Littérature traduite

  • «C'est alors qu'à la lueur blafarde et jaunâtre de la lune qui se frayait un chemin au travers des volets, je vis cet être vil - le misérable monstre que j'avais créé. Il soulevait le rideau du lit et avait les yeux - si l'on peut les appeler ainsi - fixés sur moi. Ses mâchoires s'ouvrirent et il bredouilla quelques sons inarticulés, tandis qu'un rictus ridait ses joues. Peut-être dit-il quelque chose, mais je ne l'entendis pas. Il tendit une main comme pour me retenir, mais je m'échappai et descendis précipitamment les escaliers. Je me réfugiai dans la cour de la maison que j'habitais ; j'y demeurai le reste de la nuit, marchant de long en large dans un état d'agitation extrême, écoutant attentivement, percevant et redoutant le moindre son, comme s'il devait annoncer l'approche de ce cadavre démoniaque auquel j'avais si malheureusement donné la vie.»

    1 autre édition :

  • En expédition vers le pôle Nord, Robert Walton adresse à sa soeur des lettres où il évoque l'étrange spectacle dont il vient d'être le témoin depuis son bateau : la découverte, sur un iceberg, d'un homme en perdition dans son traîneau. Invité à monter à bord, Victor Frankenstein raconte qu'il n'est venu s'aventurer ici que pour rattraper quelqu'un - qui n'est autre que la créature monstrueuse qu'il créa naguère, et qui s'est montrée redoutablement criminelle. Paru en 1818, Frankenstein est né deux ans plus tôt sur les bords du Léman, un jour où Lord Byron proposait à quelques amis, dont le poète Shelley et son épouse Mary, que chacun écrivît une histoire de spectre. Ce roman fantastique annonce la science-fiction et, depuis près de deux siècles, n'a cessé de susciter un sublime effroi - de terrifier, donc, mais surtout de séduire.

    4 Autres éditions :

  • Italie, été 1822. Le poète Percy Shelley traverse le golfe de Livourne à bord de l'Ariel, un petit voilier qu'il vient d'acheter. La mer est agitée, fait chavirer l'embarcation et emporte le jeune écrivain. Sa veuve, Mary Shelley, auteur du mystérieux Frankenstein, n'a pas encore vingt-cinq ans.
    La douleur soudaine, brutale, anéantit la jeune femme qui entame alors l'écriture d'un journal, son Journal d'affliction, qu'elle tiendra jusqu'en 1844. C'est une oeuvre bouleversante, élégiaque et exaltée, écrite par une femme brisée qui consigne au jour le jour les souvenirs de son amour, sa souffrance et sa solitude. Ces pages, mi-journal de deuil mi-lettres d'amour, sont parmi les plus belles de la littérature romantique.

    Inédit

  • En 1820, deux ans après la parution de frankenstein, mary shelley traverse une profonde dépression : depuis son arrivée en italie avec shelley, elle a perdu trois de ses quatre enfants et la situation matérielle du couple est difficile.
    C'est alors qu'elle rencontre à pise la petite laurette, fille de son amie lady mountcashell, exilée comme elle. pour le onzième anniversaire de la fillette, elle lui offre un petit conte intitulé maurice or the fishers cot. elle en envoie également un exemplaire à son père, l'éditeur londonien william godwin, mais ce dernier le juge trop bref pour la publication. depuis, on croyait le manuscrit perdu.
    C'est seulement en 1997, dans un vieux palais de san marcello pistoiese, en toscane, que cristina dazzi, qui n'est autre que l'arrière-arrière-arrière-petite-nièce de laurette, retrouvera tout à fait par hasard ce conte romantique. maurice, l'histoire émouvante d'une enfance volée, est donc publié pour la première fois en langue française, avec une postface de claire tomalin qui donne un éclairage littéraire, psychologique et historique du texte.

  • Dans ce roman situé à la fin de la guerre des Deux-Roses, Mary Shelley relate les aventures de Richard d'York, qui, forcé de prendre le nom de Perkin Warbeck pour fuir son ennemi Henri VII, tente de conquérir le trône d'Angleterre. Ce roman méconnu est traduit ici pour la première fois en français.

    Sur commande

    1 autre édition :

  • Frankenstein, ou Le Prométhée moderne. Tome 2 / , dédié à William Godwin, auteur de La justice politique, Caleb Williams, etc. Par M.me Shelly [sic], sa nièce. Traduit de l'anglais par J. S.*** Tome premier [-troisième].
    Date de l'édition originale : 1821 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • En 1814 Mary Shelley, surtout connue pour son célèbre "Frankenstein" et son mari Percy Shelley, considéré comme un des plus grands poètes romantiques anglais, fuient l'Angleterre où leur conduite scandaleuse n'est plus tolérée. Ils entament un voyage de deux ans qui passera par Genève et Chamonix.
    Mélange de récit de voyage, de correspondance, de remarques ethnologiques audacieuses et de poésie, ce texte nous entraîne dans un tourbillon romantique et épique dans le sillage de Byron et s'achève par "Frankenstein sur la mer de glace".



empty