Langue française

  • Publié en 1937, rédigé pendant son séjour en Sicile de 1895 (peut-être après), ce livre appartient à une intense période créatrice chez Suarès. Dans les 17 proses lyriques qui constituent cet ouvrage, Suarès mêle les descriptions de temples et de paysages, les méditations sur l'art et sur la politique, les effusions lyriques et les souvenirs. Amoureux d'une Grèce qu'il n'a jamais vue, il magnifie les sites hellènes siciliens, dont il cherche à définir la beauté, et célèbre la colonne frémissante de vie et élevant dans l'air un cantique de pierre. Il loue la campagne qui entretient avec les ruines sublimes de mystérieux échanges, s'interrogeant sur la condition humaine qui passe en laissant ces traces dressées vers le ciel. Mais c'est avant tout un extraordinaire poème à la lumière !

empty