• À travers les nouvelles d'une soeur d'enfance, "partie sans dire adieu", c'est toute une époque et un lieu qui refont surface. Au fil d'un récit aussi attachant qu'intense, ponctué de situations à rebondissements, l'auteur plonge dans un univers riche de lieux éblouissants et de personnages d'horizons divers. Émerveillement et désillusion se succèdent, sur fond d'événements historiques, pour dégager une réflexion à propos de l'existence et du temps qui passe inéluctablement.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Comment la Terre est-elle née ? Pourquoi tourne-t-elle sur elle-même et autour du Soleil ? Les océans ont-ils toujours existé ? Est-il vrai que les continents ont bougé... et qu'ils se déplacent encore ? Quand et comment a-t-on pu mesurer les dimensions de notre planète ? Est-on allé, ou ira-t-on un jour, jusqu'en son centre ? Pourquoi ne trouve-t-on pas de mines de cuivre ou de fer partout ? Avec passion et enthousiasme, Albert Ducrocq répond à nos questions et raconte magnifiquement l'histoire de la Terre.

  • Pionnier en France de la cybernétique, Albert Ducrocq nous fit naguère vivre, avec la passion et la compétence qu'on lui connaît, la grande aventure de l'espace. Le voici revenu à ses premières amours. Il nous avait promis un nouvel ouvrage sur la vie le jour où la biologie aurait assimilé un apport suffisant d'autres disciplines pour une appréhension synthétique des phénomènes. Il nous présente une somme des plus récentes connaissances sur l'organisme, le système nerveux, la cellule, le gène. Il évoque les incidences pratiques, assurément gigantesques, d'une compréhension des mécanismes de la vie : nourriture intelligente, guérison de 90 pour cent des maladies, nouveau mode d'existence... Cependant, les conséquences s'annoncent incomparablement plus étonnantes quant au mode de penser. Tel est le thème même de ce livre. L'être vivant, nous explique Albert Ducrocq, est non pas compliqué, mais « complexe » en raison de l'imprévisible activité de ses constituants. Chaque cellule de notre corps est animée et les molécules de chacune de nos cellules le sont également : à leurs relations, la vie doit le secret de ses immenses pouvoirs, apparus par « émergence ». Selon un processus dont l'universalité nous est expliquée, la complexité est en effet inhérente à l'univers lui-même. Hier encore, présentée comme un bastion du déterminisme, la mécanique céleste ne fait pas exception ; l'évolution du système solaire ne peut être décrite qu'avec une précision et sur une durée limitées. La vie est, sur la Terre, allée très loin sur les voies de la complexification créatrice, jusqu'à permettre à la pensée d'émerger dans le cerveau d'un primate en conférant une autre dimension à l'autonomie et à la liberté : l'homme devient un gestionnaire de sa planète.

  • Connaissez-vous les 103 éléments qui constituent l'univers ? Naguère, l'homme s'intéressait seulement à quelques-uns d'entre eux, concentrés dans le sous-sol de la Terre ; ils ne lui offraient alors qu'une matière première. Et l'industrie se mit à les consommer en quantités hallucinantes : elle fit ce qu'elle put avec les moyens dont elle disposait. Ce sont aujourd'hui tous les éléments qui sont pris en considération, et toutes leurs étonnantes possibilités. Dans leur gamme, nous découvrons des métaux légers ou très résistants, des combustibles, des accumulateurs de chaleur, de nouveaux procédés pour emmagasiner l'électricité et convertir les énergies. Un demi-gramme d'europium rend magnifique l'image d'un téléviseur, tandis que des composés comportant silicium, arsenic, gallium ou holmium permettent le stockage sans papier d'une information illimitée, son traitement sous toutes ses formes et l'acheminement des documents. Cela nous fait entrevoir sous un jour entièrement nouveau l'organisation de la société comme celle de l'entreprise. Telle est l'exaltante perspective des vingt années à venir ce n'est plus l'homme qui va chercher à s'adapter aux machines mais, dans une vie où les machines auront été spécialement conçues pour lui, le prochain siècle sera le sien, celui des hommes et de leur pensée.

