• Coeur du Sahel

    Djaili Amadou Amal

    • Éditions emmanuelle collas (anne carrière)
    • 15 April 2022

    Faydé vit dans les montagnes dans l'extrême-nord du Cameroun. Pour que sa mère, ses frères et sa soeur ne soient pas dans le besoin, son beau-père ayant disparu au cours d'une razzia de Boko Haram, la jeune adolescente décide de partir à Maroua, la ville la plus proche, où elle sera domestique. Comme ses comparses, elle devra se faire à sa nouvelle vie, citadine et difficile pour les filles. Mépris de classe, mauvais traitements, viols... Comment Faydé parviendra-t-elle à se frayer son chemin dans un environnement, où son destin semble tracé à l'avance ?

    Djaïli Amadou Amal signe, avec Coeur du Sahel, un nouveau roman sur la condition de la femme dans le Sahel à travers la vie non plus des « Impatientes » mais de leurs domestiques, marquant encore plus son engagement contre les injustices faites aux femmes.

  • Le mur des silences

    Arnaldur Indridason

    • Métailié
    • 4 February 2022

    Dans une vieille maison, dans laquelle toutes les femmes qui y ont vécu se sont senties oppressées sans raison, un mur de la cave s'effondre et on trouve un corps.

    Konrad, très intrigué par ce cadavre inconnu, enquête et fait resurgir des affaires traitées dans ses trois romans précédents. Par ailleurs, il presse la police d'élucider le meurtre de son père mais il a oublié qu'à l'époque il avait menti et se retrouve inculpé.
    Toujours dans une ambiance à la Simenon et avec un Konrad très ambigu, moyennement sympathique et noyé dans l'alcool.
    Le Mur des silences est un beau roman noir sur la violence familiale, la vulnérabilité, les sacrifices et l'impunité, dans lequel les cold cases ressurgissent toujours.

  • L'eau du lac n'est jamais douce

    Gulia Caminito

    • Éditions gallmeister
    • 7 April 2022

    "Notre mère ressemble à une héroïne de bande dessinée, à Anna Magnani au cinéma, elle braille, ne capitule jamais, cloue le bec à tout le monde. Mariano et moi sommes dans le couloir qui conduit aux chambres, culottes courtes et mollets raides, et sans ciller nous fixons notre peur : ne pas être comme Antonia, ne jamais être à la hauteur, ne remporter aucune bataille." Antonia, femme fière et têtue, s'occupe d'un mari handicapé et de quatre enfants. Pauvre et honnête, elle ne fait pas de compromis et croit au bien commun. Elle inculque à sa fille le seul principe qui vaille : ne compter que sur ses propres capacités. Et sa fille apprend : à ne pas se plaindre, à lire des livres, à se défendre, toujours hors de propos, hors de la mode, hors du temps. Mais sa violence, tapie telle un serpent, ne cesse de grandir.

  • Il est des hommes qui se perdront toujours

    Rebecca Lighieri

    • P.o.l
    • 5 March 2020

    L'espérance de vie de l'amour, c'est huit ans. Pour la haine, comptez plutôt vingt. La seule chose qui dure toujours, c'est l'enfance, quand elle s'est mal passée.

  • Avant que j'oublie

    Anne Pauly

    • Editions verdier
    • 22 August 2019

    Il y a d'un côté le colosse unijambiste et alcoolique, et tout ce qui va avec : violence conjugale, comportement irrationnel, tragi-comédie du quotidien, un "gros déglingo", dit sa fille, un vrai punk avant l'heure. Il y a de l'autre le lecteur autodidacte de spiritualité orientale, à la sensibilité artistique empêchée, déposant chaque soir un tendre baiser sur le portrait pixelisé de feu son épouse. Mon père, dit sa fille, qu'elle seule semble voir sous les apparences du premier. Il y a enfin une maison, à Carrières-sous-Poissy, et un monde anciennement rural et ouvrier. De cette maison il faut bien faire quelque chose, à la mort de ce père Janus. Capharnaüm invraisemblable, caverne d'Ali-Baba, la maison délabrée devient un réseau infini de signes et de souvenirs pour sa fille, la narratrice, qui décide de trier méthodiquement ses affaires. Et puis, un jour, comme venue du passé et parlant d'outre-tombe, une lettre arrive qui dit toute la vérité sur ce père aimé auquel, malgré la distance sociale, sa fille ressemble tant.

