• Wild

    Cheryl Strayed

    Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed boucle son sac à dos, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend. Tout ce qu'elle sait, c'est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de

  • Maxwell Sim est un loser de quarante-huit ans. Voué à l'échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l'échec à l'âge adulte (sa femme le quitte, sa fille rit doucement de lui), il s'accepte tel qu'il est et trouve même certaine satisfaction à son état.

    Mais voilà qu'une proposition inattendue lui fait traverser l'Angleterre au volant d'une Toyota hybride, nantie d'un GPS à la voix bouleversante dont, à force de solitude, il va tomber amoureux. Son équipée de commis-voyageur, représentant en brosses à dents dernier cri, le ramène parmi les paysages et les visages de son enfance, notamment auprès de son père sur lequel il fait d'étranges découvertes : le roman est aussi un jeu de piste relancé par la réapparition de lettres, journaux, manuscrits qui introduisent autant d'éléments nouveaux à verser au dossier du passé. Et toujours Max pense à la femme chinoise et à sa fille, aperçues dans un restaurant en Australie, dont l'entente et le bonheur d'être ensemble l'ont tant fasciné. Va-t-il les retrouver? Et pour quelle nouvelle aventure?

    Brouillant joyeusement les cartes de la vérité et de l'imposture, Coe l'illusionniste se réserve le dernier mot de l'histoire, qui ne manquera pas de nous surprendre.
    Plus d'une génération va se reconnaître dans ce roman qui nous enchante avec un humour tout britannique, bien préférable au désespoir.

  • Un formidable voyage au coeur de nos régions !Les Français sont viscéralement attachés au patrimoine qui est à la fois l'identité et l'âme de notre pays, le lien avec les racines qui plongent au plus profond de l'Histoire, et un éventail de trésors architecturaux que le monde entier nous envie. Mais, au fond, qu'est-ce que le patrimoine ? Faut-il porter la même attention aux sites archéologiques, châteaux, abbayes, maisons d'illustres ou constructions du XXe siècle ? Pourquoi est-il si important de le protéger, de le sauvegarder et de le restaurer ? Ensemble, nous sillonnerons les routes de France, région par région, pour retrouver des sites incontournables ou découvrir des trésors insoupçonnés, aussi discrets que fascinants !
    Découvrez :La conquête de l'Ouest par les premiers hommes et les alignements de Carnac
    La crise cathare en Occitanie et la forteresse de Carcassonne
    Les richesses des Outre-mer, de la Guyane à la Réunion
    Dix itinéraires incontournables
    Et bien d'autres choses encore !

  • Fini le bonnet d'âne du mauvais élève !Vous avez la mémoire qui flanche ; le peu que vous saviez, vous l'avez oublié. Tests et examens vous donnent des sueurs froides. Pourtant, érudition ne rime pas forcément avec punition. Avec de bons outils, apprendre devient même un véritable plaisir. Exemples, chiffres et anecdotes à l'appui, ce livre vous permettra d'assouvir votre appétit de connaissance sur les sujets les plus divers : histoire, géographie, art, littérature...
    Découvrez :

    La naissance de l'Univers
    Les secrets de la planète Terre
    Les événements clés de l'Histoire
    Les grandes civilisations
    Les chefs-d'oeuvre de la littérature
    Et bien plus encore !

  • Fini le bonnet d'âne du mauvais élève !Érudition ne rime pas forcément avec punition. Avec de bons outils, apprendre devient même un véritable plaisir. Exemples, chiffres et anecdotes à l'appui, ce livre vous permettra d'assouvir votre appétit de connaissance sur les sujets les plus divers : sciences, techniques, vie quotidienne, sports, loisirs, divertissements, religion, philosophie, société... Prenez place : le banquet du savoir est ouvert !
    Découvrez :
    o Les grandes découvertes scientifiques
    o Les exploits sportifs
    o L'histoire du cinéma et de la télévision
    o Les religions du monde entier
    o Les grands philosophes
    o Et bien plus encore !

