Langue française

  • La participation massive des femmes aux révolutions au Moyen-Orient et au Maghreb a conduit à un changement de leur image dans l'opinion publique et les médias occidentaux. Mais l'occidentalocentrisme, fondé sur le primat de la différence, continue d'encombrer certains discours féministes.
    Explorant la question des femmes et du pouvoir en islam avec une attention particulière portée au Moyen-Orient, Azadeh Kian offre un aperçu de quatre périodes historiques : l'avènement de l'islam, la période médiévale, l'époque moderne et contemporaine.
    L'histoire des sociétés à majorité musulmane montre en effet que les femmes y jouissaient de l'autorité tant du fait de leurs connaissances religieuses que poétiques, littéraires, scientifiques ou encore politiques et militaires. Elles ont tenté d'influencer, de contester ou de subvertir la structure sociale dominée par les hommes, que les lois islamiques ont consolidée.
    Ce n'est donc pas l'islam qui entrave l'émancipation des femmes, mais son instrumentalisation par des hommes qui visent à conserver privilèges et pouvoirs. Ne faut-il pas dès lors rejeter la lecture figée et traditionnaliste du Coran et réinterpréter les textes sacrés et les lois islamiques ?
    À travers l'historicisation et la contextualisation de l'islam, des militantes féministes et des droits des femmes ont ouvert des exégèses coraniques et jurisprudentielles aux lectures et interprétations alternatives visant à rétablir l'égalité entre les hommes et les femmes. Cet essai, fondé sur des recherches bibliographiques et de terrain, remet en perspective la place et le pouvoir des femmes au sein de l'islam.

  • Depuis son élection en 2005, et fort du soutien quasi inconditionnel du Guide suprême, Mahmoud Ahmadinejad a appliqué une politique populiste, promu la militarisation de l'État, accordée aux Gardiens de la révolution des pouvoirs considérables, maintenu sa position sur le dossier du nucléaire, défié le Conseil de sécurité des Nations unies, et suscité de sérieuses inquiétudes en Iran, au Moyen-Orient et dans le monde. Sa réélection en 2009 entachée de fraudes massives a poussé le peuple en lutte pour la démocratie et la justice sociale à descendre dans les rues de Téhéran. Ce mouvement contestataire dit « mouvement vert », surtout mené par les jeunes et les femmes, s'inspirera-t-il du « printemps arabe » ? Se transformera-t-il en révolution ?
    />

  • Soupçonné par les Occidentaux de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil, l'Iran risque des sanctions internationales.
    Omniprésente dans la région, l'armée américaine encercle la République islamique. par l'ouest (l'Irak, la Turquie), le sud (le Golfe persique, Qatar, Bahreïn, Koweït, l'Arabie saoudite), l'est (l'Afghanistan, le Pakistan), enfin le nord (l'Azerbaïdjan). Pourquoi, en dépit d'une perte grandissante de légitimité à l'intérieur du pays et d'une importante crise à l'extérieur, le régime islamique d'Iran parvient-il à se maintenir au pouvoir, voire à se consolider ? Comment les Iraniens acceptent-ils de se soumettre à un régime dont les mots, d'ordre sont en contradiction flagrante avec une société moderne tant dans ses comportements sociaux, démographiques ou culturels que dans ses revendications démocratiques ? Ce livre est une analyse du paradoxe iranien, entre un régime islamique qui s'institutionnalise et une laïcisation de la société - à contre-courant des autres pays musulmans.

  • Si dans leur histoire contemporaine, l'Iran, la Turquie et l'Afghanistan ont connu d'importants changements politiques, l'idéologie nationale reste d'une importance cruciale tant dans les mouvements politiques que dans la construction des États. Cet ouvrage analyse la fabrique du genre, des corps et des sexualités dans ces pays et restitue des articulations entre nation, modernité et authenticité qui impactent tant le contrôle des corps (en imposant la maternité) et des sexualités (en s'appuyant sur un ordre hétéronormatif), que l'assignation des femmes à l'espace privé. Des contributions en sociologie, en anthropologie, en sciences politiques et en arts du spectacle, mettent aussi en évidence des stratégies mises en oeuvre par les femmes pour s'approprier ou subvertir les normes nationales dans des contextes autoritaires ou de conflits armés.

    Sur commande
  • Jean-Pierre Digard est l'auteur d'une oeuvre considérable d'où émergent deux ensembles qui se recoupent souvent : les relations hommes-animaux et l'Iran, ce grand foyer de nomadisme pastoral. Chercheur passionné, il n'a pas négligé pour autant l'analyse de la société iranienne contemporaine et de ses mutations récentes. Plus largement, il a mené une réflexion, à travers de nombreux articles, sur les méthodes, les concepts et les champs (en particulier, l'étude des techniques) de l'ethnologie. En sus d'une oeuvre abondante, il s'est aussi fortement impliqué dans les activités collectives et la vie professionnelle.

    Écrites par des collègues, d'anciens élèves, des amis, les contributions réunies dans ce livre illustrent différentes facettes de la personnalité et de l'oeuvre de Jean-Pierre Digard. Un premier ensemble d'articles traite des passions personnelles (la langue française, la musique et, en particulier, le jazz) et des postures intellectuelles de notre auteur. Dans une deuxième partie sont regroupés des textes sur le pastoralisme nomade et le statut de l'animal, ici et ailleurs. Enfin, plusieurs contributions abordent des aspects saillants de la vie contemporaine en Iran (le culte des imâms, la diversité et la mobilité dans les villes iraniennes).

    Hommage à une forte personnalité de sa discipline, ce livre regroupe des analyses et réflexions sur des thèmes importants en sciences sociales et sur des sujets vifs dans le monde actuel.

    Ont participé à cet ouvrage Fariba Adelkhah, Marcel Bazin, Carmen Bernand, Christian Bromberger, Bernard Denis, Jean Derive, Carole Ferret, Bernard Hourcade, Jean Jamin, Azadeh Kian, Mohammad Hossein Papoli-Yazdi, Yann Richard, Frédéric Saumade, Soheila Shahshahani, Richard Tapper, Catherine Tourre-Malen, Anne-Sophie Vivier-Muresan.

    Sur commande
empty