  • L'homme révolté

    Albert Camus

    • Gallimard
    • 15 November 2016

    « Deux siècles de révolte, métaphysique ou historique, s'offrent justement à notre réflexion. Un historien, seul, pourrait prétendre à exposer en détail les doctrines et les mouvements qui s'y succèdent. Du moins, il doit être possible d'y chercher un fil conducteur. Les pages qui suivent proposent seulement quelques repères historiques et une hypothèse de lecture. Cette hypothèse n'est pas la seule possible ; elle est loin, d'ailleurs, de tout éclairer. Mais elle explique, en partie, la direction et, presque entièrement, la démesure de notre temps. L'histoire prodigieuse qui est évoquée ici est l'histoire de l'orgueil européen. »

  • J'irai cracher sur vos tombes

    Boris Vian

    • Le livre de poche
    • 20 July 2012

    Publié sous le pseudonyme Vernon Sullivan, J'irai cracher sur vos tombes est paru en 1946. Le livre met en scène les difficultés de s'intégrer et de vivre simplement pour les Noirs dans les États-Unis du sud et le désir de vengeance inhérent au ségrégationnisme. L'univers de Vian est bien présent dans ce roman aux allures sociales. C'est lors de la première projection au cinéma de J'irai cracher sur vos tombes que Boris Vian est victime d'un infarctus fatal en 1959.

  • Lait et miel ; milk and honey

    Rupi Kaur

    • Éditions charleston
    • 21 March 2019

    « Le premier livre de Rupi Kaur, lait et miel, est un recueil poétique que toutes les femmes devraient avoir sur leur table de nuit ou la table basse de leur salon. Accompagnés de ses propres dessins, ses poèmes, d'une honnêteté et d'une authenticité rares, se lisent comme les expériences collectives et quotidiennes d'une femme du XXIe siècle. » - Erin Spencer, Huffington Post US
    « L'écriture de Rupi Kaur dénote un talent artistique et une sagesse qu'on trouve chez les auteurs confirmés. » - Samira Sawlani, Media Diversified
    Auteure et artiste, Rupi Kaur vit à Toronto, au Canada. Elle a commencé à dessiner et à peindre à l'âge de 5 ans - un passe-temps hérité de sa mère. Immigrée indienne originaire du Pakistan, Rupi ne pouvait pas parler anglais avec les autres enfants à l'école. D'où son sentiment de solitude. Mais dès qu'elle a appris la langue, les livres sont devenus ses meilleurs amis. Elle a dessiné jusqu'à l'âge de 17 ans, puis s'est tournée davantage vers sa passion pour l'écriture et la mise en scène de son écriture, notamment à travers des lectures aux quatre coins du Canada.
    En novembre 2014, elle publiait à compte d'auteur son premier recueil de poésie, Milk and Honey. Rupi cherche avant tout à s'exprimer, que ce soit par la poésie ou d'autres moyens d'expression comme l'illustration, le design, la photographie, la vidéographie et la réalisation.
    Mais quoi qu'elle fasse, ses sujets de prédilection sont la féminité, l'amour, la perte, le traumatisme et la guérison.

  • Gomorra

    Roberto Saviano

    • Gallimard audio
    • 8 October 2020

    Naples et la Campanie sont dominées par la criminalité organisée - la camorra - sur fond de guerre entre clans rivaux et de trafics en tout genre : contrefaçon, armes, drogues et déchets toxiques. C'est ainsi que le Système, comme le désignent ses affiliés, accroît ses profits, conforte sa toute-puissance et se pose en avant-garde criminelle de l'économie mondialisée. Roberto Saviano, au péril de sa vie, a choisi l'écriture pour mener son combat contre la camorra. Il met au jour les structures économiques et territoriales de cette mafia surpuissante.

  • Les dynamiteurs

    Benjamin Whitmer

    • Éditions gallmeister
    • 19 August 2021

    1895. Le vice règne en maître à Denver, minée par la pauvreté et la violence. Une poignée d'orphelins s'est réfugiée dans une usine désaffectée. À leur tête, Cora les protège farouchement du haut de ses quinze ans, avec l'aide de Sam, un an de moins, éperdument amoureux d'elle. Sam est le seul qui sache lire : c'est ainsi qu'il devient l'interprète de Goodnight, un géant défiguré et muet, homme de main d'un gangster local. Expéditions punitives, lynchages et explosions précipitent l'adolescent dans l'univers honni des adultes, qui le fascine et le repousse à la fois. Au point de dynamiter son enfance, et de l'éloigner insidieusement de Cora.

