Albin Michel

  • Palais somptueux ou pauvre logis de l'artisan, résidence champêtre de l'aristocrate ou simple ferme qui perpétue les types ancestraux des demeures paysannes, les maisons occupent une place privilégiée au carrefour des recherches historiques. L'étude des maisons met en évidence l'une des plus riches expressions de l'activité sociale des hommes.
    L'histoire évoquée ici s'étend de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle et concerne les pays de l'Europe occidentale. Pour chaque époque, l'auteur de cet ouvrage a eu recours à des moyens d'investigation différents : archéologie, documents écrits ou figurés, sources fiscales à travers lesquelles les bâtiments - marchandises vendues ou louées - apparaissent comme signe de richesse. Le témoignage des théoriciens a été confronté au rêve des utopistes ou aux jugements sévères ou enthousiastes que les hommes d'une époque ont portés sur leurs demeures. Ainsi retrouve-t-on, grâce au livre passionnant de Simone Roux, les maisons telles qu'elles furent habitées - et telles qu'elles s'enracinent dans l'Histoire.

empty