Atramenta

  • Je connaissais le nom « Robert Desnos » (1900-1945) ainsi qu'une partie de son parcours. Je connaissais mieux certains de ses amis (André Breton, Jacques Prévert...). Je connaissais aussi, hélas, le nom de ses assassins. J'avais lu quelques-uns de ses poèmes, sans doute un peu vite.
    Depuis toujours, j'aime écrire et jouer les mots. Je pensais que mes textes étaient trop fantaisistes pour un public potentiel. À soixante ans, je viens de lire un recueil de poèmes de Robert Desnos. À soixante ans, je viens de rencontrer « mon maître » en écriture, en poésie. Aujourd'hui, je me sens libéré et encouragé. Merci Robert ! Merci aussi à tout ce qui m'a inspiré : la nature, les gens, la vie... Merci encore à toutes celles et ceux qui m'ont aidé et encouragé.
    J'espère que cet « autoportrait à la chaise », fatras de poèmes, textes et épigrammes, vous permettra de passer un bon moment dans quelques-uns de mes univers.

    Jean-Michel Germain, après avoir travaillé dans le commerce, devient responsable d'une importante association de solidarité. De tout temps, il aime écrire et jouer avec les mots. Autoportrait à la chaise est son premier recueil de poèmes et de courts textes en prose.

  • Femme en rouge

    Jean-Michel Germain

    « Jean-Michel Germain est un poète contemplatif qui joue les mots comme on joue aux dés. Il les secoue et les jette au hasard de ses insomnies, ce qu'on appelle encore de nos jours l'écriture spontanée. » Christian Décamps - « meneur » du groupe de rock progressif ANGE

    « De beaux textes, très bien écrits, sensibles, drôles, cruels, fantasques. Un vrai talent qui mérite d'être découvert. » Franck Bellucci - écrivain, comédien, professeur de lettres

    Après Autoportrait à la chaise, Femme en rouge est le deuxième recueil de poèmes et de courts textes de Jean-Michel Germain. Pour cet amoureux des mots et de leur musique, le quotidien, les paysages, les souvenirs, les sentiments, l'humour, l'introspection, l'abstraction... sont sources d'inspiration.

empty