• « Ô pays, mon beau peuple ! » est le deuxième livre de Sembene Ousmane, ancien pêcheur de la haute Casamance, ancien maçon à Dakar, ancien combattant de la deuxième guerre mondiale, et actuellement docker à Marseille. « Ô pays, mon beau peuple ! » est le roman d'un jeune noir marié avec une blanche, qui retourne au village natal après huit ans d'absence, et tente d'apporter sur la terre africaine un état d'esprit nouveau à la fois parmi les paysans noirs et parmi ceux qui le touchent de plus près : son père, iman de la mosquée, sa mère, qui pratique encore des rites de sorcellerie, ses amis, qu'ils soient instituteur, médecin blanc ou noir. Cette aventure humaine toute pleine à la fois de fraîcheur et de vigueur finira tragiquement. Mais sans doute la vie et le sacrifice du jeune héros de la Casamance préfigurent des jours nouveaux sur une terre d'Afrique débarrassée des incompréhensions de caste et de race.

  • Dans le petit village de Casamance où Oumar Faye vient d'arriver avec sa jeune épouse blanche, les commérages vont bon train. Sous l'arbre de palabre, on raconte que le père Moussa a chassé son fils, que la vieille ne voulait pas de sa bru, que la Française trouvait ses beaux-parents malpropres... On murmure aussi qu'Oumar et les siens veulent chasser les Blancs et qu'après il se partageront tout... Ce classique de la littérature africaine évoque le combat d'un homme seul pour arracher son pays à une longue somnolence. A travers ce roman, Ousmane Sembene nous offre l'image d'une Afrique tourmentée, révoltée, qui veut se construire en rejetant une tradition aliénante.

empty