Entreprise, économie & droit

  • Le progrès technique et la libéralisation des échanges mondiaux paraissent condamner à la disparition ou à la marginalisation la plupart des petits producteurs agricoles des pays du Sud, incapables de résister à la concurrence d'agricultures beaucoup plus productives. Plus généralement, les mutations que connaissent ces pays, l'exode rural et des politiques discriminatoires paraissent conduire inéluctablement leurs sociétés paysannes à une plus ou moins rapide et violente décomposition.
    Les producteurs paysans n'ont-ils pas cependant encore un rôle fondamental à jouer dans la vie économique des pays pauvres, et notamment dans la solution de leurs problèmes alimentaires ? Et les sociétés paysannes ne recèlent-elles pas des potentialités considérables, dont la valorisation est indispensable pour tout véritable développement ?
    Cet ouvrage collectif tente de répondre à ces questions en retraçant l'évolution des agricultures familiales et paysannes et des politiques qui leur sont appliquées, puis en analysant les conditions de leur survie et surtout de leur participation au développement.

empty