Belin

  • Comment comprendre l'Union européenne du XXIe siècle sans en faire l'histoire ? De Coudenhove-Kalergi avant guerre, à Monnet, d'Adenauer à de Gaulle, Mitterrand et Kohl, Merkel et Sarkozy, des personnalités parfois extraordinaires ont marqué l'histoire du processus d'intégration ou de coopération.
    Leurs ambitions ainsi que les réactions des nations et des peuples européens sont rappelées à travers les grands événements de l'histoire de l'Europe. Une place importante est faite à la compréhension des réseaux d'influence auxquels ces grandes figures de la politique européenne appartiennent. Cet ouvrage, présenté de manière pédagogique mais documenté par la recherche universitaire la plus récente, explique les moments fastes ou dramatiques de l'histoire de l'unité européenne, les combats des européistes et des eurosceptiques ou des souverainistes.
    /> L'Union européenne saura-t-elle relever les défis du XXIe siècle ? Une transformation majeure s'est produite : le processus d'unité est devenu l'affaire des citoyens, qu'ils s'opposent à des textes élaborés par leurs dirigeants ou qu'ils exigent des institutions européennes plus démocratiques. Le temps des fondateurs et des artisans est révolu, vient celui des citoyens, inventeurs de l'avenir de l'Union européenne.

  • Comment comprendre l'histoire de l'unité européenne contemporaine sans en connaître les artisans ? De Mayrisch à Coudenhove-Kalergi avant-guerre, de Monnet, Adenauer, de Gasperi à Mitterrand et Kohl ou Delors, tous y ont travaillé.
    Ces grandes figures de la politique européenne sont insérées dans des réseaux grâce auxquels elles peuvent agir. Briand sans A. Léger ou J. Seydoux aurait-il pu être le pèlerin de la paix ? Monnet sans le Comité d'Action pour les États-Unis d'Europe aurait-il pu influencer les décisions de Brandt, de Heath ou de Giscard d'Estaing ? On retrouvera les moments fastes ou dramatiques de l'histoire de l'unité européenne, les désaccords entre courants pro-européens, les oppositions farouches des défenseurs de la souveraineté des États nationaux.
    Des années vingt aux dernières années du siècle, l'unité européenne est devenue l'affaire des citoyens. Le temps des fondateurs et des pionniers n'est-il pas révolu devant les manifestations de la volonté des peuples européens ? L'identité européenne se cherche encore. Comment le Conseil européen des chefs d'État et de gouvernement répond-il à l'attente des opinions ? L'Union européenne doit encore régler quatre questions : ses institutions, l'extension de son territoire politique, ses projets dans les relations internationales, la nature de la citoyenneté européenne.
    Le temps du Marché commun est fini. Vient celui de l'Europe politique, sûre de son identité et de ses ambitions. Les fondateurs ont ouvert un chemin aux Européens. Aux citoyens de s'emparer de cet héritage de paix.

empty