les premiers temps du christianisme ; et la découverte, fabuleuse, des archives de la beauté orientale ramenés par les croisés au moyen age ; céruse, rouge aux joues, et mouches à l'âge classique, retour à la beauté naturelle au xviiie siècle ; enfin apparition des premières industries cosmétiques au xixe, prélude à une beauté moderne qui multiplie aujourd'hui ses modèles.
    Dominique paquet raconte l'histoire d'une fascination et d'une espérance qui, depuis la plus haute antiquité, préside à l'hommage que chaque humain, homme ou femme, se doit de rendre à la maladroite nature et, ce faisant, à l'autre sexe.

    Des objets de toilette antiques, des miniatures médiévales, des tableaux, des " réclames " du siècle dernier aux photos des défilés de mode. une évocation des beautés de toutes les époques.
    En tout, plus de 120 illustrations pour retracer l'histoire fabuleuse et tyrannique de la beauté.

  • La Loutre, une enfant de neuf ans, l'âge des interrogations ; un père joueur qui aime sa fille mais plus encore les chevaux ; une mère absente chargée d'enfants de différents pères ; un facteur philosophe, le Pivert des Acacias, qui dans son arbre creux accumule les lettres et les lit pour apprendre le monde.
    Le Pivert des Acacias rencontre la Loutre tandis que là-bas, le père fait des paris. Il l'entraîne dans une escapade philosophique folle, qui permet à l'enfant de découvrir la nature et d'y trouver sa place. Gaston Bachelard disait que l'enfant est un rêveur définitif. Dominique Paquet lui rend hommage avec malice en lui donnant pour partenaire cette petite fille pleine de questions et d'émerveillements.

  • Les Tribulations d'une Pince à glace : Dans un meuble de la Grande Cuisine du Grand Restaurant, une Pince à glace rejetée par ses congénères part en quête de son identité véritable.
    D'un tiroir à l'autre, elle observe, questionne, et va de rencontres étranges en périlleuses aventures. Général Courant d'air : Le Général R., éminent inventeur au crâne en ailes de chauve-souris et moustache en plumes de corbeaux, fait tourner à pleines turbines son cerveau accélératif greffé. Assisté de son fidèle Berg-Op-Zoom, il n'a qu'un but : voler, pour envahir les terres britanniques. Mais le Roi d'Angleterre, crustacé parasite escorté de ses oiseaux-espions, veille au grain.

  • Deux adolescents sont enfermés dans une grange et se livrent à une étrange cérémonie.
    Ligoté par razou, radieux a pour obligation de raconter, voire d'inventer l'histoire de son ami d'infortune: ils ont été abandonnés l'un et l'autre dès la naissance. la souffrance de razou est telle qu'elle ne peut se dire autrement que par le chaos. radieux, double de lui-même, a les mots que l'autre n'a pas. peu importe lesquels, pourvu qu'ils donnent à razou un destin. la machine s'emballe. jusqu'oú peuvent-ils aller?.

  • L'histoire se passe en Chine.
    Un soir, Zao Ming confie à son ami Shen You qu'il ne restera pas une heure de plus chez lui. Pourquoi ? Parce que la Chine change trop vite, l'argent commande tout, ses parents en sont devenus les esclaves et ne s'occupent plus de lui. Son ami le suit. Ils iront, d'épreuves en épreuves, jusqu'au bout du monde avec comme compagnons de route des pinceaux et des mots pour dire le monde comme il va et comme on le rêve.

  • Dominique Paquet réinvente un Roméo et Juliette où les obstacles ne sont plus les rivalités familiales mais les différences culturelles et structurelles. Une ingénieure à la centrale du Blayais, bardée de diplômes et de certitudes, partage un fol amour avec une espèce de poète vagabond, autodidacte et jardinier, qui erre le long des berges de la Gironde

  • La beauté

    Dominique Paquet

    La beauté est un art, légué, dit la Genèse, par l'ange Azazel qui, après la chute d'Ève, montra aux femmes «l'art de se peindre le tour des yeux à l'antimoine». Un art dont les critères ont évolué selon les époques, les croyances, la morale, les techniques. Bains et onguents en Égypte ; éclat du fard et de la couleur à Rome ; découverte des artifices de la beauté orientale rapportés par les croisés au Moyen Âge ; céruse, rouge aux joues et mouches à l'âge classique, retour à la beauté naturelle au XVIIIe siècle ; apparition des premières industries cosmétiques au XIXe siècle, prélude à une beauté moderne qui multiplie ses modèles...

