MICHEL GARCIA

  • Livre du comte Lucanor

    ,

    • Aubier
    • 1 November 1998

    Répartie en 51 chapitres ou "exemples", cette oeuvre est un ensemble de véritables leçons de morale. C'est aussi une importante documentation sur l'humanisme chrétien du XIIIe siècle.

  • Il prétend s'appeler Jean Ruiz et exercer la charge d'Archiprêtre dans l'Archevêché de Tolède.
    Il est clerc jusqu'au bout des ongles, conscient des responsabilités qui en découlent mais fier aussi de la culture qu'il a acquise dans les Lettres et le Droit. Il n'a pas oublié qu'il a été écolier dissipé et a conservé de cette période un goût prononcé pour la plaisanterie parfois scabreuse. Comment aurait-il pu résister, dès lors, au plaisir de communiquer l'art de vie qu'il s'était forgé tout au long de sa vie ? Ce n'est compatible ni avec l'idée qu'il se fait de sa mission cléricale ni avec sa fierté de poète.
    Jean Ruiz offre donc son livre, comme un cadeau. Ce livre parle de l'amour, de ses plaisirs, de ses dangers. Il en parle comme le ferait un traité philosophique mais aussi comme un art d'aimer; il mêle considérations de haut vol et détails grotesques; amours nobles et amours paysannes. Il est surtout un hymne à la vie et une incitation à la dévorer. Voilà bien la preuve que, vers 1330-1340, cette Castille d'avant la Peste Noire, dans laquelle chrétiens, juifs et musulmans faisaient encore bon ménage, est capable de nourrir des talents littéraires exceptionnels et de donner de purs chefs-d'oeuvre.

  • La pucelle de france

    Juan de Gamboa

    • Mazarine
    • 25 April 2007

    autour de 1480, à peine un demi-siècle après la mort de jeanne d'arc, un chevalier castillan qui connaît bien la france entreprend de décrire les hauts faits d'une jeune fille qui ressemble beaucoup à la "bonne lorraine" célébrée, à la même époque, par villon.
    ce récit, bien dans le goût du temps, multiplie les exploits d'une jeune bergère, issue des marches orientales du royaume de france, pour restaurer l'autorité de son roi, sur le point d'être anéantie par l'action conjuguée du roi d'angleterre, du duc de bourgogne et de leurs alliés.
    la fiction se détache sur un arrière-plan historique parfaitement identifiable, les années 1407-1453 qui correspondent à la fin de la guerre de cent ans.
    les lieux, les personnages, les événements renvoient directement ou indirectement à leurs modèles réels.
    leur traitement, plus proche de la légende que de l'histoire, fournit une information précieuse sur la réception des exploits de jeanne auprès d'une population plus encline à célébrer la victoire du roi de france qu'à pleurer les malheurs d'une jeune fille victime de la cruauté de ses ennemis et de l'ingratitude de ses amis.
    de ce fait, cet ouvrage, bien que rédigé en castillan, comble une lacune dans la connaissance de la légende johannique française.

empty