• Cette enquête passionnante plonge au coeur de l'enfance de 8 tueurs en série. Patrice Alègre grandit entre un père absent et une mère alcoolique ; le père de Marc Dutroux le maltraite ; Michel Fourniret souffre terriblement de la dureté de sa mère qui ne lui a jamais dit « je t'aime » ; Emile Louis est abandonné et expédié à la DDASS, comme ses propres victimes assassinées... Et si l'enfance des assassins permettait de comprendre leurs crimes ?

  • Dans ce deuxième livre, Agnès Grossmann s'intéresse aux femmes blondes et célèbres.
    Pourquoi ? De tout temps, la blondeur a été synonyme de beauté et de noblesse, mais aussi de fragilité, de faiblesse de caractère, voire de bêtise. On ne pouvait pas être belle et intelligente à la fois.
    Pour aller au-delà des préjugés, comme elle l'avait fait dans Les Salopes de l'histoire, Agnès Grossmann nous raconte les destions hors normes, souvent scandaleux, toujours passionnants de sept grandes figures féminines, sept blondes qui appartiennent chacune à l'une des représentations de la blondeur.
    Elle nous entraîne sur le mont Olympe en compagnie de la déesse de l'amour Aphrodite (la déesse), aux côtés de Jeanne d'Arc (la sainte) à la tête d'une armée de douze mille hommes pour aller délivrer Orléans, dans les studios d'Hollywood avec la jeune Grace Kelly (la blonde hitchcockienne) qui découvre l'univers angoissant du maître du suspense, et aussi, afin d'illustrer le côté obscur du pouvoir, nous suivrons Magda Goebbels (la blonde aryenne) dans sa folie meurtrière qui l'a poussée à assassiner ses six enfants dans le bunker d'Hitler lors de la chute du troisième reich.

  • Elle a vécu d'art et d'amour.
    A la Comédie-Française, Claudel, Marivaux et Goldoni révèlent ses dons uniques et la préparent à devenir "le plus grand tempérament dramatique de l'après-guerre", selon le mot de Cocteau. Puis il l'envoie à Visconti. Subjugué, le maître la magnifie dans "Rocco et ses frères". Sur le tournage, elle rencontre la passion de sa vie, enfer et paradis, avec Renato Salvatori. Elle tourne alors jusqu'à quatre films par an et entre dans le coeur des Français.
    Le temps des blessures viendra : elle a toujours subi, paradoxalement, la violence des hommes qu'elle a aimés. Puis, la comédie jouée, elle finira par tout oublier. La biographie d'Agnès Grossmann possède le ton même de la voix d'Annie Girardot, une voix inoubliable.

  • Issues des plus hauts comme des plus bas milieux, ces femmes avaient en commun, outre la beauté, du culot, du courage et souvent une grande intelligence qui leur a permis de séduire les plus grands, les plus ambitieux.

    Grâce à leur emprise sur les hommes, elles se sont frayé un chemin dans les plus hautes sphères de la société où elles ont été, suivant leur tempérament, admirées, respectées, craintes, haïes. Dans tous les cas, elles n'ont laissé personne indifférent et leur vie est riche de passions en tous genres.


    Agrippine, Messaline, Cléôpatre, Joséphine de Beauharnais, Thérésa Tallien, Catherine II de Russie, Catherine de Médicis, la reine Margot, Madame du Barry, Madame de Montespan, Mata Hari, Isabeau de Bavière...  Ce livre propose de raconter ces destins hors normes, souvent scandaleux, toujours passionnants de ces grandes figures féminines nichées dans les replis de l'histoire.



     

    Sur commande
  • S'appuyant sur un ensemble de recherches effectuées à partir du corpus Scientext, cet ouvrage étudie les problématiques du positionnement de l'auteur scientifique par rapport à ses devanciers et à ses pairs, et celle du raisonnement tel qu'il apparaît dans l'argumentation ou les chaînes causales.

    Avec le soutien du LIDILEM de l'université Stendhal.

    Sur commande
empty