  • Les parfums et les odeurs ont tardivement fait leur apparition sur la scène théâtrale occidentale. Leur occultation tient à des raisons spécifiques: la physiologie évanescente de l'olfaction, sa singularité et le mépris dans lequel cette sensorialité a été longtemps tenue. Pourtant à partir de 1980, les artistes conçoivent pour certains spectacles des mises en scène d'odeurs dont certaines marquent la naissance d'un théâtre olfactif et d'une nouvelle esthétique.

  • Sur commande
  • Coédité avec Les Chantiers-théâtre de Blaye et de l'Estuaire en juin 2011.
    Commande d'écriture des Chantiers d'Écritures Nomades en Estuaire. Six pièces courtes de trois auteurs originaires d'une même région, l'Aquitaine. Dominique Paquet, Arnaud Poujol et Philippe Touzet racontent leur estuaire.
    "Quand on est un enfant de l'estuaire, les odeurs, la force des images et l'étrange atmosphère de ce "Pays" nous habitent à jamais..."

  • Le 10 mars 1906, une catastrophe minière d'une rare ampleur frappait le bassin industriel du Nord Pas-de-Calais. Ce drame est sans précédent en Europe. A Courrières, il est six heures trente du matin quand une impressionnante fumée noire s'échappe du moulinage de la fosse numéro 3. L'Histoire est en marche. Un coup de poussières d'une fulgurance inouïe tue, en moins de deux minutes, 1099 houilleurs, plongeant dans le désespoir plus de 500 veuves et 1400 orphelins. Les mineurs auront beau ensuite se révolter : les revendications qu'ils émettent alors légitimement en matière de sécurité ne se concrétiseront pas comme ils l'avaient espéré. Le bras de fer qui opposa alors grévistes et forces de l'ordre fut pourtant sans répit ni pitié. Sur base de multiples témoignages, ce livre retrace la trame de ces journées hors du commun avec, en point d'orgue, le récit de quatorze rescapés sortis tout droit de l'enfer.

  • Ils s'appellent Thierry Henry, Manuel Pedro Torres, Nico Krancjar, Lionel Messi, Ronaldinho, Pedro Pauleta, Jared Borgetti, John Messiah, Zinédine Zidane, Chris Birchall, Pavel Nedved, Andreï Chevtchenko ou Paulo Wanchope. Certains sont célèbres. D'autres rêvent de le devenir. Certains, encore, n'y parviendront jamais. Tous ont en commun de participer, du 9 juin au 9 juillet 2006, à la Coupe du Monde de football. Mais qui sont-ils vraiment ? Qui se cache derrière ces stars et ces anonymes du ballon rond ? Pourquoi la Côte d'Ivoire est-elle devenue folle de Didier Drogba, l'attaquant-vedette de Chelsea ? Quelle est la véritable histoire de Deco, le maestro du FC Barcelone qui, depuis 1999, a déjà remporté onze titres majeurs ? Où vit Ronaldinho ? Que représentent les cinq tatouages que porte David Beckham ? Après avoir battu le record de goals inscrits par Michel Platini sous le maillot de la Juventus Turin, David Trezeguet terminera-t-il meilleur buteur de ce Mondial ? En quoi l'Italien Luca Toni n'est-il pas un attaquant comme les autres ? Pourquoi Grégory Couper est-il plus fort que Fabien Barthez ? Le Paraguayen Montiel sera-t-il la révélation de l'épreuve ? A moins que pareil honneur ne revienne à l'Ukrainien Rusol : qui sait ? Ce livre, unique en son genre, aborde toutes ces questions. II va ainsi plus loin que la somme d'ouvrages conventionnels qui ne manqueront pas d'être publiés au sujet de cette dix-huitième Coupe du Monde, jetant sur celle-ci un éclairage totalement inédit. Comme quoi, un Mondial, ce n'est pas seulement un mois de compétition mais aussi des histoires d'hommes, grandes et, surtout, petites...

empty