• L'objectif de ce cahier, exclusivement composé de textes documentaires de difficulté graduée, est de lire et identifier des types d'écrits différents, puis à produire des textes courts en imitant le texte initial. Ce cahier vient en complément du cahier Lecture et Production d'écrits - Textes narratifs.
    Des textes gais et motivants servent de supports aux activités de lecture et donnent lieu à une production d'écrit progressive (Je me prépare avant d'écrire, J'écris, et J'améliore mon écrit). L'activité d'écriture comprend également un versant orthographique: apprendre les phonèmes-graphèmes -- travailler la calligraphie.

    Ce cahier, outil souple et adaptable, peut être utilisé en complément de n'importe quel manuel d'apprentissage, en soutien pour renforcer les acquis des élèves les plus faibles - avec l'aide de l'enseignant - ou en autonomie pour les élèves bons lecteurs.

  • L'objectif de ce cahier, exclusivement composé de textes narratifs de difficulté graduée, est de lire et identifier des types d'écrits différents, puis à produire des textes courts en imitant le texte initial. Ce cahier vient en complément du cahier Lecture et Production d'écrits - Textes documentaires.
    Des textes gais et motivants (bande dessinée, contes ...) servent de supports aux activités de lecture et donnent lieu à une production d'écrit progressive (Je me prépare avant d'écrire, J'écris, et J'améliore mon écrit). L'activité d'écriture comprend également un versant orthographique: apprendre les phonèmes-graphèmes - travailler la calligraphie.

    Ce cahier, outil souple et adaptable, peut être utilisé en complément de n'importe quel manuel d'apprentissage, en soutien pour renforcer les acquis des élèves les plus faibles - avec l'aide de l'enseignant - ou en autonomie pour les élèves bons lecteurs.

  • Cet ouvrage se propose d'éclairer l'enseignement de la grammaire en décrivant des regards croisés sur l'histoire des notions, la position actuelle des chercheurs, le degré de conscience métaréflexive des élèves.
    Pour chaque notion, l'auteur montre les possibilités d'analyse des élèves et les investissements en lecture/écriture, en prenant soin de distinguer l'orthographe des autres activités.
    L'enseignant trouvera donc un outil de formation disciplinaire sur les « savoirs savants » et un outil pédagogique qui propose des démarches et des outils professionnels.

  • Cet ouvrage se propose d'éclairer l'enseignement de la grammaire en décrivant des regards croisés sur l'histoire des notions, la position actuelle des chercheurs, le degré de conscience méta-réflexive des élèves.
    Pour chaque notion, l'auteur montre les possibilités d'analyse des élèves et les investissements en lecture / écriture, en prenant soin de distinguer l'orthographe des autres activités.
    L'enseignant trouvera donc un outil de formation disciplinaire sur les « savoirs savants » et un outil pédagogique qui propose des démarches et des outils professionnels.

  • Comment apprenait-on à lire hier ? Comment apprend-on aujourd'hui ? Comment faudrait-il faire ? C. Tisset dresse un large état des lieux de toutes ces méthodes et invite à une autre démarche : les albums.
    Car aujourd'hui, l'enseignant cerne un peu mieux la manière dont l'enfant apprend, comment il devient lecteur, lecteur de livres, lecteur d'images et acteur du monde.
    En s'appuyant sur des albums, il peut réussir cet apprentissage et réhabiliter le plaisir du livre chez l'enfant.

  • L'objectif de ce cahier est de faire travailler la production d'écrits en relation constante avec la lecture (test narratifs uniquement) et le fonctionnement de la langue.

    A partir d'un texte narratif, les enfants doivent essentiellement écrire des suites, à l'exception de la dernière séance, plus difficile, où ils doivent écrire une séquence s'intégrant entre le début et la fin de l'histoire.
    Au CM1, l'apprentissage cible les trois étapes principales du récit.
    La progression va de la reprise à l'identique, de l'imitation plus ou moins servile, à l'invention. L'accent est mis sur la planification des idées.
    La démarche consiste à :
    - partir du texte support et des indices qu'il fournit, car on ne peut écrire sans avoir bien lu ;
    - concevoir les grandes lignes de ce que l'on va écrire ;
    - faire des propositions de relecture et d'amélioration sur des points précis et par étapes successives.

    Chaque séquence prévoit le réinvestissement d'un domaine particulier de la langue : le dialogue et le monologue, l'usage des temps et leur orthographe, la chronologie, l'expression du lieu, la caractérisation, les champs lexicaux.
    L'activité sur la langue prend alors du sens pour l'élève, car elle est une clé pour écrire. Les points de langue ont été choisis parce qu'ils révèlent un fonctionnement de l'écrit.
    Le renvoi systématique d'une séquence à l'autre oblige l'enfant à utiliser un savoir précédemment mobilisé.

    L'enseignant peut utiliser ce cahier en phase collective ou individuelle pour les questions de lecture, en ateliers ou en autonomie pour la phase écrite.

  • L'objectif de ce cahier est de faire travailler la production d'écrits en relation constante avec la lecture (test narratifs uniquement) et le fonctionnement de la langue.

