• Vengeance assassine

    Alain Fabre

    La découverte du journal intime de Juliette, sa fille, sonne l'heure de la vengeance pour son père, militaire de carrière, qui décide de traquer et d'éliminer la bande de jeunes voyous qui ont violé sa fille et lui ont fait endurer des actes infâmes de barbarie, la poussant à commettre l'irréparable.
    Juillet 2014 : Redouane Ben Diff, 22 ans, est retrouvé mort à Tournai, deux balles dans le corps.
    Ce délinquant, au casier impressionnant, a trempé dans tous les délits et entretient des velléités terroristes. Le crime est-il en lien avec ses nombreuses exactions ? Le jeune homme étant originaire de l'agglomération lilloise, la police fédérale belge se met en relation avec la police judiciaire de Lille et l'équipe du commissaire Dezuiver. Les indices sont minces, les pistes fragiles, surtout lorsque le commissaire Baudoin, du Centre de Coopération Policière et Douanière, les informe que Ben Diff avait été déclaré mort, depuis plusieurs mois, en Syrie.
    La découverte du corps sans vie de deux membres de la bande de Ben Diff, relance l'affaire sur des faits vieux de quatre ans. L'étau se resserre autour du justicier vengeur mais pas assez vite pour Nordine qu'il tue de deux balles sur une route perdue de Mouscron, à la frontière franco-belge après un jeu du chat et de la souris. Il ne lui reste plus qu'un dernier survivant sur sa liste, Mattis Misague, qui, véritable aubaine, annonce son mariage prochain à Malo-les-Bains sur sa page Facebook. Le tueur réussira-t-il à venger sa fille, martyrisée par ces monstres ?

  • Sur les trottoirs de Lille, la jeune Yuliana attend le client. Son mac Radhamane et le Hamster, parrain de la pègre locale, n'ont qu'un objectif : qu'elle rapporte toujours plus d'argent. Lorsque Mayline Stegers, lieutenant de police, contacte la prostituée dans le but de faire tomber l'organisation, Radhamane voit rouge. Et le Hamster encore plus. Peu de temps après, Yuliana est retrouvée assassinée. Pour Mayline et son compagnon Julien Novignol, lui aussi flic, la traque du meurtrier commence. De cet affrontement, qui sortira vainqueur ? Sélection finale du Prix du Quai des orfèvres 2014.

  • Ombres chinoises

    Alain Fabre

    Un résident d'une des communes de la banlieue lilloise trouve un coffre d'osier devant sa porte. À l'intérieur, le corps d'une jeune fille sans aucun élément pour l'identifier...

  • Lorsque le commissaire Dezuiver, de la Police Judiciaire de Lille, reçoit une lettre de menaces signée « Bon suaire » à l´aide d´une police de caractères présentant des petits fantômes, il croit à une plaisanterie. Le procédé est tellement enfantin ! Pourtant, il faut bien se rendre à l´évidence, ce maniaque, animé par une haine profonde, irrationnelle, s´attaque à tous ceux que le commissaire aime, sa fille et ses amis, aussi bien qu´à lui-même. Les cadavres s´accumulent sur son passage. Tous ceux qui ont eu l´infortune de se trouver sur son chemin et d´apercevoir son visage le paient de leur vie. Dezuiver arrivera-t-il à protéger ses proches ? Pourra-t-il mettre fin aux agissements criminels de l´individu ? Un roman dans lequel l´intensité dramatique s´accentue jusqu´au dénouement.

  • Les technologies actuelles et les nouveaux concepts de réalisation permettent aujourd'hui d'obtenir des amplificateurs opérationnels capables de traiter des fréquences supérieures à la dizaine de gigahertzs.
    Pour les utiliser dans des conditions optimales, il est nécessaire de pouvoir comparer leurs structures, leurs propriétés et leurs performances. C'est ce que propose cet ouvrage, qui multiplie les exemples et les applications, à l'intention des concepteurs et des utilisateurs, qu'ils soient ingénieurs, étudiants ou enseignants. Après des rappels sur les circuits intégrés à applications spécifiques, il analyse les limitations des amplificateurs opérationnels classiques.
    Des comparaisons sont établies entre les fonctions analogiques opérant en mode tension et en mode courant. L'amplificateur opérationnel de transconductance est présenté ainsi que plusieurs applications. Puis est analysé le circuit convoyeur de courant, de conception récente. Il est montré comment, en autorisant des valeurs élevées de bandes passantes, ce dernier est à la base des différents amplificateurs opérationnels actuels qui permettent de contrôler électroniquement les différents paramètres des fonctions analogiques.
    Enfin sont présentées plusieurs applications du domaine des radiofréquences.