  • Connaissez-vous les 103 éléments qui constituent l'univers ? Naguère, l'homme s'intéressait seulement à quelques-uns d'entre eux, concentrés dans le sous-sol de la Terre ; ils ne lui offraient alors qu'une matière première. Et l'industrie se mit à les consommer en quantités hallucinantes : elle fit ce qu'elle put avec les moyens dont elle disposait. Ce sont aujourd'hui tous les éléments qui sont pris en considération, et toutes leurs étonnantes possibilités. Dans leur gamme, nous découvrons des métaux légers ou très résistants, des combustibles, des accumulateurs de chaleur, de nouveaux procédés pour emmagasiner l'électricité et convertir les énergies. Un demi-gramme d'europium rend magnifique l'image d'un téléviseur, tandis que des composés comportant silicium, arsenic, gallium ou holmium permettent le stockage sans papier d'une information illimitée, son traitement sous toutes ses formes et l'acheminement des documents. Cela nous fait entrevoir sous un jour entièrement nouveau l'organisation de la société comme celle de l'entreprise. Telle est l'exaltante perspective des vingt années à venir ce n'est plus l'homme qui va chercher à s'adapter aux machines mais, dans une vie où les machines auront été spécialement conçues pour lui, le prochain siècle sera le sien, celui des hommes et de leur pensée.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les sciences conventionnelles étudiaient les choses. Il s'agit de bâtir une physique des effets, affirme Albert Ducrocq alors que ses premiers travaux de cybernétique lui intiment la conviction que toute évolution d'un système relève d'un petit nombre d'effets simples, au même titre que les substances sont formées par des constituants élémentaires. La logique de ces effets est celle de l'univers, nous explique-t-il. Logique fut la condensation du nuage primitif, logique la naissance des planètes, logique cet effet remarquable auquel nous devons d'exister - la vie -, logique la naissance de notre corps dont Albert Ducrocq nous relate les étapes dans ses précédents ouvrages. Il reprend le titre de l'un d'eux à l'heure où les faits viennent corroborer son analyse, biologie, biochimie et médecine connaissant l'heure de leur fulgurant développement. On retiendra, par exemple, ces récentes découvertes : - Plasticité de notre cerveau, la mémoire se révélant autant mécanique que chimique. - Détection d'une première molécule organique complexe (comportant deux atomes de carbone) dans la Voie Lactée. - Compréhension du mécanisme de production des protéines. - Existence d'hormones contrôlant la destruction des os. - Mise en évidence d'un pancréas artificiel pour les prochaines années, le coeur artificiel étant attendu avant la fin du siècle. - Trente-quatre éléments au moins décelés dans les matériaux biologiques. - Simulation par les ordinateurs des processus ayant conduit les substances organiques de la jeune Terre à enfanter la cellule et compréhension des structurations cellulaires (prix Nobel 1974). Les premiers chapitres du ROMAN DE LA VIE ? Des détecteurs embarquables sont construits pour nous permettre de les lire là où, ailleurs que sur la Terre, d'autres tentatives de vie se seraient manifestées, les mécanismes biologiques ayant, sur notre planète, atteint une complexité qui les a conduits à effacer presque toutes les traces de leur genèse.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La route du cosmos. Depuis Spoutnik, les voyages interplanétaires sont passés brusquement du domaine de la science-fiction à celui des aventures possibles, probables, demain certaines... Une foule de problèmes se posent : création des vitesses nécessaires, guidage des engins, freinage lors de l'arrivée sur un monde, retour sur la Terre. Les techniques actuelles nous offrent pour chacun d'eux des ressources subtiles ou prodigieuses et l'énergie atomique ensuite viendra permettre une « navigation » interplanétaire sur une grande échelle. Albert Ducrocq nous explique pourquoi et comment. Son livre est révolutionnaire comme l'époque.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La route du cosmos. Depuis Spoutnik, les voyages interplanétaires sont passés brusquement du domaine de la science-fiction à celui des aventures possibles, probables, demain certaines... Une foule de problèmes se posent : création des vitesses nécessaires, guidage des engins, freinage lors de l'arrivée sur un monde, retour sur la Terre. Les techniques actuelles nous offrent pour chacun d'eux des ressources subtiles ou prodigieuses et l'énergie atomique ensuite viendra permettre une « navigation » interplanétaire sur une grande échelle. Albert Ducrocq nous explique pourquoi et comment. Son livre est révolutionnaire comme l'époque.