    A partir d'un texte narratif, les enfants doivent essentiellement écrire des suites, à l'exception de la dernière séance, plus difficile, où ils doivent écrire une séquence s'intégrant entre le début et la fin de l'histoire.
    Au CM2, des genres variés sont abordés : le récit humoristique, le récit descriptif, le récit d'anticipation, la chronologie narrative...
    La progression va de la reprise à l'identique, de l'imitation plus ou moins servile, à l'invention. L'accent est mis sur la planification des idées.
    La démarche consiste à :
    - partir du texte support et des indices qu'il fournit, car on ne peut écrire sans avoir bien lu ;
    - concevoir les grandes lignes de ce que l'on va écrire ;
    - faire des propositions de relecture et d'amélioration sur des points précis et par étapes successives.

    Chaque séquence prévoit le réinvestissement d'un domaine particulier de la langue : le dialogue et le monologue, l'usage des temps et leur orthographe, la chronologie, l'expression du lieu, la caractérisation, les champs lexicaux.
    L'activité sur la langue prend alors du sens pour l'élève, car elle est une clé pour écrire. Les points de langue ont été choisis parce qu'ils révèlent un fonctionnement de l'écrit.
    Le renvoi systématique d'une séquence à l'autre oblige l'enfant à utiliser un savoir précédemment mobilisé.

    L'enseignant peut utiliser ce cahier en phase collective ou individuelle pour les questions de lecture, en ateliers ou en autonomie pour la phase écrite.

  • L'objectif de ce cahier est de faire travailler la production d'écrits en relation constante avec la lecture (test narratifs uniquement) et le fonctionnement de la langue.

    A partir d'un texte narratif, les enfants doivent essentiellement écrire des suites, à l'exception de la dernière séance, plus difficile, où ils doivent écrire une séquence s'intégrant entre le début et la fin de l'histoire.
    Au CE2, la production d'écrits est celle du conte et fonctionne surtout par imitation.
    La progression va de la reprise à l'identique, de l'imitation plus ou moins servile, à l'invention. L'accent est mis sur la planification des idées.
    La démarche consiste à :
    - partir du texte support et des indices qu'il fournit, car on ne peut écrire sans avoir bien lu ;
    - concevoir les grandes lignes de ce que l'on va écrire ;
    - faire des propositions de relecture et d'amélioration sur des points précis et par étapes successives.

    Chaque séquence prévoit le réinvestissement d'un domaine particulier de la langue : le dialogue et le monologue, l'usage des temps et leur orthographe, la chronologie, l'expression du lieu, la caractérisation, les champs lexicaux.
    L'activité sur la langue prend alors du sens pour l'élève, car elle est une clé pour écrire. Les points de langue ont été choisis parce qu'ils révèlent un fonctionnement de l'écrit.
    Le renvoi systématique d'une séquence à l'autre oblige l'enfant à utiliser un savoir précédemment mobilisé.

    L'enseignant peut utiliser ce cahier en phase collective ou individuelle pour les questions de lecture, en ateliers ou en autonomie pour la phase écrite.

  • Résultat de 10 ans d'expériences qui ont permis d'identifier les représentations des élèves et les difficultés rencontrées par les enseignants lors des séances de grammaire, d'orthographe et de conjugaison, cet ouvrage propose, dans une démarche qui se veut constructiviste, des manipulations et des corpus pour explorer les fonctions des mots.

    Chaque chapitre se consacre à une notion grammaticale et poursuit un double objectif : une perspective historique, pour comprendre l'évolution de l'enseignement de la langue, et des éléments de cours. La langue étant au service de la lecture et de l'écriture, l'enseignant trouvera des propositions d'activités et de progressions pour lier fortement grammaire et lecture.



    POINTS FORTS - Faire manipuler et observer - Faire construire les apprentissages - Faire le point sur les notions essentielles - Cerner les difficultés SOMMAIRE 1. Une démarche scientifique 2. La grammaire au service du lire-écrire     (la phrase, la chaîne anaphorique, la chronologie     et le verbe) 3. La grammaire de phrase     (le sujet, les compléments circonstanciels,     les compléments de verbe dont le COD) 4. La conjugaison     (pourquoi conjuguer, comment reconnaître un verbe,     simplifions l'apprentissage, les radicaux) 5. L'orthographe     (les activités, l'orthographe lexicale, les accords     syntaxiques, l'homophonie) PUBLIC Tous les enseignants du cycle 3 de l'école élémentaire.

  • L'objectif de ce cahier est de faire lire aux élèves d'autres types de textes (prescriptifs, informatifs, argumentatifs et poétiques) afin de leur faire comprendre le fonctionnement spécifique de chacun.
    Pour chaque type de textes, trois activités de lecture et une de production d'écrits sont proposées. Cet ouvrage complète les deux cahiers spécifiquement consacrés aux textes narratifs : Lecture silencieuse CE2 et Produire des écrits CE2.


