• Dans un XIXesiècle encore à écrire, un jeune écrivain du nom de Victor Hugo s'insurge de la destruction de l'ancienne France et de ses monuments. Texte de jeunesse qui témoigne de l'acuité précoce de son auteur, Guerre aux démolisseursnous met face à un homme engagé dans les débats de son temps, et dont le diagnostic sévère laisse le lecteur toujours aussi dubitatif. Quelle place pour la protection du passé dans une époque obsédée par le progrès industriel ?
    Victor Hugo met ici toute sa verve pour répondre à cette question et se fait le défenseur de ce qui constitue rien de moins que l'âme et l'histoire d'un pays : ses monuments. Le texte d'Hugo fascine en ce qu'il pose les jalons d'un débat ancien de presque deux siècles, qui reste aujourd'hui encore plus que jamais d'actualité.

    Faut-il le rappeler ? Victor Hugo (1802-1885) est le fameux auteur de Notre-Dame de Paris et des Misérables...

  • La confession d'espérance du saint défenseur des prostituées et des rejetées au XIX e siècle. Une apologie de la capacité pour toutes et pour tous de renaître. Un grand texte français aux forts échos contemporains.
    En 1866, le père Lataste publie Les Réhabilité(e)s pour interpeller ses concitoyens et les inviter à changer leur regard sur des femmes criminelles. En effet, la réhabilitation est-elle toujours réaliste ? Réalisable ? Oui, dans certains cas, et elle est nécessaire. Car si l'homme et la société ne pardonnent pas ou difficilement, Dieu, lui, pardonne toujours, sans restriction.
    À l'heure où les prisons françaises sont saturées, la réhabilitation reste la seule piste sérieuse pour limiter la récidive et offrir aux anciens condamnés une réelle chance de retrouver leur dignité et leur place dans la communauté. C'est ce dont témoignent, dans la seconde partie de ce livre dirigée par Stéphane Jacquot, anciens détenus, magistrats, aumôniers de prison, mais aussi personnalités engagées en faveur de la réinsertion et de l'amélioration des conditions carcérales.
    Mais plus qu'à des solutions politiques, c'est à un changement profond de mentalité, de regard sur celles et ceux qui ont été condamnés, que nous invite la lecture de ce Mémoire qui, 150 ans après sa première publication, demeure d'une brûlante actualité.

  • Ennemi numéro un de toute construction, l'humidité est le problème le plus souvent évoqué par les propriétaires de maisons anciennes.

    Cette petite bible sur le sujet leur est destinée, ainsi qu'aux artisans et architectes auxquels ils font appel. Elle fournira à tous une aide au diagnostic précieuse, et constitue le guide d'entretien indispensable à une gestion adaptée de la maison et de son environnement.

    En tant que guide d'intervention, l'ouvrage privilégie les solutions naturelles, réellement curatives et compatibles avec la construction ancienne.

  • Robert Turcan, de l'Institut, ancien membre de l'École française de Rome, a consacré plusieurs ouvrages aux empereurs qui ont marqué l'histoire : Hadrien, Marc Aurèle, Héliogabale, Constantin. Avec Tibère, c'est le type même d'un prétendu tyran sanguinaire qui est concerné. Nos études classiques (Tacite et Suétone) nous ont appris à le détester. « Le plus beau portrait historique dans Tacite est celui de Tibère », écrit Chateaubriand. « Il n'y a guère d'apparence que le fils de Livie ressemblât au Tibère de Tacite, c'est pourtant ainsi que nous le voyons tous », avertit toutefois Rousseau. À relire les textes d'un oeil plus critique, on fait la connaissance d'un homme qui, dès l'enfance, a dû affronter les périls d'une vie éprouvante, avant de faire face à mainte obligation inexorable, comme chef militaire aussi bien que gendre et successeur d'Auguste. On constate alors un décalage entre les témoins directs de son temps et les « historiens » qui l'ont jugé trois quarts de siècle après sa mort. Th. Mommsen l'a considéré comme « le plus capable des empereurs romains » et le compte, en tout cas, au nombre des « meilleurs ». Avec Auguste, le pouvoir impérial relevait du mystère. Tibère l'a exercé sans ambiguïté et, pour ainsi dire, fondé pour une longue et prestigieuse postérité.

