Sciences humaines & sociales

  • Exercice démocratique remarquable, le référendum de 1995 a soulevé les passions tant du côté des partisans du Oui que de ceux du camp du Non. D'un référendum à l'autre : le Québec face à son destin poursuit les réflexions entamées lors d'un colloque organisé en octobre 2005 à l'Université du Québec à Montréal par l'Association d'études canadiennes, la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes et les quotidiens Le Devoir et The Gazette pour souligner le dixième anniversaire du référendum de 1995.

    Le but du présent ouvrage est d'aller au-delà des analyses faites au colloque et de tirer profit des divers points de vue des acteurs politiques, des stratèges et des conseillers associés à chacun des camps lors de la campagne référendaire. Plusieurs universitaires chevronnés participent aussi à cet ouvrage en analysant les répercussions des événements de 1995, les intentions de vote, la transformation de l'électorat et l'évolution des relations Québec-Canada au cours de la dernière décennie. Cet ouvrage tombe à point nommé pour qui veut comprendre les défis à relever pour le Canada à l'heure où des nations comme celles du Monténégro et du Kosovo ont obtenu leur reconnaissance internationale.

    Indisponible
  • Dans Essais sur le fédéralisme et la diversité nationale, l'auteur propose une synthèse critique des grands débats en cours au sujet de l'affirmation nationale et explore des voies de réconciliation entre les nations majoritaires et les nations minoritaires.

  • Sur quoi repose le paradoxe du nationalisme contemporainoe Comment les identités collectives deviennent-elles des identités nationalesoe Qu'ont en commun les nationalismes français, américain et canadien ?
    Dans la foulée de ces réflexions contemporaines sur la question du nationalisme, le présent ouvrage - fruit du cycle de grandes conférences organisées en 2004-2005 par le Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP) - s'intéresse à la face occultée du phénomène : celle de sa projection par l'État central dans une entreprise visant à donner aux citoyens une langue, une culture ou une identité communes.

  • S'adressant à la fois aux spécialistes, aux étudiants, aux décideurs et à un public en quête d'une meilleure connaissance du monde qui l'entoure, le présent ouvrage explore le potentiel du fédéralisme multinational pour les pays caractérisés par la diversité. Le cas du Québec, au sein de la fédération canadienne, et celui de la Catalogne, dans l'État des autonomies en Espagne, sont au coeur du propos. Confrontées à plusieurs vagues d'immigration, ces nations cherchent à se doter de moyens efficaces pour faire face au défi de la mondialisation et présentent des projets nationaux respectueux de l'apport de diverses traditions qui s'entrecroisent sur leur territoire. Ouverts au pluralisme et aux pratiques libérales, ces États-régions proposent des voies généreuses pour le vivre-ensemble.

  • Une quinzaine d'experts du Québec, du Canada et des États-Unis font le point sur le mouvement coopératif à l'aube du XXIe siècle. Ils situent le mouvement coopératif québécois par rapport à plusieurs expériences coopératives au Canada (Saskatchewan Wheat Pool), aux États-Unis et en Europe et présentent les différentes formules novatrices imaginées par le mouvement coopératif devant la mondialisation: stratégies de capitalisation pour les banques coopératives, cercles d'emprunt pour répondre à de nouveaux types de demandes et vastes programmes de démutualisation.

  • La construction de démocraties de plus en plus complexes en termes nationaux et culturels constitue un des défis majeurs que doivent relever les démocraties libérales. Celles-ci se voient sans cesse remises en question sur les plans politique et constitutionnel par les nations minoritaires qui les façonnent. Tiraillées entre des impératifs de stabilité et de justice, les nations majoritaires et minoritaires misent sur des modèles de pluralisme national concurrents. La Catalogne et le Québec sont à cet égard des exemples paradigmatiques. Le présent ouvrage explore les parcours historiques et les défis que doivent relever la Catalogne et le Québec : deux nations qui ne disposent pas encore de tous les outils nécessaires à leur pleine émancipation nationale et qui, conséquemment, exigent de leur État multinational respectif une pleine reconnaissance et un juste accommodement de leur personnalité nationale distincte.

