• Les institutions politiques des régimes démocratiques contemporains (Parlements, gouvernements, présidents, partis politiques, etc.) ont un pouvoir normatif à nul autre pareil qui leur permet de classer, d'organiser et même d'officialiser l'existence des groupes sociaux et leurs différentes activités. Leur étude aide à mieux comprendre le fonctionnement des sociétés contemporaines.
    Celles-ci soulève cependant un certain nombre de questions. Si, en effet, les institutions politiques sont créées en vue d'établir une coopération stable et pacifique entre des acteurs qui défendent des intérêts contradictoires, comment expliquer le changement ? Comment comprendre la distribution inégale du pouvoir dans nos sociétés ? Quel pouvoir les institutions politiques peuvent-elles bien avoir sur ceux qui les incarnent ?
    À ces questions, les sciences sociales n'apportent pas de réponse unanime. Mais le développement de l'analyse institutionnelle en France et outre Atlantique depuis une vingtaine d'années permet de faire une synthèse des connaissances sur cet objet.

  • Comment expliquer le renforcement du pouvoir exécutif sous la Ve République ? Plusieurs études ont déjà été consacrées à cette question. Mais une dimension restait cependant négligée: celle des processus socio-politiques qui ont légitimé ce basculement du centre du pouvoir dans l'Etat, du législatif vers l'exécutif. C'est à cette dimension du changement constitutionnel de 1958 qu'est consacré ce livre. L'avénement de la Ve République ne saurait se comprendre indépendamment de la mobilisation au sortir de la seconde guerre mondiale, des élites " modernisatrices " du syndicalisme, de la haute fonction publique et des sciences sociales qui ont progressivement changé les représentations du politique.

  • Ce manuel apporte un éclairage historique et sociologique sur la vie politique française depuis la Révolution. Synthèse inédite de travaux de socio-histoire du politique, il met en perspective des débats contemporains et recontextualise nombre de notions clés de la science politique. Delphine Dulong y revient sur la genèse des cadres et des représentations qui ont accompagné l'émergence d'une démocratie pluraliste, tout en restant au plus près des principaux acteurs de cette histoire. Elle le fait sans céder à l'énumération encyclopédique, en privilégiant un mode analytique. Ce manuel s'adresse donc autant aux étudiants d'histoire, de science politique et de droit qu'à tous les lecteurs qui s'intéressent à la vie politique française.

    Sur commande
empty