• Il a tout abandonné : sa carrière dans la Royal Navy, son nom, son âme de « chef né » pour devenir le mari d'Élisabeth II. Voici raconté pour la première fois le destin singulier de Philippe d'Édimbourg, ce célèbre inconnu. Étrangement, aucune biographie du « mari de la Reine » n'existait en France. Est-ce parce que le personnage s'est condamné lui-même à vivre dans l'ombre ? Lui qui avait été élevé pour devenir un meneur d'hommes, il aura dû se contenter de jouer les utilités... C'est du moins ce qu'un regard superficiel pourrait laisser croire, bien à tort. Né en 1921 prince Philippe de Grèce et de Danemark, descendant par sa mère de la reine Victoria, le jeune garçon a tout de suite été ballotté aux vents de l'Histoire. Exilé en France avec ses parents, il est éduqué en Angleterre selon les rigoureux principes du dépassement de soi et découvre là sa véritable patrie. Aux premières heures de la Seconde Guerre mondiale, il s'engage avec brio dans la carrière maritime. Mais son avenir est ailleurs. Sa rencontre avec l'héritière du trône du roi George VI l'entraîne à tout sacrifier à l'amour. Il deviendra son « roc », le véritable chef de famille. En 1947, leurs noces à l'abbaye de Westminster puis, en 1953, le couronnement d'Élisabeth II retransmis dans le monde entier marquent le début d'un long roman qui, soixante-dix ans plus tard, n'est pas encore achevé. Par sa volonté de faire entrer la monarchie dans la modernité, son soutien indéfectible lors des crises, son engagement visionnaire dans l'écologie, sans oublier son charme et son humour si british, le duc d'Édimbourg, prince du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, a su laisser son empreinte dans l'aventure du XXe siècle.

  • Ils étaient nés pour régner. L'histoire les a effacés. Toutes les dynasties d'Europe ont connu ces princes sans lendemain. C'est en conteur que Philippe Delorme réveille leur souvenir et les replace à la charnière des âges. Une grande leçon passionnée sur des destins d'autant plus significatifs qu'en apparence minuscules.
    Ils étaient nés pour régner, mais le d destin en a voulu autrement.
    Ils croyaient survivre dans toutes les mémoires,
    mais l'Histoire les a vite effacés.
    Aussitôt montés, ils sont tombés.

    Qu'ont en commun les princes, les reines et les empereurs qui n'ont pas régné, ou presque pas ? En quoi leur destin est-il significatif de leur dynastie ? Pourquoi et comment certains sont-ils néanmoins devenus des mythes ?
    /> C'est en conteur que Philippe Delorme réveille leur souvenir et les replace à la charnière des âges. Les uns, successeurs légitimes, ont été emportés dès le berceau, comme Jean Ier le Posthume au temps des Rois Maudits. D'autres - dès l'enfance ! -, comme Édouard V d'Angleterre, ont été victimes d'usurpateurs. Des révolutions en ont détrôné certains, à peine installés sur leur trône bancal : Romulus Augustule - le dernier César -, l'Aiglon, Louis XIX - fils de Charles X -, Louis II de Hollande... D'autres encore ont été emportés par la maladie ou tués au combat, à l'orée de ce qui aurait dû être un règne glorieux. Et que dire des aventuriers qui ont rêvé d'une couronne, l'ont décrochée quelquefois, pour la perdre aussitôt : Boris d'Andorre, le roi de Tanna, l'empereur du Sahara ?
    Au fil d'une cinquantaine de portraits, de l'Antiquité à nos jours, ce livre illustre magnifiquement toute la précarité et la vanité des gloires humaines.

  • 70 mystères de notre histoire, mis au jour !

    Le rôle de l'historien n'est pas de condamner. Il doit d'abord chercher, enquêter, éclairer. La grande Histoire regorge de zones d'ombre qui sont autant de mystères qu'il convient d'interroger.

    Les énigmes historiques sont nombreuses, et Philippe Delorme s'est fait une spécialité de les éclairer ! Au menu de cet ouvrage: Toutankhamon, la Guerre deTroie, l'anneau de Jeanne d'Arc, le sexe de la Joconde, la malédiction des Tudors, le vampire de Venise...

    70 récits aussi palpitants qu'un excellent roman !

    À l'instar du scientifique, Philippe Delorme travaille chaque enquête avec méthode pour démêler le vrai du faux. Avec passion, il éclaire les nombreuses zones d'ombre et fait éclater une vérité parfois surprenante !