  • A vingt-huit ans, Kento habite encore chez sa mère, souffre de rhume des foins et n'est pas très vaillant au lit avec sa petite amie. Il traîne toute la journée dans l'appartement, guère plus actif que son grand-père qui partage leur vie et ne cesse de se plaindre.

    Kento décide d'assister son grand-père dans son désir d'une mort digne et et paisible, mais cette tentative d'euthanasie douce se transforme en une double renaissance. Renaissance de Kento qui, frappé par la déchéance physique de son grand-père, se lance dans une reconstruction complète de son corps, cerveau compris, et voit s'ouvrir à lui de nouveaux horizons. Renaissance aussi de l'aïeul qui, fortifié par la sollicitude de son petit-fils, retrouve le courage de vivre.

    Né en 1985 à Tokyo, Hada Keisuke a tout juste dix-sept ans lorsqu'il reçoit le prix Bungei pour son premier roman, Kokureisu (Eau sombre et glacée) . Diplômé de l'école de commerce de l'université Meiji, il quitte son emploi après un an et se consacre à l'écriture. La Vie du bon côté est son dixième roman.

  • Au soir de son départ à la retraite, monsieur Takewaki s'effondre dans la rue, les bras chargés de fleurs. Il est admis en soins intensifs à l'hôpital. A son chevet se succèdent bientôt médecins, infirmières, amis et proches, les remords autant que les regrets. Mais, bientôt, alors qu'il s'enfonce dans un profond coma, son esprit l'entraîne hors de son corps, dans une échappée belle à la redécouverte de son ancienne vie, à la poursuite des ombres qui ont composé son existence. En dépit de son immobilité forcée, et tandis qu'il perçoit les échos des conversations, il reconstitue peu à peu le sens d'une existence pleine d'émotions, au point de revenir au jour même de sa naissance. Pour renaître, à nouveau.
    />
    Asada Jirô, né à Tokyo en 1951. Disciple de Mishima, il s'engage dans les forces d'autodéfense après le suicide de l'écrivain. Il reçoit en 1997 le prestigieux prix Naoki pour son roman Le Cheminot. Cet écrivain prolifique excelle dans des registres très divers : romans historiques, fictions, nouvelles, essais. Plusieurs de ses romans, dont Le Roman de la Cité interdite - paru aux éditions Picquier - sont des best-sellers.Aux éditions Picquier : Le Cheminot, Le Roman de la Cité Interdite

  • Es-tu prêt à intégrer l'atelier de Léonard de Vinci ? Prends ton crayon, ton pinceau et ton épée - sait-on jamais - : une fabuleuse mission t'attend en Italie !Sauras-tu assimiler les techniques de peinture utilisées par le maître ? Auras-tu assez d'audace pour l'assister dans la création de ses étranges machines ?Les choix que tu feras te permettront-ils d'aider ce grand artiste à accomplir ses projets ? À chaque chapitre, c'est TOI qui prends les décisions !

  • Venise - " l'un des secrets les plus poétiques qui aient jamais existé sur cette terre ", selon l'un de ses meilleurs connaisseurs, Dino Buzzati - ne cesse de fasciner ses innombrables visiteurs par sa splendeur architecturale et son mystère troublant et enchanteur. Fruit du travail conjoint de collaborateurs français et italiens venus d'horizons différents, ce volume nous plonge au coeur de cette ville mythique au fil d'une exploration minutieuse et originale qui contredit bien des clichés sans altérer sa légende. Il montre comment elle s'est construite à travers le temps par une volonté acharnée de domination de son milieu naturel. Pendant des siècles, Venise a été un État autonome, une république rebelle et une puissance maritime redoutée. Une cité hors normes dont le prestige se nourrit de l'imaginaire qu'elle suscite. La ville de l'amour, de la séduction, de la sensualité, mais aussi le symbole de la fin d'un monde. Au gré des promenades qu'il propose, cet ouvrage d'une ampleur sans équivalent permet d'accéder à une connaissance à la fois réaliste et intime de la vie vénitienne. Prisée depuis toujours par les écrivains français, Venise a aussi inspiré des auteurs de toutes nationalités. Les textes rassemblés dans l'anthologie, souvent méconnus et parfois inédits, témoignent de cette dimension cosmopolite. Grâce au Dictionnaire des lieux, personnages, oeuvres d'art, institutions, fêtes et traditions qui clôt cet ensemble, le lecteur pourra inventer son propre parcours dans une cité labyrinthique au charme inépuisable.

