• Wolf et Barbara sont jumeaux. Ils grandissent dans un orphelinat allemand avant d'être adoptés en 1948 par une famille sud-africaine. Ils arrivent au Cap, choisis par une Fraternité qui cherche des enfants au sang pur, des descendants d'aryens. Les enfants découvrent l'idéologie raciste qui gouverne leur famille d'accueil. Devenus malgré eux des membres de cette communauté, ils se sentent honteux de n'avoir pas réussi à fuir, coupables d'une faute qu'ils n'ont pas commise. Mais au fil des années, chacun à leur manière, Wolf et Barbara font le choix de la révolte, de la liberté.
    En s'inspirant d'une page d'histoire méconnue, Bessora signe un roman magnifique sur la vie de ces orphelins oubliés aux prises avec les drames du XXe siècle.
    />

  • JULIETTE : Trêve de plaisanterie, Claire. Pourquoi as-tu fais ça ? Tu es folle ou quoi ? CLAIRE : C'était très bien ! Très très bien ! Tu devrais en faire autant. Tu as de la toile d'araignée dans le derrière ma fille. Faut débroussailler !
    JULIETTE : Qu'est-ce qu'il y a encore ? Qu'est-ce que j'ai fait ? Je n'ai pas rebouché le tube de dentifrice ? Mes cheveux bouchent le lavabo ? Une tétine traîne sous le canapé oe
    Deux femmes fort dissemblables : Claire, professeur quadragénaire, qui vient de décider de prendre un nouveau départ dans la vie, et Juliette, obscur écrivain sans succès et sans le sou, sorte de misanthrope éclairée qui s'est toujours laissée porter par la vie - qui ne lui a pas fait de cadeau.
    Claire aime les hommes - trop, même, au point d'être devenue séropositive par imprudence. Mais cela n'a fait qu'exacerber son désir de vie, son envie d'assouvir sans délai ses pulsions sexuelles les plus incongrues...
    Juliette, elle, ne les aime pas. Soit elle les éconduit d'entrée, soit elle les utilise.
    Claire et Juliette ont tout de même un point commun : les hasards de la vie les ont amenées à partager le même petit appartement, avec leurs enfants respectifs qui plus est. Autant dire que, dans ce roman à deux voix, la tendresse le dispute au sarcasme - et
    dispute " est vraiment le mot qui convient...

  • Michée, prophète de l'ancien testament, a anoncé la naissance du Messie à Bethléem. Mais il a aussi prédit, en deux versets et moins de cinq lignes, l'avènement d'une dynastie de puissants boiteux. Quelques millénaires plus tard, la prédiction semble s'accomplir... En ce jour-là, dit l'Eternel, Je recueillerai les boiteux, Je rassemblerai ceux qui étaient chassés, ceux que J'avais maltraités. Des boiteux, Je ferai un reste, de ceux qui étaient chassés une nation puissante ; Et l'Eternel régnera sur eux, à la montagne de Sion, dès lors et pour toujours. Michée 4 - Ancien Testament Bessora, à travers cette saga en quatre tomes, déroule sur trois siècles la lignée des boiteux, tous marqués par l'esclavage, tous claudiquant, qui de la jambe, qui de la langue, qui de l'esprit. Volume 1 - ZOONOMIA 1846. Johann, 15 ans, débarque de la Réunion à Paris. Bâtard et métis, il vient se faire reconnaître par son père, un aventurier aux vies multiples. Après quoi il compte bien devenir explorateur, le plus célèbre de tous, et tuer des gorilles. Mais l'affaire tourne court. Son père est déjà reparti pour l'Afrique et le tout jeune homme va devoir faire ses premières armes à Paris. Il découvrira l'amour auprès d'une épouse esseulée et apprendra son premier métier, taxidermiste, aux galeries Perrin. Plus tard viendra le temps du Gabon, des forêts tropicales, des fleuves dont on remonte la source comme on remonte vers un passé lourds de secrets et de parfums. Le personnage de Johann a été librement inspiré de la vie de Paul Belloni du Chaillu, premier homme "blanc" (tout comme Johan, ses origines sont à la fois métis et bâtardes) a avoir observé de près les gorilles, et découvert les tribus pygmées. Zoonomia est le premier titre d'une saga historique en quatre volumes, La Dynastie des Boiteux.