  • Qui se cache derrière la momie hurlante ? Macron a-t-il trempé dans le meurtre de Tibère ? La machine d'Anticythère, inventée par les Grecs, est-elle l'ancêtre antique de nos ordinateurs ? Qu'est devenue la Sainte-Ampoule ? Pourquoi a-t-on entièrement réinventé au XIXe siècle le mythe de Vercingétorix ? Le sang du prophète Mahomet coulait-il dans les veines de nos anciens rois ? Où se trouve le coeur de Saint Louis ? Shakespeare a-t-il vraiment existé ? La Joconde était-elle en réalité un homme ? L'assassinat de l'amiral Darlan à Alger en 1942 a-t-il été organisé par le comte de Paris ? La pègre chinoise a-t-elle fait assassiner
    Albert Londres ?
    En Sherlock Holmes des temps enfuis, Philippe Delorme enquête sur 60 énigmes historiques, destins singuliers, étrangetés archéologiques, impasses judiciaires ou curiosités naturelles. De la plus haute Antiquité à l'actualité la plus récente, l'Histoire dévoile ses mystères, mais garde parfois sa part d'ombre pour le plus grand plaisir de notre imagination !

  • Organisé en courts chapitres portant chacun sur un thème, un personnage ou une histoire précise restitués dans le contexte général de la mafia.

  • Voici la grande légende de Notre-Dame à travers les siècles. Une somme sans précédent, réunie par l'historien et journaliste Philippe Delorme, auteur d'une oeuvre remarquée sur les grandes destinées et préfacée par Lorànt Deutsch. Les homélies prononcées après l'incendie de Notre-Dame par Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, concluent cette magnifique anthologie.
    Voici la grande légende de Notre-Dame à travers les siècles

    De sa fondation au xiie siècle à l'incendie qui l'a ravagée le 15 avril 2019, ce sont , entre autres, Rabelais, Victor Hugo, Jules Michelet, Paul Verlaine, Théophile Gautier, Gérard de Nerval, Antoine de Latour, Albert Samain, Charles Péguy, Paul Claudel, Louis Aragon, Jean Dréjac, Marcel Mouloudji, Francis Carco, Léo Ferré et Mgr Michel Aupetit qui vous racontent ici l'aventure de la cathédrale de Paris, centre spirituel de la France, joyau artistique de l'Europe et merveille du patrimoine mondial de l'humanité.
    Une somme sans précédent, réunie par l'historien et journaliste Philippe Delorme, auteur d'une oeuvre remarquée sur les grandes destinées, et préfacée par Lorànt Deutsch.

    Une partie des bénéfices sera reversée à la Fondation Notre Dame.

  • La terre et l'homme sont malades. C'est donc autour de la notion d'équilibre, trop souvent méprisée, que devront se construire des solutions raisonnables pour l'atteindre. L'équilibre n'est pas un état, c'est une conquête, une mise en harmonie de forces et d'énergies opposées, la résolution de tensions et de conflits qui sont la règle ainsi que l'on compris les premiers philosophes grecs comme les médecines orientales mentionnés dans cet ouvrage.

  • En mars 1966, une histoire de moeurs et d'espionnage ébranle la Chambre des communes. Quelques années plus tôt, certains anciens ministres conservateurs du gouvernement Diefenbaker auraient fréquenté une certaine Gerda Munsinger, une femme réputée facile. Madame Munsinger est venue s'installer au Canada la décennie précédente. Peu instruite, mais fort séduisante, elle fait rapidement de nombreuses conquêtes et commence plus ou moins à vivre de ses charmes en attendant le grand amour.

    Trois ans après l'arrivée de Gerda Munsinger, le colonel Pierre Sévigny est nommé ministre associé à la Défense. Sa route croisera celle de Munsinger et le destin fera naître entre eux une aventure suivie d'une liaison amicale. Toutefois, Sévigny sera soupçonné d'avoir livré des secrets militaires à la belle Allemande, qui n'aurait apparemment eu aucun scrupule à les dévoiler. C'est ainsi que l'ex-ministre est montré du doigt par les libéraux pour la situation délicate dans laquelle il s'est placé en gardant contact avec cette femme. Encore aujourd'hui, l'Affaire Munsinger constitue le plus important scandale sexuel qui ait ébranlé le Canada.

    Le livre nous fait voir jusqu'où certains politiciens ou conseillers politiques sont prêts à aller pour garder ou reprendre le pouvoir. Également, cette enquête nous permet de constater que les enveloppes brunes, les caisses occultes, les accusations gratuites, les prête-noms et les pots-de-vin n'ont pas été inventés par les « héros » de la commission Charbonneau.

    Paru une première fois aux Éditions JCL en 1993 sous le titre Les Déshonorables, cette enquête journalistique de Gilles-Philippe Delorme et de Danielle Roy, qui se lit comme un véritable thriller, est rééditée en 2014 sous le titre L'Affaire Gerda Munsinger.

empty