  • Une soupe à la grenade

    Marsha Mehran

    • Editions philippe picquier
    • 19 August 2021

    Trois jeunes soeurs ayant fui l'Iran au moment de la révolution trouvent refuge dans une petite ville d'Irlande. Elles y ouvrent le Babylon Café et bientôt les effluves ensorcelants de la cardamome, des amandes grillées et du miel chaud bouleversent la tranquillité de Ballinacroagh. Car la cuisine persane des trois soeurs fait germer d'étranges graines chez ceux qui la goûtent. Les délicieux rouleaux de dolmas à l'aneth et les bakhavas fondant sous la langue font fleurir leurs rêves et leur donnent envie de changer leur vie.

    Marsha Mehran s'est inspirée de sa propre histoire pour écrire ce roman chaleureux et sensuel où la cuisine joue le plus beau rôle. Et pour que chacun puisse expérimenter la magie de la cuisine persane, une recette accompagne chaque chapitre du livre.

    Marsha Mehran est née à Téhéran en 1977, à la veille de la révolution iranienne, qu'elle a fuie avec sa famille qui s'installe en Argentine, puis aux Etats-Unis et en Australie. Emigrée en Irlande avec son mari, elle a 27 ans lorsque paraît La Soupe à la grenade, qui connaît un succès immédiat. Le roman est traduit en 15 langues et publié dans 20 pays. Suivront Rosewater and Soda Bread et The Saturday Night School of Beauty, avant qu'elle décède en 2014 dans des circonstances mystérieuses.

  • L'usine à privilèges

    Christina Mcdowell

    • Liana levi
    • 17 March 2022

    Discrétion, tel est le maître-mot chez les ultra-privilegiés de Washington. Se faire remarquer? Quelle horreur! Si vulgaire, si nouveau-riche Pour ces «détenteurs de fortunes anciennes et de bonnes manières», ces grandes familles d'industriels, de politiciens, de militaires, à l'abri derrière les murs blancs de leurs belles demeures, l'entre-soi est de mise. Alors quand un crime abominable est commis dans leur communauté, que le massacre de la famille Banks fait la une des journaux, c'est en privé que les adultes évoquent le drame. Mais les adolescents, eux, sont chamboulés par l'assassinat de leur camarade de classe, surtout Bunny, son amie d'enfance. Alors que la vie continue, la jeune fille révoltée mène une enquête qui remet peu à peu en question le milieu dans lequel elle a grandi, l'avenir tout tracé, les fortunes construites sur des crimes abjects et si bien camouflés Tandis que les adultes mettent tout en branle pour que leurs secrets ne soient pas exposés au grand jour, les jeunes s'étourdissent dans la fête et la drogue. Mais a l'ère des réseaux sociaux, leurs frasques pourraient bien entacher la réputation de leurs parents.

    Un portrait au vitriol de l'élite américaine

  • L'immeuble de la rue Cavendish ; les manigances de Margaux

    Caroline Kant

    • Les escales éditions
    • 7 April 2022

    Que se passe-t-il au 5e étage de l'immeuble de la rue Cavendish ? Margaux, la nouvelle voisine, est à peine installée qu'elle se retrouve à enquêter sur le couple qui vit au-dessus d'elle. Et tant pis si tout le monde pense qu'elle devient complètement folle !Après une douloureuse rupture, Margaux, la vingtaine, s'installe dans l'appartement que lui prête son oncle, rue Cavendish. Proche des Buttes-Chaumont, l'immeuble ne manque pas d'animation : entre la concierge désagréable qui exige qu'on l'appelle Mme Nathalie, le vieux fou du 2e et l'insupportable gamine du 4e, Margaux trouve à peine le temps de se vautrer devant ses films d'horreur préférés !
    Heureusement, elle peut compter sur ses autres voisins : Victoire, Charlotte et Markus répondent toujours présents pour débriefer autour d'un verre. Surtout quand Margaux rencontre le beau gosse de l'immeuble en face ! Mais tout se complique quand des bruits inquiétants s'échappent de l'appartement au-dessus : Margaux décide alors de mener l'enquête, au risque de se mettre elle-même en danger...

