• Édition originale italienne : Il profumo di Betania. La vita consacrata come mistica, profezia, terapia - 1997, Dehoniane, Bologne Édition revue et augmentée de l'original italien, traduit par C. Dumont, s.j. Préface : Cardinal Godfried Danneels L'exhortation pontificale Vita consecrata a donné aux conclusions du Synode sur la vie consacrée (1994) une ampleur remarquable. Une symbolique originale - celle de la transfiguration - projette sa lumière sur cet état de vie aux formes si diverses. Bruno Secondin présente d'abord la genèse du document romain ; il en commente ensuite les points forts. Qu'est donc cette «consécration» propre à la vie consacrée? Comment le Christ en est-il le centre? Quelles sont la place et la mission de cet état de vie dans l' Église? Dans une troisième partie, c'est l'avenir de la vie consacrée qui est envisagé. La dimension sprirituelle, l'oeuvre d'inculturation, la tâche prophétique et le témoignage eschatologique seront la marque distinctive du consacré dans le monde de demain. La presse en parle «Cette étude met en relief les «icônes» bibliques susceptibles de révéler le sens de la vie religieuse» Téléma

    Sur commande
  • Ce livre reprend les exercices spirituels prêchés au Pape François en 2015 par le carmélite Bruno Secondin. Sur le terrain de la voie du prophète Elie, le père Bruno propose sa lectio divina en trois mouvements. Le premier est fondé sur la «compréhension» : un retour au texte, son sens de base, l'exégèse des profondeurs.
    Le second mouvement est la «méditation», pour donner son plein essor au texte en révélant son potentiel spirituel et existentiel. Enfin le troisième mouvement cherche comment appliquer ce que nous avons saisi du texte à notre propre histoire, à nos choix.
    L'originalité du père Bruno Secondin est de suggérer ici le style d'Elie, dont la voix dérange et blesse notre conscience, faisant même parfois saigner. Le lecteur va pouvoir revivre l'expérience que le pape François et les membres de la Curie romaine ont vécue, en se laissant mener « aux racines de la foi, pour avoir le courage de dire «non» sans ambiguïté, en passant du culte de nos idoles à la vraie piété par un pèlerinage intérieur », pour reprendre les paroles adressées par le pape à Bruno Secondin.
    Thèmes de la retraite : Sortir du «village» ; Chemins d'authenticité (les racines de la foi et le courage de dire non à l'ambiguïté) ; Sentiers de liberté (des idoles vaines à la piété vraie) ; « Se laisser surprendre par Dieu » (la rencontre avec un Dieu qui est ailleurs et la rencontre du pauvre qui nous évangélise) ; Justice et intercession (témoins de la justice et de la solidarité) ; Recueillir le manteau d'Elie (pour devenir prophètes de fraternité).

  • En nous servant d'une icône biblique (Gn 26, 17-33), nous pouvons dire que nous, les carmes et les membres de la Famille du Carmel, nous devons apprendre à être héritiers de l'art de creuser des puits, en l'exerçant avec constance, en nous déplaçant toujours plus vers la frontière, là peut-être où personne ne croit pouvoir trouver ni eau ni vie.
    Dans la Règle du Carmel, nous nous trouvons en présence d'une christologie qui nous fait devenir disciples, mais qui est aussi vie dans le Christ, écoute attentive et priante de la Parole et célébration du Mystère du salut, lecture dans la foi des méditations comme traces du Christ et attente du retour du Seigneur. C'est la Parole de Dieu qui justifie la solitude et la valorise. La Parole n'est pas une des nombreuses manières d'occuper l'esprit et le temps dans la solitude ; la Parole ne supporte pas d'être un objet parmi tant d'autres.
    L'oraison à laquelle le carme doit se consacrer est décrite dans la Règle comme un " veiller dans la prière ", comme une réponse existentielle à la Parole méditée et assimilée. Prier, c'est alors passer dans le secret du coeur de Dieu que la Parole révèle et communique ; c'est s'avancer vers Quelqu'un qui habite la Parole, qui est la Parole vivante. Le résultat authentique, toujours selon la Règle, c'est une existence dans laquelle la Parole brille comme en transparence, une existence transfigurée par la Parole.
    Alors sera vraiment réalisé ce que la Règle donne comme idéal.

empty