  • Prosit

    Alain Fabre

    Chaque soir, après avoir bu quelques bières au "Bar à Tintin", Prosit proclame qu'il était innocent du viol dont il a été accusé et pour lequel il a passé de longues années en prison. Vérité ou propos d'ivrogne ? Le commissaire Dezuiver, à qui il s'est confié, arrivera-t-il à démontrer cette innocence alors que Prosit se trouve mêlé à une affaire de meurtre ?

  • Rechercher un homme dont on sait simplement que le chien s'appellerait « Charly » ou « Charlie », voilà une mission qui ne manque pas de surprendre l'équipe du commissaire Dezuiver. Mais trouver un cadavre dans un cimetière, quoi de plus normal ? Mais si ce cadavre est nu, qu'il a été déposé sur une des pierres tombales et que sa découverte fait suite à des profanations dans plusieurs cimetières du Nord et de Belgique, voilà qui justifie une enquête de la Police Judiciaire de Lille. Dans ce roman policier franco-belge, le commissaire André Dezuiver et son équipe vont porter leurs investigations dans le monde des sectes sataniques et, accessoirement, dans celui des sites « échangistes sadomasochistes »...

  • Grenouille

    Alain Fabre

    Lorsqu'on découvre le cadavre d'une femme, assassinée avec le même procédé et la même mise en scène qu'une précédente victime, on peut penser à un criminel psychopathe ou à un tueur en série. Lorsque les victimes semblent être choisies au hasard, qu'on ne trouve aucun lien entre elles, que le mobile est indécelable et que le seul indice est le mot « Grenouille » prononcé, avant de mourir, par une des proies du tueur, l'enquête semble devoir être longue et difficile. Le commissaire André Dezuiver et son équipe se lancent dans une recherche où le flair du policier est associé aux méthodes rigoureuses modernes. Avec l'aide d'un psychiatre et de la police scientifique, ils démêlent les éléments relevés sur place pour tenter de déterminer la signature du tueur, le motif de ses actes et son état d'esprit. Pourtant, l'accumulation des indices relevés, l'interrogation des suspects, le résultat des différentes analyses et la vérification des alibis ne font qu'ajouter à l'opacité de l'affaire. Heureusement, le commissaire Dezuiver a de l'expérience...

  • Un caïd du milieu lillois, surnommé BLOBFISH à cause de sa laideur, fait assassiner ceux qui ont le malheur de ne pas se plier à ses dictats. Les morts violentes, dont il semble être l'ordonnateur, se multiplient.
    Lorsqu'il est, à son tour, assassiné, le commissaire Dezuiver et son équipe ont le choix entre de trop nombreux personnages qui avaient toutes les raisons de l'éliminer de la scène du crime organisé.
    Qui, des proches de ses victimes, de ses complices ou encore de ceux qui subissaient son racket, l'a fait passer ce vie à trépas? L'enquête sera longue et riche en rebondissements.

  • Le balcon de Madame M'Bana - Comédie Imaginons que toutes les personnes qui tombent sur le balcon de Madame M'Bana deviennent meilleures. C'est ce qui arrive dans cette comédie qui ne se prend jamais au sérieux. Les personnages, souvent, forcent le trait car ils sont conscients d'être dans une pièce et l'auteur n'est jamais loin. On peut y ajouter quelques « clins d'oeil » à des pièces ou des films dits « cultes »... Mourir pour Octaff - Tragédie Dans un pays imaginaire (mais dont un discours du Maréchal Pétain fait penser à la France) quelques personnages se retrouvent dans un bistrot au moment où les troupes du tyran Octaff surgissent. Cette pièce montre l'évolution des caractères des personnages dans ce « huis clos » où l'insouciance initiale va laisser la place au drame. Comment vont réagir le patron juif du bistrot, le curé, la prostituée, le militant anarchiste et même les soldats d'Octaff ?

