• L'ouvrage présente plusieurs théories - dont celles notamment d'Yves Clot, Daniel Faïta, Bruno Maggi, Gilbert de Terssac, chacune dans l'espace d'un chapitre, et leurs ramifications dans les théories de neuf chercheurs plus jeunes - ayant privilégié des aspects différents de l'agir, ainsi que plusieurs disciplines : la psychologie, la sociologie, l'économie, le droit, la linguistique, les sciences de l'éducation, ou l'étude interdisciplinaire de la régulation de l'action sociale. Loin de confronter, ou d'opposer, les théories de l'action et les théories de l'activité mises en évidence, l'ouvrage - nécessairement collectif - montre leur compatibilité, fondée sur leur orientation commune permettant de résoudre l'ancien différend entre expliquer et comprendre et aussi dissoudre les nombreux dilemmes qui affectent l'interprétation de l'agir.
    Bruno Maggi, directeur de l'ouvrage, titulaire de Théorie de l'organisation à l'Université de Bologne et à l'Université des Études de Milan, plusieurs fois professeur invité à Paris, par différents établissements, Toulouse, Aix-en-Provence, Porto, Montréal, en Amérique Latine, a notamment publié en France : De l'agir organisationnel (2003), Un débat en analyse du travail, avec D. Faïta (2007) et, sous sa direction, Manières de penser, manières d'agir en éducation et en formation (2000) et L'Atelier de l'organisation (2001).

    Sur commande
empty