• La vengeance de Jean sans Dieu Nouv.

    En 1629, en pays cévenol, alors que la guerre que se livrent catholiques et réformés met la France à feu et à sang, Jehan et son grand-père, partis en forêt ramasser des champignons, échappent de justesse au massacre des leurs. Dès lors, Jehan, du haut de ses dix ans, n'aura plus qu'un but : venger les siens en éliminant un à un les meurtriers de sa famille. Rusé et déterminé, il usera de tous les stratagèmes pour mener à bien son dessein : réussira-t-il à assouvir sa vengeance pleine et entière et à retourner auprès de son grand-père sur leurs terres ?

  • Clarmonde, orpheline, vit avec son grand-père Guilhemot. Lorsqu'il décède, c'est Esteban, le guérisseur des animaux de la vallée, un vieil ami de Guilhemot, qui devient son tuteur légal.
    Se sentant redevable, Clarmonde, qui est pourtant une élève brillante, décide de travailler au grand hôtel de la ville voisine : là, l'intendant, Alfred Mandoire, décèle en elle un énorme potentiel et entreprend de lui faire gravir tous les échelons rapidement.
    Mais Clarmonde n'est pas à l'aise au contact de ces riches touristes qui se croient tout permis, même le pire... Sa décision est prise : Esteban va lui apprendre tous ses secrets de soigneur, et c'est elle qui lui succèdera !

  • Les frères d'Odette Malaucène sont morts à la guerre. La jeune fille, qui avait bravé les interdits paternels et s'était un peu encanaillée en ville, revient au pays. Elle est désormais la seule héritière du florissant domaine de Bastet. La mort de ses parents, juste au moment où la famille se réconciliait, met à dure épreuve les nerfs d'Odette. Fatigue et mauvaise humeur dégénèrent vite et inexplicablement en hallucinations, agressivité et épilepsie. Folle, Odette ? C'est ce qu'affirment les médecins qui la font enfermer à l'asile. La jeune fille est en réalité victime d'une sordide machination et devra user de toute sa ruse et son courage pour réaffirmer ses droits !
    L'auteur : Michel Lacombe a toujours écrit, et le succès lui vient dès son premier roman, Le Retour au mas, couronné par le prix des Automnales en 2004. Depuis, ce passionné d'histoire, d'archéologie, de préhistoire, de nature et de sciences a publié près de trente livres. Ces « romans de vie », comme il les appelle, où il s'attache à faire ressentir au plus près ce que vivent ses personnages, lui ont valu la reconnaissance d'un lectorat fidèle.

  • Né dans un environnement bourgeois, Bernard Lévesque était un play-boy insouciant qui savait comme nul autre plaire et paraître en société. Mais il a tout envoyé paître et la suite a été une longue descente aux enfers.
    Aujourd'hui, il zone dans les quartiers malfamés et gagne de quoi survivre en raflant les mises aux tables de poker nocturnes. Un seul souvenir le fait encore vivre : Nadège...
    Une nuit, au détour d'une ruelle, il est témoin de l'agression d'une prostituée. Il croise son regard, elle a les yeux de son amour perdu. Il vient à son secours avant de disparaître. Le lendemain, Arlette Cantilla, celle qu'il avait pourtant tirée d'affaire, est retrouvée sauvagement assassinée à son domicile. Seul homme aperçu sur les lieux la veille, Bernard est interrogé par la police et arrêté pour meurtre.
    La descente aux enfers continue... mais Bernard ne touchera pas le fond !

  • Confiée toute jeune à un riche couple de Parisiens en mal d'enfants contre une rente miraculeuse pour son père Ludovic, maître du modeste domaine de Kernadic, Gwenn Le Braz devient institutrice après des études brillantes à l'école normale. Alors que depuis dix ans elle n'a plus revu son père, furieux de son engagement dans l'enseignement laïc, elle apprend qu'il est sur le point de vendre ses terres en raison de la construction d'un barrage. À l'annonce de cette nouvelle, Gwenn est parcourue d'une étrange sensation qui va la ramener dans sa Bretagne natale pour venir au secours du domaine...