  • Des mails qui traversent lAtlantique entre Venise et New York. Un peintre du XVIe siècle qui peine à simposer parmi les artistes de la Sérénissime et que lon surnomme «tintoretto», «petit teinturier». Un inspecteur vénitien qui ignore tout de la peinture de la Renaissance, mais voudrait comprendre. Mais où sommes-nous? Dans la Venise des Doges ou dans celle des vaporetti? Les deux. Car pour résoudre le mystère qui entoure plusieurs assassinats, il faut parfois remonter très loin dans le temps Et le télescopage des siècles fait de ce roman un polar bien particulier.

  • Quand Martine Fauré meurt, son fils quitte Paris pour passer le mois d'août en Provence, chez un ami. La rencontre avec la forêt, ses senteurs, sa lumière, son immuabilité et son silence vivants fait pressentir à Pierre ? cet homme simple, comptable dans une petite entreprise ? un royaume insoupçonné où le temps, l'espace et les sensations sont souverains. « Marie », surgie comme un mauvais rêve sur le pas de sa porte, achève de le convaincre que sa vie est ailleurs ; depuis ce jour de l'été 1940 où on l'a ramassée sur le bord d'une route, « Marie » a rompu avec l'humain et n'est plus qu'un « pauvre animal malade ». Des mois durant, Pierre s'acharne à sortir la jeune femme des limbes où elle a sombré. Et il faut acquiescer au miracle : le refus du désespoir et la foi en la vie de Pierre Fauré ont réussi là où la science s'était déclarée impuissante. « Marie / Anne » renoue avec son humanité, avec sa mémoire, avec son passé. Quant à l'avenir...

  • La permaculture est l'art de concevoir des espaces de vie, des territoires fonctionnels, des métiers et des vies riches de sens, inspirés de la nature. Le réchauffement climatique, l'agriculture intensive et la déforestation ne sont pas des fatalités. En réinventant nos habitudes de vie, de consommation et de production, nous pouvons reprendre en main nos existences pour bâtir un futur viable et heureux.Gildas Véret nous invite à identifier les enjeux d'une prise de conscience et à concevoir des solutions en respectant l'éthique de la permaculture : prendre soin des humains, prendre soin de la Terre et partager équitablement. Principes permaculturels, méthodes de conception, savoirs ancestraux, symbiose et résilience, il est temps d'adopter de nouveaux outils et de devenir architectes de nos vies.Appliquons dès aujourd'hui les principes de la permaculture : à l'écoute de la Terre, construisons un monde plus respectueux !

  • 'En famille comme à huit mille kilomètres, un homme est toujours tout seul au monde : voilà ce que je n'aurais pas imaginé démontrer si je n'étais, pour ma part, né à ce point soucieux du confort des autres. Ou moins craintif de leur déplaire, je ne sais jamais.'

  • Pour l'anniversaire des 500 ans de sa mort, ce livre montre comment le génie universel de la Renaissance, entre mille et une inventions, est aussi à la source de l'opéra moderne, de ses décors et de leur magie. Une relecture de Vinci en chantant.
    Architectures, machineries, musiques, odes, lumières, voix et corps en mouvement : pour Léonard de Vinci, la scène aura été le premier lieu de ses inventions et de leur incarnation. Plus encore que pour ses oeuvres picturales, le Quattrocento l'aura célébré pour ses spectacles lyriques sans précédent. Plus d'un siècle avant Peri, Caccini et Monteverdi, ils auront marqué l'avènement des premiers opéras.
    Ce sont cette invention et cette révolution que révèle ici Olivier Lexa. Quatre années de recherche lui ont été nécessaires pour réunir livrets, notes et croquis, indications de mises en scène de Léonard de Vinci ainsi que les témoignages de ses contemporains. Ces documents inédits, racontés et commentés avec intelligence et sensibilité, nous confrontent à une évidence : l'opéra permet à l'artiste de réaliser ce que la peinture et le dessin lui interdisent. En un temps de renouveau de la théâtralité et du champ des passions, son génie est de rassembler en une totalité visuelle les diverses innovations artistiques et philosophiques de la Renaissance.
    Alliance remarquable entre découverte scientifique et divulgation culturelle, cet essai inaugural dévoile un pan méconnu mais essentiel de la vie et de la vision du plus universel des esprits humains. À ce point extrême où, avec lui, tout se fait dramaturgie.

