• Quelle serait la validité morale de la violence en tant que moyen dès lors que les fins sont justes ? Pour le droit naturel, seule la justesse de la fin compte. Pour le droit positif, tout droit s'établit sur la critique des moyens. Or, il convient de distinguer les différents types de violence indépendamment des circonstances de leur exercice. Pour Benjamin, c'est in finele droit qui s'octroie le privilège de la violence vu qu'il serait menacé si elle venait à s'exercer en dehors de lui. La violence peut être fondatrice de droit ou lui être inhérente, raison pour laquelle le pouvoir y recourt. Le droit positif constitue aux yeux de Benjamin un obstacle à une justice véritable et plaide pour l'usage de moyens d'action "purs", parmi lesquels la grève générale.

    Proche de Theodor Adorno, Gershom Scholem et Bertolt Brecht, Walter Benjamin (1892-1940) a d'abord été critique littéraire, avant de publier en 1928 Rue à sens unique (Allia, 2015) et Origine du drame baroque allemand. Il publie également dans des revues Petite Histoire de la photographie (Allia, 2012), préfiguration de L'OEuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique (Allia, 2011). Exilé à Paris en 1933, il gagne l'Espagne. Or, menacé d'être remis aux Allemands, il se suicide en 1940.

  • Tout irait bien pour vous si seulement... vous arrêtiez de vous gâcher la vie. Dans ce livre Malin, découvrez les 8 étapes pour cesser définitivement d'auto-saboter votre existence et aller mieux, tout simplement : J'arrête de me plaindre. Je lâche prise. Je me valorise. Je prends soin de mon stress. Je positive. Je prends soin de mon corps. Je vais à l'essentiel. J'apaise mes relations. DEVENEZ BIENVEILLANT ENVERS VOUS-MÊME, ACCEPTEZ LES CHOSES QUE VOUS NE POUVEZ PAS CHANGER ET APPRENEZ À MIEUX VIVRE, TOUT SIMPLEMENT !


  • Pourquoi sommes-nous si souvent convaincus que la vie est une mer de difficultés ou d'efforts, alors qu'elle est en réalité un océan de plaisirs et d'opportunités ? Si vous en doutez, il est urgent de changer de lunettes. Car oui, le monde est incertain, violent, changeant, chaotique. Mais votre vie est belle ! Et elle pourrait l'être encore davantage, en suivant quelques principes aussi simples qu'efficaces. Après nous avoir alertés sur les dérives de notre vocabulaire pessimiste avec le best-seller « Ne me dites plus jamais bon courage ! », Philippe Bloch nous livre ici neuf clés pour vivre heureux dans un « monde de merde ». Les Français ont compris que personne ne règlera plus leurs problèmes à leur place. Un miracle français est donc enfin possible. A chacun de nous d'en apporter la preuve !

  • STRESS, DOULEURS CHRONIQUES, ADDICTIONS, PHOBIES... UNE SOLUTION SIMPLE ET EFFICACE ! Et si le stress ou le manque de confiance en soi pouvaient disparaître sans « psy » ni thérapie à rallonge ? Grâce à l'EFT (Techniques de libération émotionnelle), vous pouvez apprendre à votre esprit à réagir d'une façon positive aux éléments perturbants de votre quotidien.Découvrez ainsi dans ce livre : En quoi l'EFT est un remède malin à vos douleurs, blocages psychologiques, phobies... Comment pratiquer concrètement : les phrases à dire selon les cas et les points précis à stimuler. Les multiples occasions de s'en servir au quotidien : au bureau, sous la douche, dans les transports... Inclus avec le livre : 10 vidéos de démonstration pour bien visualiser les mouvements adaptés à chaque cas.

  • Alors que la philosophie s'est longtemps pensée comme « mère de toutes les sciences », les nouveaux champs de savoirs de l'époque moderne, soucieux désormais d'assurer leur autonomie scientifique, n'ont eu de cesse de contester cette position. C'est encore vrai à l'époque contemporaine où les sciences sociales ont cherché à ravir la place jadis occupée par la philosophie.
    Tel est le conflit que Johann Michel explore dans cet ouvrage à la fois original et novateur, dont tout l'enjeu est de mettre en lumière la manière dont, d'une part, les sciences sociales dérivent de courants fondateurs de la philosophie (positivisme, pragmatisme, phénoménologie....) et, d'autre part, les sciences sociales opposent leurs méthodes et leurs objets à ceux de la philosophie. Enfin, il s'agit d'en tirer la manière dont les sciences sociales et la philosophie peuvent chercher, sous certaines conditions, à se féconder mutuellement.


