• Institution éminemment liée à la monarchie, reflet de son faste et de ses ambitions, le Garde-Meuble de la Couronne voit son existence prestigieuse remise en cause au moment de la Révolution. Bien qu'amoindri dans ses attributions, il résiste temporairement à l'austérité républicaine avant de disparaître en mai 1798, faute de soutien à son action artistique.
    Aleth Tisseau des Escotais s'est intéressée au sort mouvementé de cette administration, de sa dépossession à sa renaissance maîtrisée avec l'Empire sous le nom de Mobilier impérial. Elle retrace son fonctionnement concret et l'évolution de ses différentes missions à des périodes charnières de son histoire au tournant des XVIIIe et XIXe siècles.

empty