  • Un jour, on découvre une roche dans un champ. Ce minerai, c'est de l'amiante, de l'or blanc. Un an plus tard, l'exploitation minière commence, un chemin de fer est construit. Le village deviendra une ville et ses habitants ne vivront plus jamais de la même façon...

  • Mazarin l'Italien

    Olivier Poncet

    De Jules Mazarin (1602-1661), ses contemporains ont tout dit, sur le ton de l'emphase et de l'admiration aussi bien que sur le mode de la détestation et de la moquerie. Aujourd'hui, les historiens veulent en retenir la figure de l'homme d'État, les prouesses du politique, la patience du diplomate, la générosité du mécène et le goût du collectionneur. La réussite de l'homme qui fit venir en France presque toute sa famille, dont ses fameuses nièces, semble ainsi admirable. Pourtant, le personnage déroute dès qu'on le ramène sur les terres italiennes qui l'ont vu naître. Audacieux ou défait dans la négociation, pressé et déraisonnable dans l'action, gauche et passionné dans l'expression, Mazarin, dans ses rapports avec Rome et avec l'Italie, n'est pas toujours celui que l'on attend.
    Questionner les liens de Mazarin avec l'Italie du Seicento permet de mieux comprendre l'homme : ils nuancent l'action du ministre, ils précisent les espoirs du mécène, ils expliquent la discrétion du chrétien. Son ministériat constitue aussi le chant du cygne, à l'âge moderne, de l'intense dialogue politique et artistique entretenu par la France et les Français avec l'Italie depuis la fin du Moyen Âge. Contempler le visage de Mazarin renvoyé par le miroir italien, c'est enfin revisiter les notions d'identité et de patrie dans l'Europe du XVIIe siècle.

  • Un roi, François Ier, qui songe plus à ses amours et à ses chasses qu'à l'avenir de la France. Une régente, Louise de Savoie, qui tient fermement les rênes et manoeuvre en coulisses contre le rêve italien de son fils. Une future reine, Marguerite, qui aime trop son frère et voudrait diriger les consciences... Le cousin connétable, Charles de Bourbon, dont on murmure qu'il pactise avec l'Empire de Charles-Quint et l'Angleterre d'Henry VIII ! Blois, Saint-Germain, Lyon, mais aussi Milan, Madrid... Deux frères, jeunes écuyers jetés dans la grande Histoire et dans une aventure qui bouleversera leur existence. Un roi prisonnier. Des enfants disparus dans d'étranges circonstances. D'autres, de sang royal, pris en otages. Des passions amoureuses, des trahisons, des revirements, des exécutions. Un amour interdit. Un autre incestueux. Et Diane de Poitiers, dont l'énigmatique ascendant saura gagner le coeur d'un roi... pour instituer la « Cour des Dames ». La Régente noire est le premier opus de La Cour des Dames, une série consacrée aux intrigues de la première Renaissance. Un temps épique et fastueux où s'affirme, sous les règnes de François Ier et Henri II, le pouvoir de quelques femmes d'exception.

  • Ce premier roman étranger paraît simultanément aux Etats-Unis (Interlink Publishing) sous le titre Dune Song.