  • Le bonheur se cache là où on ne l'attend pas !

    "Des évènements qui surgissent au moment où nous en avons précisément besoin, en réponse à nos pensées les plus profondes, à nos interrogations existentielles, comme des signes pour nous indiquer la route à prendre... Des retrouvailles pleines de sens semblant orchestrées par l'Univers qui nous emplissent d'émerveillement, de gratitude...
    L'immense générosité de la Vie, si on veut bien y être attentif, saupoudre notre quotidien de moments magiques.
    Ces phénomènes mystérieux, appelés synchronicités, ont toujours captivé les hommes, du chamanisme venu du fond des âges aux connaissances les plus pointues de la physique quantique, sans oublier le précieux fil rouge suivi par Carl Gustav Jung.
    /> Des hypothèses, des réponses vous attendent dans cet ouvrage. Il vous invite à accorder attention et intentions positives aux synchronicités afin de libérer votre potentiel, d'élargir votre champ de conscience pour choisir la voie de l'épanouissement et de l'accomplissement !
    « Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous. » - Paul Eluard

  • Dans la philosophie européenne du XXe siècle, le positivisme logique du cercle de Vienne (1924-1936) est le courant qui a porté le plus loin l'héritage des Lumières. Éradiqué par le nazisme, il est honni depuis plus d'un demi-siècle par les courants irrationalistes et antiscientifiques dominants. « Dans la haine du positivisme, qui n'est souvent pas très différente de celle du mode de pensée scientifique lui-même, on peut aisément percevoir la peur de la vérité et de ses conséquences », écrit Jacques Bouveresse. Bien qu'il n'ait jamais compté lui-même parmi les positivistes, il enseigne leurs idées et les défend pour la clarté, la rigueur et l'honnêteté de leur style de pensée ; pour leur proximité avec les bouleversements de la science contemporaine, et leur insertion dans le mouvement d'émancipation sociale et politique.
    Les cinq essais réunis dans le présent volume ont été écrits entre 1971 et 2011. On y trouvera à la fois une présentation claire des concepts centraux des positivistes logiques, un éclairage neuf (nourri de la recherche historique la plus récente) sur le contexte culturel et politique de la formation de leurs idées (notamment celles de Rudolf Carnap), et une évaluation philosophique de quelques-unes de leurs thèses fondamentales.


  • Apaisez votre mental et retrouvez la paix intérieure !

    Vous éprouvez de la difficulté à contrôler votre mental, vous souffrez de n'avoir en tête que des inquiétudes et des colères, vous êtes épuisé(e) et vous prenez conscience que vous perdez en qualité de vie ??
    STOP ! Vous devez impérativement reprendre les rênes de votre cerveau. La bonne nouvelle c'est que ce livre vous propose une méthode rapide et extrêmement facile pour changer vos habitudes de pensées et stopper vos pérégrinations mentales négatives.
    Pleine conscience, cohérence cardiaque, lâcher-prise, positivisme, scan corporel... Vous trouverez dans ce livre une multitude d'exercices pratiques qui vous aideront à construire un mental serein et positif ?! Un seul mot d'ordre ? : répéter ?! Avoir un mental positif ne se décrète pas, mais s'entraîne. Vous êtes prêt(e) ? C'est parti !


  • Vous souhaitez obtenir ce que vous désirez profondément et vivre la vie de vos rêves ?

    Vous voulez attirer le positif pour mieux vous épanouir ?

    Xavier Cornette de Saint-Cyr propose une approche originale et innovante de la loi de l'attraction pour vous aider à concrétiser vos désirs et accomplir ce en quoi vous croyez. Grâce aux nombreux exercices, témoignages et conseils, vous disposez d'un véritable outil pour vivre la vie qui vous convient vraiment.
    Découvrez dans cet ouvrage pratique et complet un programme pas à pas pour :
    - Comprendre ce qu'est la loi d'attraction.
    - Préciser et visualiser ce que vous désirez vraiment.
    - Poser et activer votre intention dans la bonne direction.
    - Exprimer et définir vos besoins et vos valeurs.
    - Définir vos objectifs pour les atteindre.