  • Béni soit le père

    Rosa Ventrella

    • Les escales éditions
    • 7 April 2022

    Un roman puissant sur les blessures du passé et la force du pardon.Rosa est née dans le quartier de San Nicola, l'un des plus pauvres de Bari. Parmi les maisons blanches bordant d'étroites ruelles qui courent vers la mer, la violence règne. Et chez Rosa, c'est son père, " Gueule d'ange ", qui fait régner la terreur. Au sortir de l'adolescence, elle rencontre Marco et, avec lui, la promesse d'un nouveau départ. Elle l'épouse et le suit à Rome, où elle donne naissance à Giulia, leur petite fille. Mais, très vite, l'histoire se répète et Rosa comprend que Marco n'est pas celui qu'elle croyait. Quand sa mère tombe malade, la jeune femme n'a d'autre choix que de retourner sur les lieux de son enfance pour replonger dans son passé, affronter sa haine pour son père et, peut-être, emprunter le chemin du pardon.

  • Borgo vecchio

    Giosuè Calaciura

    • Noir sur blanc
    • 22 August 2019

    Mimmo et Cristofaro sont amis à la vie à la mort, camarades de classe et complices d'école buissonnière. Cristofaro qui, chaque soir, pleure la bière de son père. Mimmo qui aime Celeste, captive du balcon quand Carmela, sa mère, s'agenouille sur le lit pour prier la Vierge tandis que les hommes du quartier se plient au-dessus d'elle. Tous rêvent d'avoir pour père Totò le pickpocket, coureur insaisissable et héros du Borgo Vecchio, qui, s'il détrousse sans vergogne les dames du centre-ville, garde son pistolet dans sa chaussette pour résister plus aisément à la tentation de s'en servir. Un pistolet que Mimmo voudrait bien utiliser contre le père de Cristofaro, pour sauver son ami d'une mort certaine.
    L'intrigue est semblable à celle d'un livret d'opéra : violence et beauté, bien et mal se mêlent pour nous tenir en haleine jusqu'au grand final.
    Giosuè Calaciura est né à Palerme et il vit et travaille à Rome. Journaliste, il écrit régulièrement pour de nombreux quotidiens et diverses revues. Borgo Vecchio est son cinquième roman traduit en français. Il a remporté, lors de sa sortie en Italie, le prix Paolo Volponi.
    « La langue de Giosuè Calaciura est unique, objectivement unique : c'est une langue très belle, dense, poétique, baroque, traversée de constantes inventions métaphoriques. »
    Jérôme Ferrari
    « Borgo Vecchio est une fable mélodramatique qui fait penser aux oeuvres les plus visionnaires de García Márquez. Le portrait d'une insularité méditerranéenne magique et extrême. »
    Goffredo Fofi, Internazionale

  • Délivrances

    Toni Morrison

    • Christian bourgois
    • 19 August 2015

    Dans son onzième roman, qui se déroule à l'époque actuelle, Toni Morrison décrit sans concession des personnages longtemps prisonniers de leurs souvenirs et de leurs traumatismes. Au centre du récit, une jeune femme qui se fait appeler Bride. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Au fil des ans et des rencontres, elle connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge - à autrui ou à elle-même - et du fardeau de l'humiliation, elle saura, comme les autres, se reconstruire et envisager l'avenir avec sérénité. « Rusé, sauvage, et élégant... Toni Morrison distille des éléments de réalisme et d'hyperréalisme dans un chaos magique, tout en maintenant une atmosphère narrative séductrice et poétique, voire toxique... Une fois encore, Toni Morrison déploie une écriture courageuse et sensuelle qui fait d'elle, sans doute, la plus grande romancière contemporaine. » Lisa Shea, Elle « Toni Morrison ajoute une nouvelle pierre à l'édifice d'une oeuvre [...] au sein de laquelle elle ne cesse d'examiner, d'interroger les conflits et les changements culturels de notre époque. Délivrances est incontestablement un nouveau chef-d'oeuvre. » Jane Ciabattari, BBC

  • Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage

    Maya Angelou

    • Le livre de poche
    • 30 September 2009

    Dans les années 1930, Maya vit une enfance de pauvreté et de ségrégation à Stamps, dans l'Arkansas. Élevée avec son frère par leur grand-mère, elle désire retrouver la figure gracieuse de leur mère. Mais les retrouvailles s'entachent d'une nouvelle trahison : Mr. Freeman, son beau-père, viole la fillette. Quand ils l'apprennent, ses oncles assassinent le coupable relâché par la justice, traumatisme sur le traumatisme qui enferme Maya dans un mutisme profond. Qui pouvait deviner que cette petite fille blessée, muette, qui se méfie du pouvoir des mots et découvre en silence la lecture, deviendrait l'une des plus grandes voix de la littérature américaine ?

