Zulma

  • The Haunted Hotel: A Mystery of Modern Venice Publié en feuilleton dans le journal Belgravia au cours de l'année 1878, The Haunted Hotel fut repris en volume l'année suivante chez Chatto & Windus. Même s'il n'en a pas le tour de taille en trois volumes, The Haunted Hotel présente sans conteste toutes les qualités des plus grands Collins Armadale, la Femme en blanc, la Pierre de lune. Avec en plus, une touche de fantastique !
    Planté dans le décor d'une Venise plus crépusculaire que jamais, l'Hôtel hanté, avec ses apparitions, ses hallucinations olfactives et ses passages secrets est à lui seul une de ces chambres obscures où se jouent les mystères de la vie. Dès les premières pages, on y découvre la ténébreuse comtesse Narona. Sur le point d'épouser Lord Montbarry, elle consulte un médecin de Harley Street. Est-elle folle, ou les pressentiments qui la tourmentent sont-ils une expression de la réalité ? Envers et contre tous, le mariage a lieu, suivi d'un voyage à Venise, où Montbarry meurt subitement dans un ancien palazzo bientôt transformé en hôtel ! Agnes Lockwood, l'amie délaissée de Montbarry, mène l'enquête...
    Ami de Dickens, avec qui il est allé en Italie et à Venise en 1853, Collins a également été le héros d'une vie privée des plus singulières : vivant très officiellement en ménage avec Mrs Caroline Graves, qu'il n'épousa jamais, il entretenait également une Miss Martha Rudd, dont il eut trois enfants. L'illégitimité règne en maîtresse dans son oeuvre, riche en personnages hors normes, et dont l'étrangeté se révèle toujours par une marque physique. Recommandation à celui ou celle qui n'a jamais lu Collins : suivez l'étranger, c'est lui qui donne le rythme...

    The Dream-Woman On retrouvera une variation sur le thème de la femme criminelle dans la Femme rêvée, où un jeune homme, modeste et malchanceux, voit en songe la femme de ses rêves. Quand il ouvre les yeux, elle est là qui tente de le tuer à coups de poignard...

    Sur commande
empty