  • « Je ne vous laisserai pas m'enchaîner dans les montagnes du Caucase. Vous ne m'attraperez jamais. Car Yaoundé m'attend. » Partir pour les cimes volcaniques du mont Cameroun ! C'est le souhait ardent de Rosie Parks depuis qu'elle a ouvert une curieuse lettre d'invitation signée Edmond VII, lettre séduisante que d'autres jeunes femmes romancières ont aussi reçue. Le signataire inconnu, qui se dit éditeur au Cameroun et s'affirme cousin germain de Louis XIV, offre une tournée fantastique, découvertes et conférences dans l'Ouest camerounais. À une condition : que ces femmes écrivent en quelques pages la femme qu'elles ont rêvé être...
    Mais comment écrire la femme qu'on a rêvé être lorsqu'on est amnésique comme Rosie ?...
    Les voilà en route, les trois belles élues : Rosie et ses amnésies dangereuses ; Angélique, marquise d'ébène assoiffée d'azur et d'absolu : Mona Lisa, Indienne sombre, parée de soie et de mystère ; sans oublier l'illustre Edmond VII, altesse sérénissime pas plus épais, mais aussi souterrain, qu'un asticot... Ainsi commence ce triple voyage initiatique. Une aventure réaliste baroque et bien singulière, qui se joue sur une partition endiablée.

  • 1794, état du Maryland.
    Sur la branche d'un saule se balance Jane, 17 ans, qui vient à cet instant précis d'être touchée par l'amour. L'objet de son amour se trouve sous ses pieds et s'appelle Narcisse, c'est un Breton, il est beau et cherche une patrie après avoir fui la sienne où la Révolution raccourcit les corps à tout-va grâce à la machine de Monsieur Guillotin.
    Jane aime Narcisse, qui s'aime lui-même et qui part en Louisiane et donc Jane le suit et quand il quitte les tout jeunes Etats-Unis d'Amérique, elle s'embarque à son tour, sur le voilier d'un étrange personnage, prophète de son état.
    Citizen Narcisse est une fabuleuse saga, qui mêle les révolutions aux récits bibliques, les aventures maritimes aux amours éperdues, une inoubliable fresque familiale et continentale.

  • Cyrano

    Bessora

    UnCyrano de Bergeracréinterprété par Bessora, ancré dans le XXIe siècle grâce à des personnages sensibles et crus, un style tour à tour truculent, acerbe et zélé. Un généreux mélange d´émotion, d´érotisme, de dérision et d´emphase. Un roman polyphonique où il est question d´aimer et d´être aimé, de se donner les moyens de devenir qui l´on veut être. Par un auteur confirmé et remarqué.Roxane est une jeune femme qui peine à se faire sa place de comédienne dans le monde impitoyable du théâtre. Et puis, dans ce milieu, s´appeler Roxane amène toujours des questions sur Cyrano...À l´issue des castings, quand elle parvient à décrocher quelque chose, ce ne sont généralement que des rôles pour des pubs de shampoings défrisants ou de baumes dépigmentants, ou pour le Quinté +. On lui reproche un physique hybride qui n'a rien des canons standards de la beauté : des jambes de teutonne avec un cul d'Africaine ? Décidément, ça ne colle pas... sans compter sa poitrine de nymphette et son nez trop long. En plus, elle s´est amourachée de Christian, un bellâtre blond comme les blés qui l´a aimée un soir pour la congédier le lendemain... par mail. Mais Roxane a plus d´un tour dans son sac, et, pour remédier à ses ratages, elle peut compter sur son alter ego, son double, son reflet : Cyrano. À la fois homme et femme, cousin et cousine, mère adoptive et meilleure ennemie, ce personnage imaginaire et plein d´imagination, tout droit sorti du XVIIe siècle, est pour Roxane une faille et un remède... L´autre elle-même, aimante et haineuse, pleine de ressources, mais aussi pleine de fiel. À elles deux, Roxane et Cyrano vont mettre en place un implacable stratagème pour séduire Christian et le transir d´amour pour elle(s). Et, comme par enchantement, cette première victoire permettra à Cyrano/Roxane de jouer enfin dans une pièce de théâtre,La Vraie Vie de Cyrano, à défaut de jouer dansCyrano de Bergerac.Cyr@noest la scène où un personnage hybride naît à lui-même en acceptant d´être plusieurs. Où Roxane apprend à s´aimer et à se faire aimer. Où, finalement, l´important, c´est d´aimer... UnCyrano de Bergeracrevu et corrigé par Bessora.

  • Le testament de nicolas

    Bessora

    Sur commande
  • Petroleum

    Bessora

    Etrange faune que celle embarquée sur l'Ocean Liberator, navire de forage pétrolier qui prospecte au large du Gabon.
    Parmi des manoeuvres africains et des cadres européens, Médée, géologue sur le navire, tombe lentement amoureuse de Jason le chef cuisinier, qui caresse des chimères révolutionnaires à l'ombre de son four à pain. Un soir, où une fête réunit l'équipage pour la découverte d'un nouveau gisement, une gigantesque explosion ravage l'Ocean Liberator. Acte terroriste ? Sabotage orchestré par des ennemis d'Elf-Gabon ? Ou, comme le croient certains, manigance de génies aquatiques exaspérés par les foreurs de fonds marins ? Tandis qu'une enquête officielle est diligentée de Paris, Médée, parfois aidée par l'iboga, une plante hallucinogène, part sur ses propres pistes.
    Loin du petit monde policé de la compagnie Elf, sa quête la mène aux marges de la ville-pétrole, là où passe encore le souffle de la mémoire et des mythes africains. Comédie, thriller ethnologique, ce roman raconte aussi la genèse du Gabon d'aujourd'hui, enfant-monstre issu du capitalisme pétrolier et de la tradition africaine.