    Sur commande
  • Ce livre constitue le troisième volet d'un projet de rédaction amorcé avec la publication, en 2007, de La raison du plus fort : plaidoyer pour le fédéralisme multinational (Prix Josep Maria Vilaseca i Marcet) et approfondi avec la parution, en 2011, de L'âge des incertitudes : essais sur le fédéralisme et la diversité nationale (finaliste au Prix Donald-Smiley), tous deux traduits en plusieurs langues. Inspiré par les travaux traitant des Premiers Peuples et des nations minoritaires en contexte démocratique, Le choc des légitimités jette un regard nouveau sur les rapports entre majorités et minorités, tout en explorant les avancées théoriques tant en études fédérales que sur les nationalismes contemporains.La décennie 2020-2030 pourrait bien être propice à l'avènement d'un fédéralisme multinational à l'échelle internationale. Devant l'inconfort grandissant des grandes puissances et des organisations internationales face à la création de nouveaux États, le fédéralisme multinational est à présent une voie qu'il importe d'explorer. En contrepartie de la loyauté des nations minoritaires à l'endroit de l'État souverain, le fédéralisme multinational leur permet de renouer avec - sinon de restaurer - leur souveraineté originelle, tout en tenant compte des besoins de coordination, de concertation et de cohabitation avec les partenaires politiques au sein des ensembles fédéraux ou en voie de fédéralisation. Il est crucial aujourd'hui d'évaluer les conflits de revendications sur la base de la notion même de la légitimité plutôt que sur celle beaucoup trop étroite de la légalité.

    Sur commande
  • Conçu pour les étudiants de science politique, ce manuel présente un vaste portrait de la politique québécoise et canadienne, divisé en quatre grands thèmes : les approches, les traditions et la culture; les institutions politiques; les partis politiques, les groupes de pression et les mouvements sociaux; et les politiques gouvernementales. Il comporte de multiples tableaux synthèses, listes de points clés, questions de compréhension, glossaires et lectures suggérées.

  • Au moment où les Québécois sont invités à revoir en profondeur le fonctionnement de leurs institutions politiques, le présent ouvrage jette un nouvel éclairage sur les grandes questions du moment et apporte des réponses à la crise de la citoyenneté, tout en clarifiant certains concepts problématiques comme les identités nationales, la mondialisation, la question autochtone et l´intégration des immigrants.
    Neuvième titre à paraître dans la collection « Débats », Québec : État et société II est un outil de réflexion indispensable pour quiconque s´intéresse à la question de la citoyenneté québécoise et aux changements en cours dans le Québec du XXIe siècle.
    Dans la foulée du Référendum d´octobre 1995, Québec : État et société vient enrichir le débat constitutionnel en analysant les répercussions des derniers développements politiques et juridiques.
    Ce livre explore l'identité, autant individuelle que collective, à travers l'histoire et la mémoire, tout en approfondissant plus avant la notion de pluralisme. Alain-G. Gagnon et ses collaborateurs dressent ici un portrait global de la situation politique québécoise actuelle, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux débats sur des questions parfois épineuses auxquelles les politiciens n´ont pas encore trouvé réponse.Comment le système d'éducation réussit-il à faire face au défi de la diversité culturelle et idéologique ? Quels sont les enjeux entourant le projet interculturel québécois ? Le nationalisme québécois peut-il redonner un sens à la citoyenneté en permettant aux Québécois de résister à l'homogénéisation ?
    Le premier tome de Québec: État et société (1994) a valu à son auteur le prix Richard-Arès.

  • Après une première édition fort bien accueillie, la deuxième mouture de La politique québécoise et canadienne entend élargir la perspective de la fédération canadienne en mettant l'accent sur les acteurs, les institutions et les sociétés qui lui donnent toute sa vitalité. Il innove en offrant un éclairage contemporain sur des thèmes à la fois centraux et encore trop négligés en études québécoises et canadiennes - dont le colonialisme canadien, la domination du pouvoir exécutif, le féminisme, le syndicalisme, les inégalités sociales, le fédéralisme fiscal, les politiques de redistribution et la migration.

    Sur commande
empty