    « Cette misérable petite confrontation n'avait aucun rapport avec moi, mon moi profond, pas plus qu'avec cette employée idiote. L'incident faisait partie d'un cauchemar à répétition, concocté des années auparavant par des Blancs stupides et qui revenait éternellement nous hanter tous. La secrétaire et moi étions comme Hamlet et Laërte dans leur scène finale où, sous le prétexte du tort causé par un ancêtre à un autre, nous étions condamnées à nous battre en duel jusqu'à la mort. » M. A.

    Traduction française par Christiane Besse (Librairie Générale Française, 2012).

  • Le premier jour du printemps

    Nancy Tucker

    • Les escales éditions
    • 17 March 2022

    " Alors donc, j'ai pensé, y avait que ça à faire, et ça suffisait pour que j'aie l'impression d'avoir tout le pouvoir du monde. Un matin, un instant, un petit garçon aux cheveux jaunes. En fait, c'était pas grand-chose. "Peut-on pardonner l'impardonnable ?
    Chrissie est une enfant solitaire qui grandit dans une banlieue anglaise sordide. Délaissée par un père absent et une mère démissionnaire qui fait tout pour ne plus avoir à s'occuper d'elle, son quotidien est violent et misérable. La seule chose qui donne à Chrissie l'impression d'être vivante, c'est son secret. Et rien que d'y penser, elle en a des papillons dans le ventre.
    Le premier jour du printemps, elle a tué un petit garçon.
    Quinze ans plus tard, Chrissie s'appelle Julia. Elle cache sa véritable identité et tente d'être une bonne mère pour Molly, sa fille de cinq ans, malgré ses nombreuses inquiétudes. Va-t-elle pouvoir subvenir aux besoins de sa fille ? Réussir à lui donner ce qu'elle n'a jamais reçu ? Quand, un soir, elle commence à recevoir de mystérieux appels, elle craint que son passé ne refasse surface. Et que sa plus grande peur, celle de se voir retirer Molly, ne soit sur le point de se réaliser.

  • L'amitié est un cadeau à se faire

    William Boyle

    • Éditions gallmeister
    • 2 September 2021

    Veuve d'un célèbre mafioso de Brooklyn, Rena Ruggiero n'apprécie guère les lourdes avances de son voisin octogénaire, qu'elle finit par assommer à coup de cendrier. Persuadée de l'avoir tué, elle file chez sa fille Adrienne, mais cette dernière lui claque la porte au nez. En face, une voisine compatissante lui offre l'hospitalité : la pétillante Lacey Wolfstein, ancienne star du porno, est ravie d'avoir un peu de compagnie. Mais l'ambiance se tend quand Richie, amant d'Adrienne et tueur de la mafia, débarque avec un joli magot obtenu en massacrant une bande rivale. Rena et Lacey réussissent à s'emparer du pactole. Mieux vaut alors décamper rapidement.

  • Le canard siffleur mexicain

    James Crumley

    • Éditions gallmeister
    • 4 November 2021

    Le privé C.W. Sughrue a de gros soucis d'argent. Son vieil ami Solly, un avocat toxico, lui dégote alors une mission insolite : récupérer des poissons tropicaux rares auprès d'un mauvais payeur, le chef d'un gang de bikers connu sous le nom de Norman l'Anormal. Après une confrontation musclée à coups de mitrailleuse, l'affaire prend un tour inat- tendu, et Norman engage Sughrue pour rechercher sa mère, kidnappée par son mari. C'est le début d'une course effrénée qui mènera Sughrue des montagnes du Montana aux immensités désertiques du Nouveau-Mexique.