  • Restaurer des peintures murales, c'est conserver et mettre en valeur l'existant, parfois occulté sous des badigeons de chaux ou de peinture en bâtiment, faire renaître des pages entières de décors disparus ou oubliés sous des décors postérieurs, des boiseries, des architectures ou des repeints. C'est appréhender un ensemble à partir d'un détail, d'un sondage, passer de la miniature au monumental. C'est retrouver l'existant à partir d'une trace et la suivre jusqu'à la recomposition de la peinture. C'est présenter un essai d'un mètre carré qui restera cohérent sur des milliers de mètres carrés.

    Après vingt-cinq années d'investigations et de recherches sur les différents supports et les techniques de peintures murales, Geneviève Reille-Taillefert partage dans cet ouvrage son expérience et l'état d'esprit dans lequel se trouve le restaurateur face aux problèmes de conservation des peintures murales. De la déontologie aux méthodes opératoires, la première partie de ce livre offre une vue générale de la restauration et de ses techniques. De la fresque romaine aux peintures murales du XXe siècle, la seconde partie décrit les techniques picturales de chaque époque nécessitant des solutions de restauration spécifiques. Ces chapitres "historiques" sont complétés par des cas d'école, chacun mettant en avant une technique de restauration particulière, constitués de chantiers de restauration menés par l'auteur. Le lecteur y trouvera éléments de réflexion, propositions de traitement adaptées à l'histoire, à la datation, à la technique des peintures murales ainsi qu'au lieu dans lequel elles se trouvent.

    Cet ouvrage de référence s'adresse aux étudiants des écoles de restauration, aux restaurateurs, aux élus locaux, aux conservateurs des Monuments historiques et aux amateurs du patrimoine en général. Cette synthèse a pour ambition de servir au plus grand nombre afin de participer au développement de cette discipline et d'atteindre le but final du restaurateur : la conservation du patrimoine artistique que représentent les peintures murales monumentales.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre.

  • Cet ouvrage réunit toutes les informations nécessaires à la réalisation dans les règles de l'art d'une belle maçonnerie de pierre sèche. Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement ou se lancer dans la construction d'une cabane s

  • Armand, vigneron bourguignon, tombe le 16 avril 1917, premier jour de l'Offensive Nivelle au Chemin des Dames, le visage lacéré par l'acier brûlant d'un éclat d'obus.

    Il n'en sort vivant que grâce au courage héroïque d'Eugène, le camarade illettré dont il rédige et lit le courrier depuis des mois. 

    Courriers auxquels Armand ajoutait des post-scriptum qui vont lui faire découvrir Angèle, une femme qui va bouleverser sa vie. La guerre va cruellement malmener la vie de ces êtres meurtris tant dans leur âme que dans leur chair : poilus à la « gueule cassée » délaissés par l'état, soldats rebelles fusillés pour l'exemple, orphelins de guerre égarés et amants désespérément séparés.

    Un armistice n'est qu'un cessez-le-feu. La vraie paix, celle de l'accalmie des souffrances et des passions, viendra avec le temps, grâce à quelques hasards heureux, des réhabilitations tardives, des deuils et des retrouvailles inespérées quelques décennies plus tard. 

  • Avec un simple sac à l'épaule, Rick revient transformé de son séjour derrière les barreaux. Malgré l'étouffante culpabilité qu'il éprouve face au sort de Zach, condamné à son fauteuil roulant, il s'engage dans le droit chemin et devient un homme d'affaires respectable. Jenny est la première personne avec qui il souhaite reprendre contact... mais est-il l'homme dont la jeune femme
    a réellement besoin ?

    Bien que leur attirance soit réciproque, Jenny ne laisse libre cours à son penchant pour Rick. Puisque Sacha a laissé de profondes traces indélébiles dans son coeur, elle le considère comme un obstacle entre eux pour toujours. Conséquemment, les deux frères risquent de se voir divisés à jamais...

