Jeunesse

  • Il y a une mère qui plie un mouchoir dans l'armoire. Il y a un homme qui déplie ce mouchoir, et le voilà qui remonte la route des souvenirs. Il y a un enfant qui court sur la plage, apprivoise les oiseaux, joue avec les vagues et cueille ses rêves à la pointe des phares. Il est là, entre terre et ciel. Il interroge les nuages. Il écoute chanter le vent. Se souvient de ces hommes rudes qui refusèrent la guerre. Se souvient de ces inconnus qui ne sont pas des étrangers. Respire l'orange. Dépose la buée sur la vitre du jour. Il cherche l'amour, la vie. Alors vient le poème, alors vient l'image. Il y a un père, qui déplie sa main pour y nicher celle de l'enfant. Et nous les regardons s'éloigner : qu'ils longent le rivage ou cheminent dans le champ de blé, les voici ensemble pour toujours.

  • Douze mois et toi

    ,

    • Milan
    • 4 February 2005

    Février
    Veux-tu venir de l'horizon
    Veux-tu jouir de la maison
    de tes parents et des matins
    du petit chat, du petit chien
    veux-tu la fleur et puis les arbres
    veux-tu les rires et puis les larmes
    un rien de ciel, un rien de vent
    comme la voix vers son chant
    veux-tu naître et apparaître
    à la lucarne, à la fenêtre
    et puis vivre et puis mourir
    et puis renaître dans un sourire
    main dans ma joie, joie dans ma main
    ce matin-là où tu advins
    dit le papa à son fiston
    c'est Février et c'est très bon

    Chacun des 12 poèmes de ce recueil d'une sensibilité à fleur de peau traite d'un mois de l'année sous un angle personnel, traitant par là-même du « Moi » intime de l'auteur, du poète qui se raconte à travers les vers...
    Mais au-delà du message individuel et des confidences que nous fait le poète, ce sont des réflexions universelles qu'il amorce avec comme fil conducteur les 4 saisons : Yvon Le Men nous parle ainsi par petites touches sensibles et colorées de la Vie, de la Mort, du quotidien, des petits riens, de l'Amour, du Temps qui passe, de la Famille, des siens...
    Ce recueil de poésies courtes est un véritable concentré d'émotions pour éveiller les petits lecteurs et les aider à grandir et à ressentir
    Les illustrations, au symbolisme très épuré, portent les vers du poète avec légèreté, tendresse et expressivité, respectant à chaque page l'intimité propre à ces poèmes-confessions et rendant hommage à l'insouciance de l'enfance.

empty