Langue française

  • Dans le cadre étroit de la cité, l'homme grec a trouvé pendant des siècles le milieu propice à l'épanouissement de sa vie et de ses rêves. D'un bout à l'autre du monde antique ont vu le jour les petits États où le même peuple, dispersé mais conscient de son unité au-delà des jalousies et des querelles, a vécu une aventure riche d'imprévu, d'audace et d'énergie créatrice. Il a défriché des terres vierges, établi des courants commerciaux, défini des formes politiques et sociales nouvelles, donné des modèles à la pensée, aux lettres et à l'art de l'Occident. Pour évoquer une civilisation dont le legs reste essentiel pour notre époque, François Chamoux, archéologue, historien, helléniste, a choisi plusieurs thèmes dont l'importance lui a paru primordiale : la guerre, les dieux, la cité, la naissance des genres littéraires, le rôle et la condition de l'artiste.

  • Entre l'épopée d'Alexandre et l'établissement par Auguste de l'ordre impérial romain s'étend une période de trois siècles, dont l'histoire complexe et tourmentée est moins familière à l'homme d'aujourd'hui que la brillante époque de la Grèce classique, qui la précède. Pourtant peu de périodes de l'histoire se sont montrées aussi riches d'expériences et d'innovations. Dépositaire des traditions classiques, qu'elle révérait, la civilisation hellénistique fit aussi preuve, en maints domaines, d'une étonnante audace et d'une fécondité dont nous sommes toujours les bénéficiaires, souvent sans le savoir. Il était nécessaire d'en esquisser un bilan, pour compléter le tableau de la civilisation grecque archaïque et classique proposé dans un autre ouvrage de cette collection.L'auteur a conçu ce livre comme une suite du précédent, dont il suppose que les thèmes essentiels sont connus du lecteur. Il a tenté de définir, en multipliant les exemples, ce que les Grecs hellénistiques ont conservé de l'âge antérieur et maintenu en vie, à côté des solutions nouvelles auxquelles ils ont été conduits, à l'occasion, par le jeu du hasard ou sous la contrainte des faits, par les contacts avec les autres peuples ou par la hardiesse de leur propre esprit. On voudrait que cette peinture nuancée, tout incomplète qu'elle demeure par la force des choses, aidât à mieux apprécier, dans une juste perspective historique, une époque chatoyante et pleine d'attraits qui reste encore, sous bien des aspects, mal connue.

empty