  • Élise, qui vient de restaurer la fromagerie familiale, rêve d'aller vendre ses meules au marché. Elle étouffe dans sa ferme accrochée à la pente, sans autre compagnie que les prairies, le ciel, les vaches laitières et son mari. Elle l'aime, pourtant ; c'est un honnête homme, brave et attentionné. Mais l'isolement et l'enfant qui ne se décide pas à venir lui pèsent. L'arrivée d'un inconnu à la ferme vient brusquement secouer la routine des jours.

  • Les quelques coups à la porte d'entrée ne mettent pas seulement un terme à une veillée qui s'annonçait tranquille à la ferme des Marcillac, ils vont aussi bouleverser la vie de Marinette, la benjamine de la famille. Car celui qui se présente n'est autre que le voisin Charles Aurelle, venu négocier avec le père de Marinette la main de cette dernière pour son fils Maximilien. Pour la jeune fille, pas question de s'unir avec ce garçon fruste et bagarreur, même s'il est l'unique héritier d'un important domaine. Face à l'inflexibilité de son père, Marinette décide de prendre la fuite. Vers quel destin ?

  • Célestin vit avec sa mère Eléonore au coeur de la montagne, à l'écart du village. Tous deux vivent de leur exploitation agricole et de la vente des produits fromagers. C'est au cours d'une de ses tournées que Célestin rencontre Béatrice : issue d'un milieu social très différent, elle ne manque pas de prétendants fortunés ! L'un d'eux, un jeune médecin qui ne supporte pas de la voir s'amouracher d'un jeune paysan, s'en prend alors à la mère de Célestin : il va tout tenter pour faire interdire les pratiques de la rebouteuse !

  • Michel Lacombe nous plonge une fois encore au coeur de l'époque troublée de la Grande Guerre.
    Bérangère dans la vallée du Rhône et Colin dans l'Est de la France mènent une vie dissolue et dépravée. La foi et la guerre vont bouleverser leur destin.
    De la vie du couvent à celle d'infirmière, des chais de Champagne à la boue des tranchées, les deux héros vont subir bien des épreuves. Leur impossible amour sera-t-il gratifié d'une heureuse issue ?
    Au gré des pages, dont certaines d'une sensualité débridée, Michel Lacombe s'attache au destin de ses personnages tout en appuyant son récit d'une stricte rigueur historique.

  • Homme fortuné, passionné d'archéologie et de botanique, Hans parcourt la Lorraine à la recherche de rares échantillons. Il est, un jour, témoin d'une inondation dévastatrice au cours de laquelle il recueille le seul survivant, Mathias, quatre ans. Célibataire mais ayant une Emma d'enfance à fleur de souvenir, Hans se refuse à abandonner l'enfant à la misère d'un orphelinat et décide de l'élever en le faisant passer pour son petit-neveu. Commence alors une nouvelle vie qui verra les deux compagnons contraints à l'exil suite à la déclaration de la Première Guerre mondiale.
    Michel Lacombe a toujours écrit, et le succès lui vient dès son premier roman, Le Retour au mas, couronné par le prix des Automnales en 2004. Depuis, ce passionné d'histoire, d'archéologie, de préhistoire, de nature et de sciences a publié près de trente livres. Ces « romans de vie », comme il les appelle, où il s'attache à faire ressentir au plus près ce que vivent ses personnages, lui ont valu la reconnaissance d'un lectorat fidèle.

  • Thomas a su dès son plus jeune âge ce que veut dire l'expression : aller au charbon. La dure vie des mineurs ne laisse pas de place pour l'éducation. À dix-huit ans, il prétend maintenant à une meilleure existence et veut devenir contremaître. Avec l'aide d'Émeline, la fille d'un passementier avec laquelle il entretient une relation secrète, il apprend à lire et à écrire. Mais un grave accident contrarie ses ambitions.

empty