• Le Crépuscule des vainqueurs est un premier roman très actuel, qui montre combien la littérature peut faire écho aux enquêtes ou essais sur le développement vertigineux des grandes organisations capitalistiques et mondialisées (on pense à un livre récent du journaliste Benoît Berthelot qui dénonce l'emprise croissante d'Amazon et de «ses machines à vendre» sur les consommateurs...) Il peint avec un humour féroce le consumérisme mimétique, les communicants cyniques, la perte de sens dans le travail et la digitalisation massive des interactions humaines mais c'est aussi une histoire d'amour et de pouvoir, à partir d'une incroyable manipulation qui se révèle malheureusement assez plausible pour donner froid dans le dos.
    L'auteur a une connaissance étonnante de tous les objets technologiques qui nous sont devenus indispensables et du pouvoir des marques sur nos modes de vie.
    Terminé en août 2018, quelques mois avant la crise des gilets jaunes et les émeutes parisiennes, ce texte drôle et inquiétant recèle quelques passages qui résonnent curieusement aujourd'hui.

empty