    VOS RÊVES DEVIENNENT RÉALITÉ ET VOTRE VIE VOUS RESSEMBLE !

  • Quelles consciences ont ou devraient avoir scientifiques et citoyens, des fondements et des méthodes légitimant les « connaissances valables » que les uns et les autres produisent, interprètent et transforment en permanence ? Peut-on continuer à « faire comme si » existait dans l´empyrée des académies quelque gardien discret qui veille sur la qualité scientifique des connaissances, en se référant à une certaine sagesse que l´on pourrait dès lors ignorer ?
    Depuis près d´un demi-siècle, l´approche constructiviste de l´épistémologie a permis des réflexions et des explorations qui ont profondément renouvelé cette discipline et dont cet ouvrage rend compte.


  • Comment préserver notre capital santé ? Quels sont les mécanismes fondamentaux qui organisent et soutiennent notre propre capacité à bien vivre et à faire face aux aléas de la vie ?

    Pour répondre à ces questions, le Dr Michel Golay a développé une méthode s'inscrivant dans les paradigmes de l'allostasie et de la salutogenèse. Cette approche globale et positive vise à entretenir notre système intérieur et notamment la relation entre nos deux principaux cerveaux : le cerveau reptilien et le cerveau intestinal. Découvrez comment notre corps ainsi entretenu, par des apports simples au quotidien, construit sans cesse sa propre santé, tout au long de la vie !
    Se référant aux derniers résultats de la recherche physiologique contemporaine, ce livre s'adresse à tous ceux qui veulent se donner les moyens de comprendre les ressorts de leur santé et d'agir pour l'améliorer.
    Né en 1960, le Dr Michel Golay partage le fruit de trente années de recherche et d'expérience clinique. Chiropraticien de formation, ancien sportif de haut niveau et fondateur du centre Lon[h]ea de Genève, son approche vise à répondre aux impasses d'un système médical qui reste obnubilé par la seule perspective de la maladie.

  • Le développement de la science s'est accompagné d'une interrogation constante et active sur la nature de sa méthode et sur la valeur de ses principes. La plupart des tenants du conventionnalisme ont voulu l'enraciner dans l'histoire (Pierre Duhem, Gaston Milhaud, Edouard Le Roy). L'auteur s'est intéressé aux conflits et discussions qui se sont déroulées en France au tournant des XIXe et XXe siècles. Ces discussions (création d'une chaire Histoire générale des sciences au Collège de France en 1892, puis d'une chaire Histoire de la philosophie dans ses rapports avec les sciences, à la Sorbonne, en 1909 et l'apparition du terme épistémologie dans la langue française) représentent une étape cruciale dans la constitution de la discipline : Philosophie des sciences, telle qu'elle est connue actuellement.

  • « Ce livre s'adresse à toutes celles et tous ceux qui veulent que notre monde change et perdure, les hommes et les femmes qui pensent que les valeurs humaines valent mieux que l'argent et les valeurs boursières, qui croient vraiment que notre société peut et doit pouvoir évoluer vers davantage de considération pour les plus humbles et ceux qui travaillent pour le bien de tous, une population capable de s'humaniser en ouvrant son coeur, en plaçant ses ressentis avant les caprices de son mental. » Cet essai analyse les points positifs et négatifs de notre vie quotidienne, et de notre pays, afin de proposer des règles et paramètres permettant de chercher puis d'appliquer des solutions pratiques pour un mieux vivre collectif. L'auteur nous incite à réfléchir dans le but de trouver, ensemble, des évolutions et d'oeuvrer vers des changements de comportements et de pensées pour organiser une vie harmonieuse. Guy Lheureux promeut une spiritualité laïque qui puisse ouvrir les qualités du coeur et tisser, fil à fil, nos interrelations afin que notre vivre ensemble progresse vers une existence respectant les valeurs humaines. Riche de références et de principes philosophiques accessibles à tous, cet ouvrage donne enthousiasme et foi au lecteur pour apporter sa contribution à la bonne évolution de notre monde.