  • Pèlerinage à Tinker Creek

    Annie Dillard

    • Christian bourgois
    • 14 April 2022

    Dans ce « journal météorologique de l'esprit », Annie Dillard chronique la nature et les saisons à Tinker Creek, en Virginie. L'été, elle traque les rats musqués dans le ruisseau et contemple la mécanique des vagues ; l'automne, elle observe la migration des papillons monarques et rêve de caribous arctiques. Elle décrit ainsi certains traits de la vie des mantes religieuses, des serpents venimeux, des parasites, leurs prouesses, beautés et déchéances, la violence et la cruauté mortelle de cet univers de prédateurs qui s'entredévorent.
    Recluse volontaire parmi ces créatures, Annie Dillard est surtout une extraordinaire écrivaine qui lit la nature et tente de déchiffrer ses signes. Sa culture et sa curiosité immenses font de cette double exploration de la vallée Tinker et de l'esprit humain un livre unique.

  • Croc fendu

    Tanya Tagaq

    • Christian bourgois
    • 17 March 2022

    Dans le Nunavut des années 1970, une adolescente inuite grandit et fait l'expérience de l'amitié, l'amour parental, l'art du camouflage et de la survie. Elle connaît l'ennui et l'intimidation. Les ravages de l'alcool, la violence sourde, la menace des hommes, le courage d'aimer les petites peurs. Elle connaît le pouvoir des esprits. Elle scande en silence la puissance brute, amorale, de la glace et du ciel. C'est l'histoire d'une fille qui devient femme, en s'appropriant son corps, sa culture, sa voix.

    Croc fendu chronique les jours terribles d'un village écrasé sous le soleil de minuit. Mêlant descriptions hallucinées et plongées intimistes, ce portrait d'une héroïne inoubliable nous pousse à reconsidérer la différence entre le bon et le mauvais, l'animal et l'humain, le réel et l'imaginaire.

  • Oeil le plus bleu (l')

    Toni Morrison

    • Christian bourgois
    • 29 July 2015

    Chaque nuit, Pecola priait pour avoir des yeux bleus. Elle avait onze ans et personne ne l'avait jamais remarquée. Mais elle se disait que si elle avait des yeux bleus, tout serait différent. Elle serait si jolie que ses parents arrêteraient de se battre. Que son père ne boirait plus. Que son frère ne ferait plus de fugues. Si seulement elle était belle. Si seulement les gens la regardaient. Quand quelqu'un entra, la regarda enfin, c'était son père et il était saoul. Elle faisait la vaisselle. Il la viola sur le sol de la cuisine, partagé entre la haine et la tendresse. Tout aurait pu être différent pourtant si Cholly avait retrouvé son père, si Pauline avait eu une maison bien rangée comme elle les aimait, si Pecola avait eu les yeux bleus... Publié aux États-Unis en 1970, L'oeil le plus bleu est le premier roman de Toni Morrison, Prix Nobel 1993.

  • Le roi chien

    Hideo Furukawa

    • Editions philippe picquier
    • 3 February 2022

    Il existe une Iliade japonaise. Elle s'appelle le Heike Monogatari et conte la lutte des clans Minamoto et Taira au XIIe siècle, dont le point culminant fut la bataille navale de Dan no Ura.

    150 ans plus tard, Tomona, fils de pêcheur-plongeur, naît à Dan no Ura. Un jour, l'enfant et son père remontent l'épée sacrée qui avait été perdue lors de cette bataille. L'éclat divin de la lame tue le père et aveugle le fils.

    Tomona part pour la capitale où il devient joueur de biwa. C'est là qu'il croise Inuô, « le Roi Chien », enfant difforme et masqué qui pratique la danse.

    Dans cette suite inventée à l'épopée guerrière des Heike, aux violences et à la douleur endurées par les humains sont intimement tressées la puissance de l'art, de la danse, et ce qui en naît : la beauté.

    Né en 1966 dans la préfecture de Fukushima, Furukawa Hideo a commencé ses études littéraires à l'Université Waseda avant de travailler dans une maison d'édition. Il a reçu plusieurs grands prix littéraires et, en parallèle à l'écriture, il se produit dans des performances scéniques à mi-chemin entre théâtre, poésie et musique rock.
    Du même auteur : Ô chevaux la lumière est pourtant innocente ; Alors Belka, tu n'aboies plus ? ; Soundtrack.

empty