    L'activité lecture (sur deux pages) :
    - doit inciter à la lecture de l'oeuvre ;
    - doit amener à une compréhension fine ;
    - conduit à l'analyse de la langue ;
    - crée un lien fort avec les activités d'écriture.

    L'activité production d'écrits (sur quatre pages) :
    - étudie spécifiquement un texte présenté dans les pages précédentes (par exemple, pour la partie " Texte prescriptif ", la recette de cuisine) ;
    - propose à l'enfant, à partir du texte, des activités préparatoires à l'écrit ;
    - invite l'élève à produire un texte du même genre, grâce à une démarche pédagogique très structurée ;
    - prévoit le réinvestissement d'un domaine lexical, grammatical, de procédés de langage caractéristiques. Des renvois permettent de faire le lien avec des leçons précédentes et de mobiliser les acquis.

    Ce cahier offre une souplesse d'utilisation et d'organisation de la séance : travail collectif ou personnel de lecture, travail en atelier ou autonome de compréhension et de rédaction.

  • L'objectif de ce cahier est de faire lire aux élèves d'autres types de textes (prescriptifs, informatifs, argumentatifs et poétiques) afin de leur faire comprendre le fonctionnement spécifique de chacun.
    Pour chaque type de textes, trois activités de lecture et une de production d'écrits sont proposées. Cet ouvrage complète les deux cahiers spécifiquement consacrés aux textes narratifs : Lecture silencieuse CE2 et Produire des écrits CE2.


    L'activité lecture (sur deux pages) :
    - doit inciter à la lecture de l'oeuvre ;
    - doit amener à une compréhension fine ;
    - conduit à l'analyse de la langue ;
    - crée un lien fort avec les activités d'écriture.

    L'activité production d'écrits (sur quatre pages) :
    - étudie spécifiquement un texte présenté dans les pages précédentes (par exemple, pour la partie " Texte prescriptif ", la recette de cuisine) ;
    - propose à l'enfant, à partir du texte, des activités préparatoires à l'écrit ;
    - invite l'élève à produire un texte du même genre, grâce à une démarche pédagogique très structurée ;
    - prévoit le réinvestissement d'un domaine lexical, grammatical, de procédés de langage caractéristiques. Des renvois permettent de faire le lien avec des leçons précédentes et de mobiliser les acquis.

    Ce cahier offre une souplesse d'utilisation et d'organisation de la séance : travail collectif ou personnel de lecture, travail en atelier ou autonome de compréhension et de rédaction.

  • L'objectif de ce cahier est de faire lire aux élèves d'autres types de textes (prescriptifs, informatifs, argumentatifs et poétiques) afin de leur faire comprendre le fonctionnement spécifique de chacun.
    Pour chaque type de textes, trois activités de lecture et une de production d'écrits sont proposées. Cet ouvrage complète les deux cahiers spécifiquement consacrés aux textes narratifs : Lecture silencieuse CE2 et Produire des écrits CE2.


    L'activité lecture (sur deux pages) :
    - doit inciter à la lecture de l'oeuvre ;
    - doit amener à une compréhension fine ;
    - conduit à l'analyse de la langue ;
    - crée un lien fort avec les activités d'écriture.

    L'activité production d'écrits (sur quatre pages) :
    - étudie spécifiquement un texte présenté dans les pages précédentes (par exemple, pour la partie " Texte prescriptif ", la recette de cuisine) ;
    - propose à l'enfant, à partir du texte, des activités préparatoires à l'écrit ;
    - invite l'élève à produire un texte du même genre, grâce à une démarche pédagogique très structurée ;
    - prévoit le réinvestissement d'un domaine lexical, grammatical, de procédés de langage caractéristiques. Des renvois permettent de faire le lien avec des leçons précédentes et de mobiliser les acquis.

    Ce cahier offre une souplesse d'utilisation et d'organisation de la séance : travail collectif ou personnel de lecture, travail en atelier ou autonome de compréhension et de rédaction.

  • Ce cahier de lecture silencieuse propose des activités sur le texte narratif, avec pour objectif de sensibiliser les enfants au rapport étroit qui lie la lecture et le fonctionnement de la langue. Les 22 séquences de travail proposent toutes un problème de langue révélé par la lecture et favorisent la production d'écrits.

    Chaque séquence se présente sur deux pages, organisées en quatre rubriques :
    - «Je lis»: lecture silencieuse de l'extrait de texte (un info + permet au lecteur de situer l'extrait de l'oeuvre proposé). Les critères de choix des textes, outre leur richesse narrative, sont la diversité des tons et des situations imaginaires, ainsi que l'humour.
    - «Je comprends»: questions de difficulté progressive pour une compréhension de plus en plus fine du texte..
    -«J'observe et je réfléchis»: activités d'observation et de réflexion sur un point de langue particulier révélé par la lecture (en grammaire, orthographe, conjugaison ou vocabulaire). Ainsi l'enfant perçoit la nécessaire relation entre lecture et fonctionnement de la langue. L'activité sur la langue prend alors du sens, car elle est une clé pour comprendre.
    - «Je retiens»: synthèse du fait de langue mis en évidence dans la rubrique précédente.

empty