  • Les sciences conventionnelles étudiaient les choses. Il s'agit de bâtir une physique des effets, affirme Albert Ducrocq alors que ses premiers travaux de cybernétique lui intiment la conviction que toute évolution d'un système relève d'un petit nombre d'effets simples, au même titre que les substances sont formées par des constituants élémentaires. La logique de ces effets est celle de l'univers, nous explique-t-il. Logique fut la condensation du nuage primitif, logique la naissance des planètes, logique cet effet remarquable auquel nous devons d'exister - la vie -, logique la naissance de notre corps dont Albert Ducrocq nous relate les étapes dans ses précédents ouvrages. Il reprend le titre de l'un d'eux à l'heure où les faits viennent corroborer son analyse, biologie, biochimie et médecine connaissant l'heure de leur fulgurant développement. On retiendra, par exemple, ces récentes découvertes : - Plasticité de notre cerveau, la mémoire se révélant autant mécanique que chimique. - Détection d'une première molécule organique complexe (comportant deux atomes de carbone) dans la Voie Lactée. - Compréhension du mécanisme de production des protéines. - Existence d'hormones contrôlant la destruction des os. - Mise en évidence d'un pancréas artificiel pour les prochaines années, le coeur artificiel étant attendu avant la fin du siècle. - Trente-quatre éléments au moins décelés dans les matériaux biologiques. - Simulation par les ordinateurs des processus ayant conduit les substances organiques de la jeune Terre à enfanter la cellule et compréhension des structurations cellulaires (prix Nobel 1974). Les premiers chapitres du ROMAN DE LA VIE ? Des détecteurs embarquables sont construits pour nous permettre de les lire là où, ailleurs que sur la Terre, d'autres tentatives de vie se seraient manifestées, les mécanismes biologiques ayant, sur notre planète, atteint une complexité qui les a conduits à effacer presque toutes les traces de leur genèse.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pionnier en France de la cybernétique, Albert Ducrocq nous fit naguère vivre, avec la passion et la compétence qu'on lui connaît, la grande aventure de l'espace. Le voici revenu à ses premières amours. Il nous avait promis un nouvel ouvrage sur la vie le jour où la biologie aurait assimilé un apport suffisant d'autres disciplines pour une appréhension synthétique des phénomènes. Il nous présente une somme des plus récentes connaissances sur l'organisme, le système nerveux, la cellule, le gène. Il évoque les incidences pratiques, assurément gigantesques, d'une compréhension des mécanismes de la vie : nourriture intelligente, guérison de 90 pour cent des maladies, nouveau mode d'existence... Cependant, les conséquences s'annoncent incomparablement plus étonnantes quant au mode de penser. Tel est le thème même de ce livre. L'être vivant, nous explique Albert Ducrocq, est non pas compliqué, mais « complexe » en raison de l'imprévisible activité de ses constituants. Chaque cellule de notre corps est animée et les molécules de chacune de nos cellules le sont également : à leurs relations, la vie doit le secret de ses immenses pouvoirs, apparus par « émergence ». Selon un processus dont l'universalité nous est expliquée, la complexité est en effet inhérente à l'univers lui-même. Hier encore, présentée comme un bastion du déterminisme, la mécanique céleste ne fait pas exception ; l'évolution du système solaire ne peut être décrite qu'avec une précision et sur une durée limitées. La vie est, sur la Terre, allée très loin sur les voies de la complexification créatrice, jusqu'à permettre à la pensée d'émerger dans le cerveau d'un primate en conférant une autre dimension à l'autonomie et à la liberté : l'homme devient un gestionnaire de sa planète.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le XXIe siècle est déjà là. Avec, pour événement majeur, le développement planétaire du langage digital. Une véritable révolution que l'on doit comparer à l'apparition de la parole elle-même. Albert Ducrocq nous propose ici de déchiffrer la mutation historique que nous sommes en train de vivre et accomplir. Abordant avec une égale profondeur des domaines aussi divers que la transformation de l'entreprise, les réajustements de l'industrie (automobile, ferroviaire et aéronautique), la montée en puissance de l'écologie mondiale ou la "modélisation" de l'homme dans les techniques médicales, l'auteur nous dévoile la trame complexe d'un monde en changement. Il nous laisse pressentir que s'installe, tout autour de nous, un système global où la technique outrepasse la technique et qui annonce un nouvel âge de l'humanité. Grâce à des aperçus précis, des mises au point et des considérations très documentées, l'auteur nous dresse un impressionnant panorama du présent et nous donne à voir, en filigrane, l'avenir.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le XXIe siècle est déjà là. Avec, pour événement majeur, le développement planétaire du langage digital. Une véritable révolution que l'on doit comparer à l'apparition de la parole elle-même. Albert Ducrocq nous propose ici de déchiffrer la mutation historique que nous sommes en train de vivre et accomplir. Abordant avec une égale profondeur des domaines aussi divers que la transformation de l'entreprise, les réajustements de l'industrie (automobile, ferroviaire et aéronautique), la montée en puissance de l'écologie mondiale ou la "modélisation" de l'homme dans les techniques médicales, l'auteur nous dévoile la trame complexe d'un monde en changement. Il nous laisse pressentir que s'installe, tout autour de nous, un système global où la technique outrepasse la technique et qui annonce un nouvel âge de l'humanité. Grâce à des aperçus précis, des mises au point et des considérations très documentées, l'auteur nous dresse un impressionnant panorama du présent et nous donne à voir, en filigrane, l'avenir.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty