Editions du Mot Passant

  • La belle Françoise décide de faire le point sur les mystères qui subsistent autour des dolmens et menhirs de Bretagne. Elle s'adjoint pour ce reportage Pierre Laubernier, qu'elle remplace depuis le départ à la retraite de ce dernier. Si elle espère rédiger tranquillement ses articles sur les prestigieux sites du Morbihan, autant dire tout de suite qu'elle se trompe ! Alors qu'elle sillonne la région de Carnac, réputée dans le monde entier pour ses alignements de milliers de pierres dressées, les morts se succèdent au coeur d'une mission scientifique chargée de recherches nouvelles sur le phénomène de ce mégalithisme unique au monde. Une fois de plus, elle se retrouve engluée entre sa conscience professionnelle de journaliste et sa tendance à s'investir dans des investigations qui ne sont nullement de son ressort.
    Comment résister à l'envie d'essayer de dépatouiller ces meurtres que n'arrivent pas à élucider les services officiels affectés à l'enquête ? Comme l'avoue notre Françoise : « c'est plus fort que moi ! »

  • Pour ce nouveau reportage sur l'art préhistorique des gorges de l'Ardèche, la pétillante journaliste Françoise Dutellier va de nouveau se retrouver mêlée à une mort dramatique. Un participant à une opération de prospection des grottes de la prestigieuse vallée a mortellement chuté des falaises proches de la désormais célèbre Grotte Chauvet, qui recèle les plus anciennes peintures figuratives de l'humanité. Mais est-ce vraiment un accident, un suicide, ou bien pire encore ? À partir de détails apparemment insignifiants, la jeune femme va s'investir peu à peu dans la recherche de la vérité. Elle vivra aussi d'intenses moments dans les bras d'un spéléologue qui lui fera découvrir nombre de sites d'un intérêt archéologique que ne soupçonnent pas les touristes passionnés de préhistoire. Bien que sommée par les autorités de rester à l'écart des investigations policières, elle ne pourra résister à ses instincts de détective, jusqu'à être en opposition tendue avec la gendarmerie locale. Aura-t-elle le fin mot de l'histoire ? On se doute bien que oui ! Mais comment ?

  • Françoise Dutellier est une modeste serveuse, à ses heures pigiste occasionnelle pour une revue d'archéologie, discipline qui la fascine depuis toujours. Le principal reporter de ce mensuel prenant sa retraite, elle a la surprise de se voir attribuer son poste. Un vrai cadeau du Père Noël ! Pour son premier reportage, elle se retrouve en Ariège en compagnie de son prédécesseur, à rechercher la vérité historique de la citadelle cathare de Montségur. Tellement de fantasmes entourent ce lieu mythique ! Avant même d'avoir fait ses premières armes dans ce métier nouveau pour elle, Françoise se retrouve confrontée à un drame : un jeune homme carbonisé dans sa voiture au coeur des bois de ce célèbre site. Son irrépressible curiosité de journaliste va l'amener à s'investir dans l'enquête. Et elle compte bien avoir raison contre l'avis des gendarmes... dont l'un sera vite pour elle plus qu'un ami !
    De quoi tenter de faire éclater la vérité, tant sur les bases scientifiques de l'épopée cathare que sur la résolution de ce crime sordide. Une bonne occasion de vivre un « polar » tout en connaissant mieux notre passé !

  • "La Dévoilée" Pour le centenaire de l'armistice de la Grande Guerre, l'auteur nous plonge une fois encore au coeur de cette époque troublée. Bérangère dans la vallée du Rhône et Colin dans l'Est de la France mènent une vie dissolue et dépravée. La foi et la guerre vont bouleverser leur destin. De la vie du couvent à celle d'infirmière, des chais de Champagne à la boue des tranchées, les deux héros vont subir bien des épreuves.
    Leur impossible amour sera-t-il gratifié d'une heureuse issue ? Au gré des pages, dont certaines d'une sensualité débridée, Michel Lacombe s'attache au destin de ses personnages tout en appuyant son récit d'une stricte rigueur historique. Des champs de bataille aux champs de vignes, des draps froissés à l'habit de nonne, de l'élaboration du champagne aux civières des blessés, dans ce roman porté par le souffle de l'Histoire, l'auteur nous confirme une nouvelle fois son talent de conteur.
    Un bon cru. Du grand "Lacombe" !

  • Lyon... Au début du XVIIe siècle. Guillaume Bardoz, fils d'un cordonnier aisé, part à la recherche de son père disparu. Au sortir de l'adolescence, il entreprend une longue quête qui le conduira de Lyon à Crémieu, de Crémieu à Saint Chef, de Saint Chef à Bourgoin. C'est dans cette ville que la Peste qui ravagea toute la région lyonnaise à cette époque se met en travers de sa recherche. Directement impliqué auprès du vichâtelain des lieux dans la lutte contre ce fléau, il sera témoin avec son ami Piroulet des pires atrocités du mal.
    Aux horreurs de l'épidémie s'ajouteront plusieurs tentatives de meurtre sur sa personne, liées sans doute à la disparition de son père. Le retrouvera-t-il ? Echappera-t-il aux filets que l'implacable maladie a jetés sur une contrée entière ? Sait-il qu'il croisera l'amour en la personne de Marie, l'humble servante de l'auberge de Crémieu ? Qu'adviendra-t-il d'eux ? Dans son style imagé fourmillant de descriptions précises, l'auteur nous fait côtoyer une foule de personnages vrais et attachants et nous guide en leur compagnie dans les traboules et les impasses de l'Histoire, cette "petite" Histoire des gens du peuple que nous connaissons si mal...

  • Depuis fin 1999, Michel Lacombe nous offre roman sur roman, dans ce style attachant qui est le sien, et, chaque fois, des tranches de vie, des aventures et des drames humains qui restent longtemps dans les mémoires...
    Livre après livre, cet écrivain qui vit depuis quelques années en Ardèche méridionale, impose peu à peu son nom parmi les romanciers dits " du terroir ". Après " La Boumiane ", voici le second roman camarguais de Michel Lacombe. Si l'auteur a repris les mêmes personnages, et si " La Sansouïre du Toquadou " peut être considérée comme une suite, c'est aussi une histoire qui peut être lue de façon indépendante, un roman à part entière...
    Dans la mosaïque de paysages d'eau de cette Camargue presque magique, entre les troupeaux de chevaux blancs et de taureaux noirs, entre les dentelles de marais d'eau saumâtre et les roselières, tout au bout du sable, acculé à la mer, le village bien connu des Saintes Maries, après la première guerre mondiale...
    Nous y retrouvons la famille du marquis de La Sigolette, la belle Géraldine et son époux, les gendarmes et les douaniers qui évoluaient dans le cadre de " La Boumiane ". Mais aussi d'autres acteurs, comme cet étrange " Toquadou ", un vieil original qui vit en ermite au milieu de nulle part...
    Quel peut bien être son secret ? Avec lui, avec Fernand Rébatoun et son ami zoologue, avec la fantasque Émilie, la Parisienne, et Arsène, un fameux braconnier, l'auteur nous entraîne une nouvelle fois au coeur des joncs et des roseaux, des salicornes et des tamaris, pour une de ces intrigues régionales dont il a le secret...

  • « Si tu le voulais, disait souvent Thérèse Versanno à son fils Martin, tu deviendrais aussi bon guérisseur que je suis guérisseuse et qu'était rebouteuse ta grand-mère ! Tu as ça dans le sang, mon fils. » C'est vrai que Martin est un peu « spécial » ; un « ravi », comme on dit en ces régions provençales ! Avec le sourire satisfait qui ne le quitte que rarement, le jeune homme accepte cet état de fait avec la placidité qui le caractérise. Son frère Francisque et sa soeur Mireille l'aiment tel qu'il est : il s'avère tellement attachant, avec sa bonne humeur perpétuelle ! Tellement gentil avec tout le monde. Seule Thérèse Versanno se montre avec lui faussement plus dure qu'il ne faut, tout comme elle s'oblige à afficher une attitude rude et revêche envers quiconque sans convaincre vraiment de sa dureté. Une femme aigrie par des veuvages prématurés, qui cache obstinément un coeur tendre. Mais depuis quelque temps, des drames à répétition réveillent les vieilles superstitions de la contrée. Que se passe-t-il dans le village de Cabriès ? La famille Versanno va tout de suite être suspectée mais est-ce que tout se passe comme on l'imagine ? Qui est cet Armand qui rôde autour de la belle Mireille ? Quel va être le rôle du Fada des Garrigues ? Michel Lacombe, grâce à sa narration captivante, nous entraîne une fois de plus dans une aventure alerte et plaisante, où l'humour des situations se mêle aux secrets des intrigues villageoises. Encore un nouveau beau coup de plume de Michel Lacombe !

  • Si l'épopée de la famille Tousque reste totalement imaginaire, elle trouve sa source dans les événements historiques réels qui, au début du XVIIIe siècle, ont marqué les Cévennes assez profondément pour qu'il en reste encore des traces aujourd'hui.

    Un roman de plus sur "la révolte des Camisards", entre protestantisme et catholicisme ? Sans doute ! Mais avec une approche nouvelle qui, sous le couvert de faits réels, reste une fiction romanesque. En cette période trouble, une famille protestante : Elie, le père, Thérèse, sa femme, David et Mathias, leurs deux fils, ainsi que Jeanne, leur fille, vont être pris dans la tourmente de cette insurrection religieuse.
    Jeanne est amoureuse de son voisin Martin, mais leur idylle sera bousculée par la violence du temps. Et, si David renonce vite à prendre les armes contre les armées du roi, Mathias s'engage pleinement dans le conflit, dans la troupe du prophète Seguier tout d'abord, avant de devenir un fidèle de Jean Cavalier.
    Michel Lacombe, grâce à sa narration captivante, nous entraîne encore une fois dans une aventure que l'on suit avec plaisir bien que trouvant sa source dans une période sombre de l'Histoire : heureusement, comme il en a coutume, tout se terminera plutôt bien pour les héros de ce roman passionnant !


  • un nouveau roman de michel lacombe, c'est toujours un réel plaisir pour ses lecteurs sans cesse plus nombreux et fidèles ! de cette ardèche méridionale oú il vit depuis quelques années, l'auteur nous recrée, de région en région, un monde rural souvent oublié, dans lequel il tisse au fil de ses titres des aventures et des intrigues humaines attachantes et sensibles.
    " la campagne de baptistin ", c'est bien sûr la campagne prise au sens de la nature, clans un petit village du sud de la france mais c'est surtout une campagne électorale, avec les troubles et les conflits qu'elle suscite au sein de la communauté de saint-cruzières dans les années précédant la seconde guerre mondiale. car à saint-cruzières, tout le monde en a assez de voir le même maire en place au terme de trois mandats successifs ! mai ; qui peut bien prétendre supplanter l'indéracinable alexandre bonnevioux à la tête de la municipalité ? certes pas baptistin crougeasse, le cantonnier, qui passe aux yeux de tous pour un peu simplet ! et pourtant : il est si gentil, baptistin ! et tellement apprécié de tous ! au fil des événements qui secouent le village, l'auteur nous retrace l'ambiance plus ou moins électrique qui précède le jour fatidique de l'élection, en nous brossant des personnages tous plus typiques les uns que les autres, avec leurs petits travers, leu caractère, leurs amitiés et leurs inimitiés, au travers d'une vie villageoise tour à tour paisible ou agitée.
    une galerie de portrait ; tous plus " pagnolesques " les uns que les autres, au sein desquels baptistin évolue sans se poser de questions, et sans comprendre vraiment l'enjeu que représente pour tous cette échéance électorale. que lui importe ce scrutin, alors qu'il vient de découvrir l'amour, contre toute attente, dans les bras de la belle claudine ?.

  • « Le Douvi » nous entraîne en Ardèche à la fin du siècle. Une avalanche d'incidents et de nuisances s'abat sur le village de Sauzarèdes, tous signés par la présence d'un chiffon rouge : la marque du « Douvi » ! Au coeur du village, les suspicions s'installent... Mais le Douvi est-il bien l'être imaginaire auquel croit la petite Marion ? Sinon, qui peut bien avoir intérêt à revêtir les oripeaux de cette vieille légende pour s'en prendre aux habitants de Sauzarèdes ?

  • Quelque part sur les hauts plateaux ardéchois, au début du xixe siècle, un brave provençal est recueilli dans une ferme, après avoir failli périr dans les neiges poussées par ce terrible vent d'hiver qu'on appelle la " burle ".
    Mais le malheur hante cette maison, dans laquelle se meurt une jeune fille que tout le monde a renoncé à sauver. marcellin a cessé de soigner depuis qu'un drame a décimé sa famille, mais, pour venir en aide à la malade, il va renouer avec cette médecine des plantes qu'il avait reniée. arrivera-t-il à la tirer d'affaire ? continuera-t-il à exercer le métier de journalier, ou se consacrera-t-il de nouveau à sa mission de guérir ? tout au long de son retour vers son midi natal, ce dilemme l'accompagnera.

