• Fondée en 1666, « renouvelée » par un règlement royal en 1699, devenue une institution de la monarchie absolue, l'Académie Royale des Sciences réunit les meilleurs savants du XVIIIe siècle. Être un acteur majeur dans le champ de la technique n'allait pas de soi pour une Académie des sciences. Cet ouvrage analyse les raisons et les modalités de cette présence et en mesure la place. De l'examen des inventions aux études techniques, en passant par les expertises et les descriptions des arts, une nouvelle pensée apparaît caractérisée par l'émergence d'un nouveau régime de la pensée opératoire. Dans la première moitié du XVIIIe siècle ce régime de pensée s'installe et se traduit par une nouvelle relation entre sciences et techniques. Délaissant progressivement les techniques des métiers réglés pour se tourner vers les techniques nouvelles pour en rechercher les principes, les causes de leur fonctionnement plutôt que de le décrire, l'Académie applique les méthodes de la science moderne à la technique. Cette pensée technique se diffuse, elle est partagée et enseignée dans des lieux nouveaux. De là, l'enseignement des techniques va quitter le mode de la transmission et de l'apprentissage pour entrer dans un modèle spécifiquement français de la formation scientifique des ingénieurs. Dans cette période des liens particuliers unissent l'Académie aux écoles des armes savantes, ainsi qu'à une école de « mathématiques pratiques ». Les savants qui ont pris le contrôle d'une technique devenant scientifique vont, dans le siècle suivant, céder la place à des ingénieurs qui deviennent aussi des scientifiques.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Près de 25 histoires yportaises. Autant d'histoires où se donne libre cours l'humour caractéristique d'un village qui a toujours revendiqué le particularisme de son identité culturelle. La franche gaieté qui court tout au long de ces pages ressuscitera pour le lecteur le passé truculent d'Yport. Embarquez-vous avec elles pour un voyage à travers le temps plein de fantaisie, où les tribulations des « Grecs » vous feront rire aux éclats !

  • À l'école de l'éducation physique est un guide complet pour l'enseignement de l'EPS de la petite section au CM2.
    À l'école de l'éducation physique propose 200 fiches d'enseignement présentant des situations précises d'activité avec toutes les variables didactiques, les règles, ce qui est à apprendre par l'élève, des conseils de mise en oeuvre...
    À l'école de l'éducation physique couvre avec 14 APSA tous les domaines de l'activité motrice de l'élève : gymnastique, course, lancer, orientation, lutte, jeux de raquettes, danse...
    À l'école de l'éducation physique présente une méthode pour l'enseignant. Guide pratique pour construire une programmation cohérente, il organise la progressivité des apprentissages des élèves dans le cadre des programmes de 2008 et du BO du 5 janvier 2012.
    À l'école de l'éducation physique s'affirme comme l'ouvrage de référence pour le professeur des écoles débutant qui trouvera tous les outils pour enseigner l'EPS dans toutes les classes. L'enseignant confirmé découvrira de nouvelles perspectives pour enrichir ses pratiques.
    À l'école de l'éducation physique est utilisable immédiatement et favorise la mise en oeuvre d'une pédagogie de l'EPS respectueuse de la diversité des élèves et au service de leurs apprentissages.

  • L'entreprise doit aujourd'hui s'assurer contre les " intrusions ", les possibles usurpations d'identité, et autres tentatives visant entre autres à rendre les serveurs non opérationnels. L'administrateur doit savoir comment se prémunir des risques de piratage.
    À travers une étude de cas générique mettant en scène un réseau d'entreprise, on étudiera toutes les opérations nécessaires à la sécurisation d'un réseau d'entreprise sous Linux :
    - audit de sécurité,
    - amélioration de l'architecture,
    - filtrage des flux en entrée,
    - sécurisation par chiffrement avec SSL et (Open)SSH,
    - détection des intrusions,
    - surveillance quotidienne, etc.

    Sur commande
  • Après le succès du premier tome où la cocasserie le disputait au pittoresque et la fantaisie à l'autodérision, Joseph Delaunay, Bernard Loesel et Denis Abrard récidivent avec ce nouveau forfait, qui fera revivre aux lecteurs yportais d'autres grands moments de leur petit village. Un village, est-il besoin de le préciser, dont les habitants à l'imagination buissonnière ont toujours su prendre avec la réalité les plus grandes libertés, à commencer par les conteurs du Bout menteux du temps jadis, qui rivalisaient d'inventivité en matière de canulars et autres galéjades. Et comme bon sang ne saurait mentir...

    Sur commande
empty