    Sur commande
  • Taches d'encre (les)

    Bessora

    " - Maintenant, on accepte tout.
    On a voulu le divorce, on l'a eu ; la pilule, on l'a eue ; l'avortement, on l'a eu ; le mariage des homos, on va l'avoir. Tout ça éloigne de la lutte des classes. Tout ça, c'est la standardisation de la société de consommation : vulgaire et stupide. L'industrie de la pilule contraceptive, par exemple, c'est le niveau zéro de l'intelligence ; j'aime mieux la méthode Ogino : un thermomètre dans le derrière, c'est plus naturel.
    Voilà : je l' dis comme j' le pense.
    Bernard se réveille peu à peu.
    - La Belle au Bois Dormant, continue Bianca en bâillant, elle ne prenait pas la pilule, elle ne votait pas et elle n'avortait pas non plus : elle a eu beaucoup d'enfants. Il n'a même jamais été question que la Belle au Bois Dormant soit homosexuelle, vous savez ? " À propos de 53 cm : " 53 cm est un des livres les plus drôles et les plus féroces de cette rentrée littéraire.
    C'est un vigoureux coup de pied au derrière stéatopyge de la démocratie française, avec des références à Hegel, à Fanon, à Disney et Darth Vader. " Fabrice Pliskin, Le Nouvel Observateur

    Sur commande
  • Cinquante trois centimetres

    Bessora

    • J'ai lu
    • 11 September 2001
  • Deux bebes et l'addition

    Bessora

    Maternité des Groseilles : Myrtille, " pauvre petit fruit des bois abruti de douleur ", est sur le point d'accoucher.
    Elle a soigneusement massé son périnée à l'huile de foie de morue durant toute sa grossesse. Elle s'interroge sur la vocation de son accoucheur : pourquoi devient-on sage-femme quand on est un homme ? Seulement sage-femme, alors qu'on aurait sans doute fait un gynécologue formidable ? Pour changer le cours de l'Histoire, lui répond Yéno. Il est vrai que tout a mal commencé pour lui : une vie prénatale dans le voisinage d'une jumelle tyrannique, Waura ; une naissance dans un hôpital gabonais réquisitionné par l'armée ; et surtout, une mère qui l'abandonne avant qu'il n'atteigne sa dix-huitième heure.
    Il n'en fallait pas plus à Yéno pour devenir Sage-Femme, puis Sage-Femme en grève, et enfin Sage-Femme révolutionnaire. Dans ces quêtes d'un monde meilleur, il caresse toujours l'espoir de retrouver sa mère, " Utérus chéri ", et celui de s'émanciper de sa soeur enceinte des oeuvres de Modeste Dieulafait malgré une allergie notoire aux oestrogènes et à la maternité.

    Sur commande
  • Entre deux messages promotionnels, Cosimo croit avoir rencontré l'amour sur un escalator aux Galeries. Mais " mademoiselle " garde ses distances et ses lunettes noires. La quête sentimentale de Cosimo l'entraînera sur les pas d'un tueur aux pieds nus. Il devra supporter les mesures sécuritaires, les impératifs commerciaux et s'honorer des taxes de " pissage " du grand magasin.Virgil le vigil et Clarisse la dame-pipi, employés zélés, appliquent sans souplesse les directives car ils savent ce qu'ignore notre héros à propos de cette femme insaisissable. L'obstination de Cosimo le mènera à un point de non-retour. Avec une ironie dénonciatrice qu'elle nourrit d'absurde et d'humour, Bessora nous conte la candeur d'un homme amoureux en butte aux obscénités économiques de notre époque.
    />

    Poche N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Alpha vit seul à Abidjan depuis que sa femme et son fils sont partis sans visa pour Paris, Gare du Nord. La rage au coeur, il décide de tout quitter pour les retrouver. C'est toujours mieux que de pourrir sur place. Plusieurs trajets sont possibles, des années de voyage en perspective... Sur les interminables routes de poussière, l'aventure se construit au gré de ses rencontres, inoubliables. De passeurs malhonnêtes en routes désertiques, de camps de réfugiés en canots surchargés, envers et contre tout, Alpha garde le cap : Gare du Nord.

empty