    Mais l'amour qu'il a banni de sa vie est là, qui le guette à nouveau : se laissera-t-il séduire par la jeune francine, qui lui voue une adoration sans borne ? des paysages des montagnes d'ardèche à ceux du midi méditerranéen, des plantes qui soignent aux salles d'auberges, l'auteur nous tisse, avec cette sensibilité qui le caractérise, une émouvante histoire rurale oú les sentiments, une fois encore, ont la part belle.

    Sur commande
  • Au siècle dernier, dans les Cévennes...
    Antoine Mayre est dans sa famille un rebelle à la loi qui régit la vie du mas dont il est issu : par révolte et par chagrin d'amour, il quitte bien vite les terres familiales pour la dure vie des charbonniers, puis celle plus dure encore des mines de Saint-Etienne. Oubliera-t-il vraiment sa chère Annette dans cette agglomération qui lui est inconnue ? Réussira-t-il à se faire un trou, en respirant sous les pieds de citadins qu'il ne comprend pas cette poussière de houille qui lui colle à l'âme ? De la sueur dorée du soleil inondant ses muscles rudes de paysan laborieux à la noire sueur du charbon qui ruisselle sur sa peau, arrivera-t-il à sortir du piège de cette ville qui le grignote peu à peu ? C'est là toute l'histoire du mirage urbain qui fut le lot de trop de nos aïeux, qui se noyèrent dans l'Eldorado frelaté de la richesse illusoire des grandes cités industrieuses ! Avec " Le Retour au Mas ", Michel Lacombe nous entraîne aux côtés de son héros au moyen d'une écriture toujours riche, mais sans fioriture inutile, à la fois singulière et profonde, qui libère par sa simplicité même toutes les émotions de ses personnages.

    Sur commande
  • « Le Mécréant de Saint-Poutouzat ». Le mécréant ? Un brave gars, meurtri et désabusé par cette « Grande Guerre » de 14-18... Un de ces anciens poilus amers et déçus de la vie comme en a trop laissés ce triste conflit. Un brave gars qui revient au pays... Bourru. Aigri. Mais comment être accepté de nouveau au sein de la communauté villageoise, avec un aussi mauvais caractère ? Et comment retrouver sa place dans une famille décimée par les malheurs ?
    Joseph va longtemps errer dans ses terreurs intérieures, de conflits en conflits avec sa famille ou les habitants de son bourg natal. Au pied de ses volcans, quelque part au Nord de Clermont-Ferrand, il se répare peu à peu au contact de la terre et de ces paysages qui font partie de son être. Auvergne secrète, Auvergne sauvage et grandiose.

  • Après " L'Equerre au Coeur ", voici le second et dernier tome des " Charpentiers de fer ", que Michel Lacombe nous livre en poursuivant les aventures du jeune Victor, devenu Compagnon charpentier sous le nom de " Cévenol Va de Bon Coeur ".
    Malgré l'horreur qu'il éprouve pour le métal, il se trouve entraîné à Paris, sur le chantier de la Tour Eiffel, à cause de son chef-d'oeuvre de Compagnon : la réplique en bois d'un viaduc de fer... " Cévenol ", avec ses origines paysannes, aura bien du mal à accepter la vie citadine d'une des plus grandes métropoles d'Europe, une capitale en perpétuelle mutation... Il y éprouvera pourtant la passion de participer à la construction de cette structure insensée pour l'époque.
    Il y rencontrera des amis, y sera confronté aussi à des milieux plus glauques qui lui vaudront des péripéties turbulentes, avant de trouver peut-être enfin la femme dont il rêvait depuis toujours... Solidement ancré dans la réalité quotidienne des Compagnons du XIXème siècle, et nous faisant revivre un Paris oublié, mais historiquement étayé, ce nouveau récit de Michel Lacombe vous invite à plonger dans ce que l'on pourrait appeler un véritable roman de " terroir parisien " ! A lire sans modération...