    « Je suis venue au Sahara pour y être enterrée. »
    Ainsi commence l'histoire de Jeehan Nathaar.
    Jeehan choisit de quitter New York, où elle a vécu la plus grande partie de son existence, après avoir assisté à l'effondrement des tours du World Trade Center.
    Avec elles, son rêve américain s'écroule : dans le regard des autres elle est devenue une étrangère, comme nombre d'Arabo-musulmans depuis le 11 septembre 2001.
    En quête d'identité, elle retourne à sa terre natale où elle se trouve impliquée dans une autre tragédie, celle des migrants qui traversent le Sahara à la recherche d'une nouvelle vie.
    Cartographie du clivage entre Occident et Orient, le roman oscille entre les débris de Manhattan dans les jours qui suivent le 11 septembre et les sables de Lalla el Aliah, la plus haute dune du désert marocain. C'est pour renaître à elle-même que Jeehan s'y laisse ensevelir.

    Traduit de l'américain par Laurence W. Ø. Larsen

  • Le libertinage et les libertins du XVIIe siècle sont volontiers relégués dans un "envers du Grand Siècle", une "part d'ombre" jugée parfois brillante mais au fond de peu de conséquence. Ce livre, à rebours de cette approche dévitalisante, remet en perspective les courants de cette pensée véritablement subversive, contrainte à la clandestinité en son temps, mais aussi peut-être aujourd'hui encore. À travers une série d'études soucieuses d'une contextualisation historique serrée des conditions de production et de réception des textes, Jean-Pierre Cavaillé ausculte - dans toutes ses variations - la culture des esprits forts, de ces Cyrano, Charron, La Mothe Le Vayer, Naudé, Bouchard ou Antonio Rocco, pour en révéler la puissance critique. Leur dénonciation radicale, sous le masque de discours équivoques, des impostures dans les domaines du religieux, de la politique et de la morale, signale un mouvement dont notre époque serait bien inspirée de se souvenir.

  • Mingan les nuages, c'est une histoire d'amour entre un enfant et son petit chat adoré, Mingan. C'est un hommage à un ami parti trop vite, un compagnon à quatre pattes que jamais on ne pourra oublier. C'est aussi un récit d'espoir sur ces chagrins qui, avec le temps, trouvent un certain apaisement.

  • L'enfant-mandragore

    David Vall

    Novembre 1970. Sous une identité usurpée, une femme avide de vérité entre au service d'Anton Hauser, vieil homme mourant reclus dans sa riche propriété au bord du lac Léman. Certaine que sous le nom de Hauser se cache un criminel de guerre qui a échappé à la justice, la femme se risque bientôt dans une relation ambiguë avec celui qu'elle s'est juré de retrouver avant Dieu. Mais auprès du vieil homme malade vit un enfant singulier, au comportement étrange et aux propos insensés. Il prétend marcher sur cette Terre depuis plus de quatre siècles, être né d'une sorcière brûlée vive pour hérésie, avoir servi de modèle au peintre Michelangelo Merisi da Caravaggio et suivi son actuel protecteur sur les chemins de la perdition. En échange d'un répit pour le vieil homme, le garçon propose à la femme de lui raconter sa propre histoire et les secrets de son protecteur désormais aux portes de la mort. L'enfant est-il vraiment condamné à traverser l'Histoire sans vieillir, à en être le témoin maudit des heures les plus admirables comme les plus noires ? Est-il doté d'un esprit manipulateur, habité par la folie, ou au contraire frappé d'une lucidité terrible sur le monde ? En décidant d'écouter cet enfant qui n'en est peut-être plus un, la femme entame une plongée dans le passé et la psychologie des profondeurs, un voyage vers le salut ou sa propre perdition.

  • 1er Janvier 1515. François Ier devient Roi de France. Il se doute qu'il va vivre des événements extraordinaires mais il sous-estime largement ce qui l'attend. Il va découvrir que l'Histoire n'est qu'un théâtre où s'affrontent des forces obscures en coulisses. Tout ce qu'il croyait solide, tout ce qu'il pensait vrai sera bouleversé. Car le monde est en train de basculer. Pour une damnation ou pour une renaissance ?