  • Comment les représentations agissent-elles et quels sont leurs effets ? Quels pouvoirs donnent-elles à ceux qui les produisent comme à ce qu'elles repré- sentent ? Les propositions de Louis Marin sur la force des représentations dans les sociétés modernes, enracinées dans l'anthropologie et la linguistique structurales, ont irrigué tout aussi bien les travaux des philosophes que ceux des spécialistes de l'image et des historiens des textes. À force de signes rend compte de cette influence en réunissant des recherches toujours attachées à la conception du signe dont Marin a fait un outil méthodologique pour scruter le pouvoir et les limites des images qu'une société produit d'elle-même.

    Ce recueil réunit un ensemble d'études qui marquent l'insistance de l'oeuvre de Louis Marin dans ce qu'il appelait les « systèmes de représentation ». Consacrées essentiel- lement à l'époque moderne, ces études se caractérisent par la diversité de leurs objets - récits, discours, oeuvres de peinture et de gravure, architectures, etc. - et n'ont comme point commun que leur fidélité à une méthode de travail. Les auteurs de ces textes, spécialistes de différents domaines, représentent plusieurs générations et des approches variées de l'oeuvre de Louis Marin ; mais tous ces auteurs, face à leurs objets, partagent une même responsabilité : celle de témoigner de leur perception de ces objets, telle qu'elle contribue à les construire eux-mêmes dans ce que Louis Marin nomme des « effets-de-sujet ».

  • Né en 1867, mort prématurément en 1905, Marcel Schwob, figure centrale et secrète de son époque, fut un lecteur de Villon comme de Stevenson, un traducteur de Defoe et de Shakespeare, un spécialiste de l'argot et un chroniqueur acéré, l'interlocuteur aussi de tout ce que la littérature comptait de plus actuel, de Gide à Jarry, dont il fut le premier éditeur, de Gourmont à Claudel, et de Wilde à Colette ou Meredith. Narrateur, historien, linguiste, critique, fabuliste, il ne se contenta pas d'un seul rôle ou emploi littéraire, les occupant tour à tour suivant l'occasion et la nécessité.
    Schwob fut aussi, bien sûr, l'auteur du Livre de Monelle, du Roi au Masque d'or et des Vies imaginaires, récits hypnotiques où, par « l'arrangement et l'harmonie d'une infinité de détails justes », il donne littéralement corps aux manies d'un philosophe cynique de l'Antiquité ou au baroque sanglant d'un Cyril Tourneur. Borges y reconnut l'une des sources essentielles de ses propres fictions.
    Nous n'avons en propre, soutint Schwob, que nos bizarreries, et il eut pour principe esthétique que « l'art est à l'opposé des idées générales, ne décrit que l'individuel, ne désire que l'unique ; il ne classe pas, il déclasse ».
    Publié à l'occasion d'une exposition à la Bibliothèque municipale de Nantes, le présent ouvrage est le premier album monographique consacré à la vie et l'oeuvre de Schwob. Outre un ensemble d'essais consacrés aux différentes facettes de cet écrivain inclassable, il présente plus de 100 documents, manuscrits, illustrations et photographies.

  • Le point sur la prise en charge globale et complète des traumatismes ouverts de la jambe : réparation osseuse, procédés de consolidation (greffes osseuses, BMP, moelle osseuse...) et réparation cutanée (intégrant la chirurgie des lambeaux, la VAC thérapie et les "dermes" artificiels). Détails techniques, schémas, photos, situations particulières et réponses aux questions les plus courantes.

    Sur commande
  • Le raz de marée du numérique et des nouvelles technologies n'a pas épargné le domaine de la recherche scientifique. Le numérique, moteur de l'innovation, facilitant le progrès et l'échange des résultats, est également la source de nouveaux enjeux sociaux, économiques et juridiques.

    La fabrique numérique des connaissances présente, analyse et appréhende ces différents enjeux auxquels la recherche française doit faire face pour maintenir son rayonnement à l'heure numérique. Un « droit des données distribuées » se construit dans l'espace international dynamique et illimité qu'est celui de la diffusion des savoirs, en stimulant une nouvelle économie et de nouvelles formes de valorisation des savoirs, fortement marqués par l'interopérabilité et la traçabilité des parcours.

    Cet ouvrage ne permet pas de clarifier les tensions issues du numérique et qui mettent la recherche en tension entre sa qualité d'outil économique et de bien commun au service de tous. Il a plutôt vocation à confronter ces différents aspects et montrer qu'ils ne sont pas nécessairement incompatibles.

    Avec la collaboration de Lucile Collin, Marie Blanquart et Louki-Géronimo Richou.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
empty