    Sur commande
  • Sur commande
  • Un petit village comme il en existe tant dans ces régions plutôt pauvres d'Ardèche du sud, un petit village qui vit dans l'angoisse du facteur...
    Ce facteur qui peut, d'un jour à l'autre, massacrer les espoirs de familles entières en apportant un seul courrier: celui annonçant la mort du fils ou du mari. Ces courriers qui, durant ces longs mois de la guerre de 14/18, ont contribué à remplir des noms les plus anonymes les longues listes alphabétiques de nos bons vieux monuments aux morts, dans la plus grande ville ou la plus petite bourgade...
    L'attente angoissée d'une jeune femme et son désespoir lorsqu'elle apprend que son " promis " est tombé pour la France au " champ d'honneur " : Alice... Qu'elle sera longue à se consoler dans les bras du meilleur ami de celui qui aurait dû être son mari! Mais que sera fade sa vie de couple avec un homme qu'elle n'aime pas vraiment, et qui la traite en objet... Pour autant, tout s'est-il passé comme tout le monde l'a cru ? Marius est-il bien celui qu'on croit ? Dans un village oublié de la garrigue, l'histoire de la vengeance d'une " gueule cassée " de la Grande Guerre...

  • Divorcé depuis peu et exerçant au Puy-en-Velay, l'inspecteur Desgranges ne s'attendait nullement à rencontrer par hasard Natacha Chambonet, une amie de fac depuis longtemps perdue de vue et exerçant le métier d'experte pour une compagnie d'assurances.
    Il s'attendait encore moins à passer avec elle les fêtes de Noël sur les hauteurs des Estables, à proximité du Mont Mézenc, pour enquêter sur une mort apparemment peu suspecte. C'était compter sans le sens de l'observation de la jeune femme ! Mais s'attendait-il à rester bloqué des jours et des jours au coeur des neiges dans cette région rude et isolée ? Certes pas ! Pas plus qu'à se retrouver avec de nouveaux cadavres sur les bras ! Passant avec bonheur du roman de terroir au roman policier, l'auteur perd le lecteur sur les traces enneigées d'un dangereux criminel, au fil des déductions cartésiennes de son héroïne.
    Parviendra-t-elle à démêler avant son ami l'inspecteur l'écheveau menant à la découverte du coupable ? Un vrai "polar rural" au sein de paysages hivernaux aussi majestueux qu'inquiétants...

  • Dans ce nouveau roman, michel lacombe rompt avec ses intrigues rurales classiques pour vous entraîner dans une histoire qui, bien que se déroulant au coeur de l'ardèche méridionale, prend cette fois un parfum plus " ésotérique "...
    Ses lecteurs, de plus en plus inconditionnels, sont toujours impatients de voir publier un nouveau titre ! aussi n'hésiteront-ils pas à le suivre dans cette voie avec un plaisir renouvelé... dans " le mystère du mas du païen ", l'auteur nous emmène une nouvelle fois dans cette ardèche du sud où il vit depuis des années. sur les pas d'alex, un jeune lyonnais qui fait un fabuleux héritage auquel il ne s'attendait nullement, il nous fait pénétrer dans ce mas qui recèle bien des énigmes remontant aux racines de l'ordre des templiers...
    Mais voilà, le legs de cette propriété est assorti d'une clause : alex devra s'engager à poursuivre les recherches de son grand-oncle défunt, ce qui le conduira à se plonger dans des domaines à la fois théologiques et mystiques... qui pouvait penser que cette région, à deux pas des gorges de l'ardeche, recelait dans son sous-sol des secrets susceptibles de faire vaciller la chrétienté sur ses bases ? si le personnage principal évolue dans ces paysages de garrigue qui lui ont fait oublier la ville et dont il ne pourrait plus se passer, il est aussi confronté à de sombres agissements, et a des individus mystérieux qui feront tout pour entraver ses investigations.
    Heureusement, tout est plus facile à deux, une fois l'amour trouvé, pour combattre les manoeuvres de ceux qui veulent à tout prix l'empêcher de trouver ce qui se devait de rester enfoui ! avec l'aide de marianne, des traces du fondateur du temple à la découverte de textes susceptibles de remettre en question le fragile équilibre du monde, il ira de surprise en surprise avant l'incroyable dénouement que lui réservait depuis des siècles son domaine ardéchois : un " da vinci code " du terroir en quelque sorte ! mais, surtout, une trépidante aventure.

