• Un orphelin de dix ans est surnommé Lucifer par ses camarades de CM2 qui lui font vivre un enfer. Humiliations, moqueries, violences physiques, tout y passe. Même l'institutrice s'y met, aveuglée par Gabriel, le meneur du supplice et ancien meilleur ami de Lucifer.
    À la maison, le garçon ne dit rien à sa grand-mère et préfère l'aider à construire des châteaux de cartes. En classe, plutôt que de sortir les cornes, il choisit d'étudier son bourreau à la loupe pour mieux le comprendre. Car après tout, c'est peut-être Gabriel qui va mal??
    Antonio Carmona aborde le harcèlement scolaire et la cruauté des enfants avec un sens aigu de la légèreté et de l'espoir, qui nous donne envie de croire en des lendemains meilleurs.

  • Prune, treize ans, compte tous les soirs les moutons pour sa petite soeur Lola, huit ans, qui a du mal à s'endormir. Car la nuit, cette dernière songe à leur père en voyage au long cours et rêve de son retour. Quant à Carla, la maman, elle est partie depuis tant de temps que son souvenir chez les deux soeurs n'est plus très net, un peu caché derrière la décapotable qui l'a emmenée au loin. En attendant, c'est Garance, la nounou, qui conjugue le présent de leur vie à toutes les trois.
    Les tracas du quotidien, les peines de coeur et les petites joies viennent tour à tour assombrir et illuminer ces trois existences unies par un même lien. Celui de la famille, qui n'est pas toujours celle que l'on aurait dû avoir, mais celle que l'on se choisit et que l'on aime envers et contre tout. Une pièce au ton vif et décalé qui traite avec humour de sujets pourtant graves.

  • Jean a beaucoup de choses à dire à Emma qui est sourde. C'est un garçon solitaire qui veut devenir écrivain.
    Emma a un fort caractère et une mère absente. C'est une fille sourde qui n'aime pas les garçons qui l'aiment.
    Il est bien sûr question d'amour dans ce texte, mais aussi de fautes d'orthographe, de restaurants italiens, de disputes, de parents, de rêves et de quatre saisons.

empty