    De Paris à Marignan, de La Havane à Venise, un roman qui mêle fiction historique et fantasy épique à une échelle inédite. Aventures, complots, grandes batailles et magie qui raviront autant les amateurs d'Alexandre Dumas que des séries fantasy à succès.

  • La révocation en doute du monde sensible et intellectuel n'est-elle qu'une méthode ?
    Ce serait réduire les Méditations métaphysiques à un pur exercice. Ne s'agit-il pas plutôt d'une expérience fondamentale, offrant l'intuition de l'inconsistance de tout ce qui l'entoure ? Cette précarité n'est que relative car Dieu et l'être s'imposent au sujet comme une réalité incontestable, impossible à refuser. Au-delà de cette distinction de l'être et du mondain, cet ouvrage qui revisite toute l'oeuvre de Descartes découvre la toute-puissance de Dieu comme clé d'une nouvelle ontologie, empruntant des éléments au néoplatonisme renaissant.
    Au lieu de rechercher la nature du discours cartésien (est-il métaphysique ou non ?), Thibaut Gress croise histoire et spéculation, réintroduisant Descartes dans son temps, discutant en permanence avec de nombreux et célèbres commentaires, de Gouhier à Brunschvicg. Une relecture nourrie et subtile, éloignée de toute approche réductrice, en particulier heideggérienne. Un Descartes renaissant et humaniste.

  • Mercure descend des cieux à Athènes faire relier le livre des destinées en mauvais état ; deux canailles s'emparent du livre et l'échangent contre un autre. Des philosophes, toujours à Athènes, cherchent dans la poussière du théâtre les fragments de la pierre philosophale que Mercure, par jeu, à réduite en poudre. Cupidon, de sa flèche, lance une femme hésitante dans les bras de son amant ; un cheval réclame au palefrenier le droit à la saillie à la saison des amours. Deux chiens doués de parole dissertent sur l'utilité d'un tel don.


    On n'a pas fini de gloser sur le méschant petit livre de Bonaventure des Périers mis au feu dès sa parution en 1537. Son auteur, amant de Marguerite de Navarre, disparut presque aussitôt dans des circonstances que l'on a jamais pu élucider, il fallut attendre près de trois cents ans après sa publication pour que l'on commence à en pressentir l'importance. Car ces quatre dialogues facétieux, composés dans l'anonymat à Lyon, jouant sur l'allégorie et anagramme dans un langage savoureux, professent un authentique athéisme, qui dérouta Lucien Febvre lui-même dans ses études sur l'incroyance au XVIe siècle. C'est que reconnaître sous la masque de Mercure, dieu des voleurs et de la parole torve, le Christ en personne, la Bible sous le livre des destinées, et concevoir que la Loi divine peut bien valoir celle des hommes et que toutes deux s'équivalent dans l'art de la tromperie, risquent en effet de mettre à mal bon nombre de convenances encore vivaces de nos jours.

    Et le Cymbalum va encore au-delà. À travers la manipulation du subterfuge langagier, la dissimulation et l'ironie, Bonaventure des Périers, inspiré par toutes les traditions sceptiques depuis l'Antiquité, élabore avec finesse une apologie du silence, seul argument, narquois sans doute, à opposer à tous les diseurs de vérité qui emplissent le monde de leur tintamarre, comme celui d'une vulgaire cymbale.
    La vertigineuse richesse du Cymbalum mundi, qui n'a pas encore livré tous ses secrets, a déclenché depuis le XVIe siècle une immense littérature érudite, parfois myope devant le sens caché du livre, comme il arriva à Voltaire, et, jusqu'à présent, il n'existait pas d'édition courante du texte, ici adapté en français moderne.

    Charles Nodier fut sans doute celui qui, avec son Bonaventure des Périers de 1841, permit au Cymbalum d'élargir un peu son audience, tout en donnant quelques clés nouvelles pour son interprétation et rappela que la lecture du méschant petit livre est aussi un jeu que son auteur proposa au lecteur voici quatre cents ans, jeu qui dure encore.

empty