    Après avoir fait le vide autour de lui, Sacha ne poursuit qu'un objectif : redonner un sens à sa vie et regagner l'estime de ses proches. C'est maintenant à son tour d'épauler son ami Jeff qui traverse des moments difficiles. Au sommet de la gloire, il fait une rencontre bouleversante qui ouvrira son coeur et son esprit à une possible réhabilitation. Est-il trop tard pour réparer les pots cassés avec Jenny ?

    Catherine Bourgault a écrit de grands succès dont la série Sortie de filles, Danger ! Femmes en SPM et Danger ! Ma belle-mère débarque. Elle explore ici avec sensibilité la réalité de deux êtres écorchés. Avec sa plume irrésistible, l'auteure a su créer des personnages émouvants, impossibles à oublier.

  • En examinant l'impact des politiques sociales et l'évolution du marché du travail, les auteurs évaluent les pratiques professionnelles d'intervention ainsi que les enjeux suscités par les notions d'intégration et d'insertion des chômeurs, des assistés sociaux, des jeunes de la rue, des toxicomanes et des ex-détenus.




  • Emmanuel Istivie

    (1867- ?)




    "
    En face le bagne de Nou et fermant l'admirable baie de Nouméa, une langue de terre, aride et desséchée, - sur laquelle s'élèvent quelques hideuses constructions, à l'aspect vétuste et repoussant, - étend dans les eaux vertes du Pacifique ses grèves, sur le bord desquelles les déportés de la Commune venaient autrefois chercher un peu de fraîcheur, ou rêver à la patrie absente, l'esprit bercé par le murmure rythmé de l'océan, venant battre de son flot les roches madréporiques du rivage..."



    Emmanuel Istivie, hâvrais d'origine, fut comptable et agent d'affaires en Nouvelle Calédonie. A l'occasion, il écrivait des articles pour la presse locale.


    "Vers la liberté !" relate le périple romancé de trois évadés du bagne de Nouvelle Calédonie, Torrès, Coco et le Parigot, à travers l'Australie.
    Arriverons-ils à bon port, c'est-à-dire la Suisse, vus les dangers encourus : climat, désert, faune, police australienne, indigène, maladies ?


    A la suite de "Vers la liberté !", Emmanuel Istivie nous offre une nouvelle sur la rébellion canaque de 1878.

  • Cet ouvrage sadresse aux étudiants, professeurs et chercheurs en aménagement, en urbanisme, en géographie, en sociologie, en science politique, en design de lenvironnement, etc. Il intéressera aussi les professionnels et autres intervenants des affaires municipales, de laménagement urbain et du développement communautaire, de même que toute personne soucieuse du devenir des vieux quartiers.

  • Après avoir rencontré une mystérieuse petite bouteille jaune, la vie de Marwa et d´Ahmad ne sera plus jamais la même. La folie des hommes a croisé leur chemin et elle a laissé des cicatrices profondes dans leur corps et leur coeur. Toutefois, les deux amis ne manquent pas de courage et chacun à son rythme, ils réapprennent à vivre.

  • Pour son numéro du printemps, le magazine Continuité transcende les façades pour aller à la découverte des intérieurs patrimoniaux. Peu savent que la Loi sur le patrimoine culturel protège aussi l'intérieur des immeubles classés. Les enjeux les touchant sont toutefois différents. Il importe alors de se questionner sur la manière de les apprécier, de les protéger et de les préserver sans les dénaturer. Le dossier spécial de ce numéro offre d'intéressantes pistes. Également au sommaire, les origines de la Dame Blanche que l'on peut parfois voir sur la grève de l'île d'Orléans ou près des chutes Montmorency, la première édition du Festival de la banquise visant à sensibiliser les adeptes de canot à glace au patrimoine maritime de Portneuf, la restauration des finis intérieurs de la maison Étienne-Paschal-Taché à Montmagny et le rôle fondamental des propriétaires de maisons anciennes et les défis auxquels ils font face.

empty