Flammarion

  • Depuis plus de vingt-cinq ans, Yvon Le Men vit en poésie. Cette aventure, il nous invite à la partager, avec un choix de poèmes extraits de nombreux recueils, souvent épuisés. La prose ou le vers, des textes amples, véritables épopées, d'autres très brefs, proches du haïku : Yvon Le Men explore tous les registres dans une quête de l'évidence d'un instant, d'une lumière, d'une émotion.
    Une même faim d'absolu, une soif jamais rassasiée réunit ces textes, d'une générosité formidablement contagieuse. Au fil de la chronologie ou au gré de notre lecture, une histoire se tisse, celle de l'auteur et celle d'une génération. Une histoire qui dit et célèbre un pays, la beauté du quotidien, le chant des oiseaux, une histoire de révolte et d'amour, de rencontres et de deuils. Un jardin des tempêtes, vibrant et simple.

  • Vous êtes dans le poème ? demande-t-on à l'auteur. Oui, répond celui-ci au fil des histoires, mais je ne veux pas finir dans un roman. C'est pourtant ce qui va lui arriver... pour le pire ou le meilleur ?
    Dans ce recueil de nouvelles, on ne peut s'empêcher de sourire aux aventures du narrateur à la vie qui boite, à la langue bien pendue, aux amours qui avancent coeur baissé dans le mur, aux rencontres inattendues et toujours heureuses, à la fin des fins. Le conteur passe du coq à l'âne, saute de flaques de lumière en taches d'encre, du sourire d'un enfant au regard bouleversant d'un vagabond.
    Même dans les situations les plus prosaïques, le poème surgit pour nous empêcher de tomber dans les failles de nos jours et de nos nuits.
    Yvon Le Men a prêté ses poèmes au héros du dernier livre de Björn Larsson, Les poètes morts n'écrivent pas de romans policiers (Grasset, 2012).

    Portrait d'Yvon Le Men © Emmanuel Pain

    Sur commande
  • Un poète de 25 ans tombe amoureux fou d'une star de cinéma... qui n'en est pas une. C'est ainsi que Coralie, une drôle de Belge, débarque à Lannion avec son chien, son chimpanzé, son accent du Nord et sa folie douce. Mais les premiers moments de passion passés, tout se complique. Entre la Bretagne et la Belgique, débute une course-poursuite torride et impossible.

    Sur commande
  • « L'enfant que nous avons été, a des contes à nous rendre. » En voici donc dix-sept. Dix-sept contes tendres, cruels, drôles, sur des moments de passage, quand le monde des « grands » fait soudain irruption ; dix-sept tableaux d'une délicatesse infinie, sur « nos premières fois », où chacun de nous reconnaîtra un peu de son histoire.
    Yvon Le Men nous fait cadeau de ces vrais contes pour adultes. De petits tableaux de l'enfance, des aquarelles sur le délicat passage d'un état à l'autre. Que de souvenirs amers et doux dans ce livre qui découvre un univers personnel gorgé d'une authenticité si forte et si réelle que l'émotion ne peut être que partagée. Le poète tend à l'universel sans verser dans la nostalgie.

    On partage des figures admirables comme celle de la grand-mère « si petite qu'il faut se pencher pour la trouver sous son fichu ». Puis des phrases, si claires et si limpides : « Il y avait tellement dans le peu, dans ce temps-là. » Ou « Il ne lui restait que ses qualités, dont il ignorait presque tout », qui résonnent longtemps, font écho, écho, écho. Il faudrait citer le livre entier ! Alors on se retient, et on conseille, très simplement et très fortement, cette lecture merveilleuse.

    Sur commande
  • Une évocation de la Bretagne en vingt-quatre courts chapitres. On y trouve aussi bien des "figures" de la région que des manoirs perdus, des chapelles, des paysages de marais, de hêtres, des plantes, des animaux, des sensations et des images. Yvon Le Men est un poète bien connu en Bretagne.

  • A travers de courts récits, l'auteur relate l'épopée parfois cocasse, parfois tragique de son adolescence. Il avait quinze ans en 1968 et ses histoires reflètent les années soixante-dix.

    Sur commande
  • Elle etait une fois

    Yvon Le Men

    Manuel aime Valérie, Valérie aime Manuel. Mais Manuel, poète à ses heures, paumé tout le temps, est invivable. Elle se lasse, le quitte. Il est brisé. Le sursaut vient d'un mystérieux poème, un texte plein de vie écrit à l'hôpital par une vieille femme mourante et solitaire. Manuel décide de partir sur les traces de la vieille dame, pour tenter de comprendre comment une fin de vie peut être aussi pleine de vie.
    Bientôt, le poème le prend par la main. Il l'emmène dans d'autres régions et d'autres sphères, de la Bretagne à la Normandie puis à Bruges et dans le Connemara. Un parcours jalonné d'inconnues surprenantes qui se passent le relais pour rendre à Manuel l'envie de plaire et de donner. Avec elles, il fouille son passé, vit l'instant et commence à apercevoir l'avenir. Enquêteur de poèmes, enfant puis séducteur, protégé puis protecteur, Manuel va retrouver la nécessité de vivre.

    Sur commande
  • Anthologie de poèmes venant des quatre coins du monde, de l'Afrique du Sud au Venezuela, en passant par la Hollande, la Grèce, le Brésil ou la Pologne... Le lecteur croisera Emily Dickinson, Katherine Mansfield, Nuno Judice, Nicolas Bouvier et bien d'autres poètes.

empty