  • C'est encore une fois au coeur des Cévennes méridionales que nous entraîne l'auteur, dans ces panoramas rudes et sauvages, entre causses et garrigues...
    Imaginez un village perdu, au bout de tout, au bout de rien.. . Dans ces régions ou, dans la France des années d'après-guerre, l'agriculture poursuit une douloureuse mutation. Imaginez le domaine isolé de Malatresque, où viennent de naître deux jumeaux... Imaginez encore que vous les suivez des premiers langes à l'âge d'homme, dans leurs ressemblances et leurs dissemblances... C'est ce que nous propose Michel Lacombe : de Charles et Bernard Galoupet, lequel restera sur les terres ancestrales, lequel succombera aux sirènes de la ville ? Dès l'enfance, les choses semblent déjà jouées...
    Mais que réserve l'avenir ? La destinée a souvent d'étranges chemins ! Du petit village cévenol de Soubeyrargue à Montpellier ou Nîmes, d'Alès à Lyon, la vie va forger l'âme des jumeaux, les laissant face à deux parcours diamétralement opposés... Des événements de Mai 68 au malaise rural des régions les plus défavorisées, du mal-être urbain à la mise en valeur du patrimoine paysan, entre complicité et antagonisme, les jeunes gens, entre amours et désillusions, iront jusqu'au bout d'eux-mêmes...
    Avec, toujours, pour toile de fond, les montagnes escarpées de leur petit bout de terre ancestrale.

  • " La Mer à Boire " nous entraîne, une fois de plus, à la fin du siècle dernier, dans ces Cévennes à la vie si rude et si vraie, si contraignante aussi...
    Tellement contraignante que Germain, le héros de cette histoire, préfère abandonner la terre familiale pour essayer de trouver les voies de la fortune dans ce nouvel Eldorado que représente alors pour certains l'Algérie... L'avenir y est tellement prometteur pour des colons courageux avides de changer de condition sociale ! Mais voilà : pour cela, il faut tout de même traverser la mer ! Et Germain, après une tentative malheureuse marquée par une tempête, n'aura plus le courage de remettre les pieds sur un bateau...
    Il restera donc prisonnier des vieux quartiers miséreux de Marseille, où il lui faudra bien se faire une place au sein d'une population où " la débrouille " fait la loi... Saura-t-il, grâce à l'aide de son ami " Gobe Lune ", se faire accepter et respecter par les Marseillais du cru ? Tirer son épingle du jeu ? Trouver enfin une femme pour vivre à deux cet amour dont il rêve tant ? Dans son style poétique et chaleureux, Michel Lacombe nous fait revivre, de sa " plume-pinceau ", ce Marseille oublié du Vieux Port, détruit en 1943, dans une fresque réaliste haute en couleurs, que l'on a envie de lire " avé lassent " ! Marseillais ou non, on se plongera avec délices, au temps du Second Empire, dans le labyrinthe si pittoresque et si typique de cette " cour des miracles " aujourd'hui disparue...

  • « La Brouille », c´est le terroir profond, avec deux familles ennemies depuis toujours sans vraiment connaître la cause de leurs différends. « La Brouille », c´est la saveur de la vraie vie rurale de ces paysans encore enracinés à leur terre et à leurs principes, un monde qu´a peu à peu gommé l´industrialisation de l´agriculture.
    Claudet Paygnac et Sully Vargas sont deux personnages attachants qui se vouent pourtant une haine tenace. Entre le mas des Mazes et celui des Planouzes existe depuis toujours une rivalité immémoriale.
    Les aléas de la vie et les drames familiaux des deux familles arriveront-ils à modifier cet état de choses et la mentalité des deux patriarches ? C´est ce que vous invite à découvrir l´auteur, dans ce style et ces descriptions qui lui sont propres et qui vont droit au coeur du lecteur...

  • Avec les deux tomes de ses " Charpentiers de fer ", Michel Lacombe entre cette fois dans le milieu passionnant et mystérieux des Compagnons du Tour de France, dans la seconde moitié du XIXe siècle.
    Le premier volet de cette histoire, " L'Équerre au Coeur ", nous fait suivre le parcours d'un jeune Cévenol que la dure vie de sa région contraint à l'exil dès quatorze ans. Sa passion ? Le bois ! Le bois et son travail... Nous le suivrons sur les routes de France, faire ses premières expériences avec ce " monde extérieur " dont il n'avait aucune idée, se frotter au monde du travail, rencontrer le compagnonnage auprès de " Provençal La Sagesse "...
    Son apprentissage du métier de charpentier, ses voyages, sa fascination pour les constructions du passé... et du présent, telle sa rencontre avec le Viaduc de Garabit, bien qu'il soit construit de métal... Ses premières expériences amoureuses, aussi... De nouveau, l'auteur nous entraîne sur les pas d'un de ces personnages attachants dont il aime à nous faire partager les aventures. Avec, toujours, en toile de fond, cet amour profond des paysages et des gens simples qui font le charme de ses écrits...

empty