Jeunesse

  • Deuxième tome des aventures exaltantes et ensorcelantes de l'apprenti magicier.  A déguster sans modération ! Charly est envoyé à Saint-Fouettard, la sinistre institution pour jeunes magiciers indisciplinés. Sa situation semble désespérée: sa mère a oublié son existence, sa grand-mère est enfermée avec le Cavalier dans son chapeau magique et Maître Lim prisonnier du Purgatone... Heureusement, il y a Sapotille. Mais privés de leurs pouvoirs magiques, les deux amis parviendront-ils à sauver leurs proches et à empêcher le juge Dendelion d'accéder au pouvoir suprême ?

  • On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l'existence des magiciers. C'est le cas de Charly Vernier, jusqu'à ce qu'il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S'il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n'a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier.
    Beignets de prédiction, grimoires volants, serpillière enchantée et pilleur d'âmes... Bienvenue dans le monde ensorcelant de Magic Charly!

  • Sara a toujours vécu aux Indes quand son père l'emmène parfaire son éducation dans un pensionnat de jeunes filles à Londres. Des amitiés et des inimitiés naissent. Néanmoins, grâce à sa richesse et son talent dans tous les domaines, Sara devient vite la petite princesse du pensionnat, d'autant que son père lui envoie des nouvelles surprenantes : il serait en train d'investir dans des mines de diamants... La directrice rivalise alors d'imagination pour flatter et gâter son élève, jusqu'au jour où deux avoués se présentent au pensionnat : le capitaine est mort ruiné, laissant sa fille sans le sou... Le monde de Sara va alors totalement changer...

  • Un tome plus sombre que le précédent, dans le récit et les illustrations. À l'annonce de la mort de son père, ruiné, Sara, l'ancienne petite princesse du pensionnat, se retrouve réduite au statut de servante. Là où sa fortune faisait l'admiration de tous, la jeune fille doit maintenant se soumettre aux moqueries et aux ordres de ses anciennes camarades et les serviteurs sont quant à eux ravis de se venger... La petite princesse paie pour sa jeunesse dorée... Arrivera-t-elle à sortir indemne de sa chute sociale ?

  • Au petit matin, quand le soleil étend ses rayons, que les grues s'envolent vers le ciel et que les carpes se réveillent, le lac Yamagata est le plus bel endroit de la Terre. C'est là que Seï y trace ses plus jolies calligraphies, c'est là que son frère Shigeru y fait ses plus vivants origamis. Mais voilà que le daimyô déclare la guerre à son voisin. Tout homme âgé d'au moins seize ans sera contraint de se battre sous sa bannière. Shigeru devra partir et peut-être mourir. Le jeune Seï va alors tout tenter pour convaincre le daimyô de renoncer à cette guerre. En trois jours, il peindra trois calligraphies. Trois mots pour arrêter la guerre, trois mots pour sauver son frère. Le mot qui arrêta la guerre est une véritable ode à la paix et à la liberté d'expression.

    Écrit il y a plusieurs années déjà, le texte de la talentueuse Audrey Alwett (Légendes de Troy, SinBad) résonne évidemment de manière encore plus prononcé aujourd'hui. Cinq ans après Princesse Pivoine, Ein Lee réussit le tour de force de sublimer cette histoire intemporelle grâce à ses dessins éclatants de sincérité. Une oeuvre puissante et majeure à lire par tous.

empty