Belfond

  • Depuis que l'anneau de pouvoir forgé par le roi des Nibelungen a été maudit, rien ne va plus dans les neuf mondes. Pour déjouer le cruel présage qui annonce la chute des dieux d'Asgard dans un cataclysme universel, Odin, le dieu suprême, demande à sa fille, la Walkyrie Brunehilde, de prendre soin de la lignée humaine qu'il a jadis engendrée sur la terre de Midgard. Brunehilde doit alors abandonner son statut de déesse et de vierge guerrière pour devenir une simple mortelle. Mais Loki, le génie du feu et du mal, sème partout le trouble et manipule les dieux et les hommes... Alors que le dragon Fafnir garde jalousement sur son rocher le trésor et l'anneau magique des Nibelungen, acquis jadis au prix du sang versé et dont la malédiction va bientôt entraîner le crépuscule des dieux, Siegfried, descendant du dieu suprême Odin, élevé parmi les loups puis initié par le géant Regin à la magie chamanique des métamorphoses et au langage des animaux, l'affronte. Il retrouve Brunehilde, à qui il jure un éternel amour après l'avoir sortie du sommeil magique dans lequel l'avait plongée le dragon Fafnir. Mais l'anneau maudit n'a pas fini de contrarier les destinées...Siegfried quitte Brunehilde pour rejoindre le royaume des Burgondes. Avec l'aide de sa mère, la souveraine Gudrun, versée dans la magie noire, la princesse Kriemhilde fait absorber au héros un philtre d'amour et d'oubli. Siegfried perd la mémoire et viole ses serments d'amour et de fidélité faits à Brunehilde. Il épouse Kriemhilde. Les deux rivales s'affrontent alors au milieu des intrigues de cour fomentées par Hagen, le fils du Nibelung, tandis qu'Attila et ses Huns envahissent le royaume des Burgondes et que le palais céleste d'Asgard s'embrase, précipitant les dieux vers leur chute. C'est le crépuscule des dieux, la catastrophe finale. Mais l'âme de Brunehilde, descendue aux enfers de Hel pour y retrouver l'ombre de Siegfried, permet à Balder, le dieu brillant, fils d'Odin, de quitter le monde des morts pour renaître sur une terre purifiée. Le brasier des dieux et des hommes s'achève par une rédemption, tandis que l'anneau maudit du Nibelung retrouve les eaux primordiales du Rhin, d'où il était issu.

  • Dans ce troisième et dernier volet de La Malédiction de l'anneau, saga Fantasy s'inspirant de la mythologie et des légendes nordiques, Siegfried absorbe un philtre d'oubli concocté par la princesse burgonde Kriemhilde, violant ainsi les serments d'amour et de fidélité qui le lient à la Walkyrie Brunehilde. Les deux rivales s'affrontent au milieu des intrigues de cour, tandis qu'Attila et ses Huns envahissent le royaume des Burgondes et que le palais céleste d'Asgard s'embrase...

    Siegfried a éveillé la Walkyrie Brunehilde du long sommeil dans lequel l'avait plongée son père Odin, le dieu suprême d'Asgard, au sommet d'un rocher encerclé de flammes magiques. Ils se jurent un amour fidèle et éternel, et Siegfried part rejoindre le royaume des Burgondes pour y préparer son union future. Mais la princesse burgonde Kriemhilde, avec l'aide de sa mère la souveraine Gudrun, versée dans la magie noire, fait absorber au héros un philtre d'amour et d'oubli. Siegfried perd la mémoire, oublie Brunehilde et épouse Kriemhilde. Sur l'instigation de Hagen, le fils bâtard de Gudrun, Siegfried propose au prince Gunnar, le frère de Kriemhilde, d'aller conquérir pour lui la Walkyrie sur son rocher. Brunehilde le suit sans méfiance, jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle est tombée dans un piège et que Siegfried l'a abandonnée pour une autre. Siegfried lui arrache même l'anneau du Nibelung qu'il lui avait donné en gage d'union, et le donne à sa femme Kriemhilde. Brunehilde décide alors de se venger, tandis que Hagen projette lui aussi la mort de Siegfried.

    Pendant que se déroulent ces complots et intrigues de cour, Attila et ses Huns s'apprêtent à envahir le royaume des Burgondes afin d'en enlever les femmes dont ils sont privés dans leurs terres hostiles du Hunaland. Après la mort de Siegfried, assassiné par Hagen, et le sacrifice de Brunehilde, qui suit le héros sur le bûcher, Kriemhilde, désormais veuve, accepte de suivre et d'épouser Attila. Elle projette d'attirer Gunnar, Hagen et tous les princes burgondes dans un piège tendu par Attila, qui les fera mettre à mort avant d'incendier et piller leurs terres. Dans le ciel d'Asgard, les dieux, privés des pommes d'éternelle jouvence de Freya, dépérissent et sombrent dans le brasier où les précipitent leurs ennemis de toujours, les Géants, les Nibelungen et les créatures de feu de Muspell. C'est le crépuscule des dieux, la catastrophe finale. La terre de Midgard est dévastée par l'incendie et le déluge. Mais l'âme de Brunehilde, descendue aux enfers de Hel pour y retrouver l'ombre de Siegfried, permet à Balder, le dieu brillant, le dieu bon fils d'Odin et de Frigg, de quitter le monde des morts pour renaître sur une terre purifiée. Le brasier des dieux et des hommes s'achève donc par une rédemption, tandis que l'anneau maudit du Nibelung retrouve les eaux primordiales du Rhin d'où il était issu.

  • « «Ré-enchanter le monde» : cette formule pourrait définir, mieux qu'un long discours, l'entreprise engagée ici. » Le Monde des livres « Édouard Brasey fait chanter les anciennes sagas nordiques, la légende des puissants Ases et des magnifiques Vanes. Un ouvrage remarquable, qui tient à la fois du récit fantastique et de la poésie lyrique. » Valeurs Actuelles « Édouard Brasey est un grand spécialiste du genre. » Le Figaro

  • Odin le dieu suprême, a engendré sur terre la puissante lignée des rois du Frankenland, les seuls à pouvoir perpétuer l'étincelle divine qui sommeille au coeur des hommes. Mais Frigg, l'épouse d'Odin, frappe la reine du Frankenland de stérilité. Odin fait alors appel à Brunehilde, la Walkyrie chargée de recueillir le dernier souffle des guerriers valeureux pour les conduire au paradis du Walhalla, afin qu'elle apporte à la reine l'une des pommes d'éternelle jeunesse qui poussent dans le verger de Freya. Pour accomplir sa mission, Brunehilde doit abandonner son statut de déesse et de vierge guerrière. Devenue simple mortelle, elle chante les anciennes sagas mettant en scène les dieux et les héros, avant d'être, par amour, reine, épouse et mère. Mais la malédiction de l'anneau du Nibelung va bientôt entraîner le crépuscule des dieux... Anneaux magiques et épées invincibles, Walkyries et dragons, géants et nains, dieux et héros animés de passions ardentes... Dans la lignée de L'Anneau du Nibelung, de Richard Wagner, et du Seigneur des anneaux, de J.R.R. Tolkien, Les Chants de la Walkyrie sont le premier volume de La Malédiction de l'anneau, une saga foisonnante au souffle épique et héroïque, inspirée des anciennes mythologies et légendes nordiques.

empty