Cnrs

  • Questions mémorielles

    Bernard Accoyer

    • Cnrs
    • 3 September 2009

    Les lois " mémorielles " sont-elles nécessaires ? Quels rapports le Parlement entretient-
    il avec l'histoire ? Est-ce à la loi de qualifier les faits historiques ? Qui doit décider de
    ce qu'il faut commémorer, de ce qu'il convient d'oublier ? Où commence et où
    s'arrête le " devoir de mémoire " ? Comment y associer les jeunes générations ?
    Quelle place accorder aujourd'hui à l'enseignement de l'histoire ?
    Pour répondre à l'ensemble de ces interrogations, les parlementaires ont interrogé
    historiens, philosophes et militants, et ainsi conduit une vaste réflexion sur les
    questions mémorielles au travers d'une mission d'information pluraliste.
    Voici, publiées dans leur intégralité, les conclusions de ce rapport qui marque un
    /> tournant capital dans les liens qu'entretient la France avec son passé.
    La recommandation des élus de la Nation est sans appel : dans un État libre, il
    n'appartient ni au Parlement ni à l'autorité judiciaire de définir la vérité historique.
    Un texte fondateur et une leçon de civisme.


empty