  • Le travail accompli par Ernest Coumet en histoire et philosophie des sciences est profondément original. Original par ses angles d'attaque, par la diversité de ses intérêts et par les réflexions lumineuses qui émaillent sa lecture des auteurs classiques ou oubliés, mais toujours décisifs, qu'il s'agisse de la combinatoire et du calcul des probabilités, de l'histoire de la logique (Venn, Boole, Lewis Carroll...), de l'histoire du positivisme (Comte, Littré, Popper...) ou de la philo­sophie générale des sciences (Sorel, Tannery...). Sont ici réunis la totalité des articles publiés par Coumet de 1965 à 2003, soit une somme particulièrement riche et féconde pour tout historien ou philosophe des sciences.

  • « L'esquisse d'une morale sans obligation ni sanction » est un essai philosophique de Jean-Marie Guyau publié en 1885. Dans cet ouvrage, qui fut salué par la critique de son époque, et par des philosophes si différents que Nietzsche et Kropotkine, Guyau se place en rupture avec la morale de son temps, ...

  • Détox émotionnelle Nouv.

    Détox émotionnelle

    Habib SADEGHI

    • Lizzie
    • 11 February 2021

    " Habib Sadeghi vous permet de vous réinventer vous-même. Je lui serai éternellement reconnaissante." Penélope Cruz
    Au fil des années, nous laissons nos émotions réprimées et leurs énergies négatives s'accumuler dans notre corps. À la longue, cet engorgement néfaste nous prive de la plupart de nos ressources. Et quand nous sommes restés trop longtemps sourds à tous les signaux de notre corps, la maladie est bien souvent la seule façon pour lui de se faire entendre. Pourquoi attendre la saturation ?
    Habib Sadeghi nous propose ici la méthode de détox pour débarrasser notre corps et notre esprit de toutes les toxines émotionnelles qui l'encombrent. Cette approche sans équivalent du bien-être est reconnue dans le monde entier.
    Préface de Gwyneth PaltrowMédecin émotionnel des plus grandes stars de Hollywood, d'Anne Hathaway à Emily Blunt, en passant par Stella McCartney, Habib Sadeghi est reconnu dans le monde entier pour son approche sans équivalent du bien-être.
    "
    Habib Sadeghi m'a permis de comprendre parfaitement les liens entre mon corps et mon esprit. J'espère que vous serez nombreux à trouver ainsi comme moi la paix grâce à sa méthode."
    Jessica Chastain

    Table des matières :
    Préface
    Avant-propos
    Introduction
    Première partie : Clarifier la notion de clarté

    Qu'est-ce que la clarté ?
    Un nécessaire changement d'état d'esprit Seconde partie : Le processus de clarification
    Etape 1 : Prendre en charge ses déchets émotionnels
    Etape 2 : Nettoyer le corps
    Etape 3 : Nettoyer le mental
    Etape 4 : Reconnaître les mécanismes de répression émotionnelle
    Etape 5 : Suivre les pistes
    Etape 6 : Que faire du doute et de la peur ?
    Etape 7 : Accepter la souffrance
    Etape 8 : Donner sens aux souffrances
    Etape 9 : Pardonner
    Etape 10 : Restaurer la force vitale
    Etape 11 : Corps + esprit, la " détox clarté complète "
    Etape 12 : La Clarté pour la vie Un dernier mot.Moments de méditation

  • Auguste Comte, l'inventeur du « positivisme », n'est pas un philosophe positiviste des sciences comme les autres. L'importance qu'il accorde à l'histoire des sciences, sa critique de la « méthode » et du « psychologisme », son attention à la diversité et à l'irréductibilité des sciences, ...

  • Ouvrage de droit comparé par un grand juriste universitaireLe droit c'était le droit privé et le droit pénal. La cohérence entre ces deux disciplines perdure dans les périodes ultérieures avec des développements dans trois domaines : la naissance d'un ordre constitutionnel, la mise en place d'un droit des personnes puis la consécration des droits de l'homme à partir de l'influence américaine, avec des exemples tirés de toutes les époques y compris contemporaines. SOMMAIREPréface -- Introduction : structures fondamentales et perspectives1 - Droit et morale, droit et rationalisme économique 2 - Les questions fondamentales sont posées, la Grèce antique 3 - Les modèles prennent place, la contribution des Romains 4 - Juifs, Chrétiens et Germains 5 - La victoire du droit romain 6 - La contribution de l'Eglise 7 - Les juristes et leurs outils de travail 8 - Nouveaux temps : clivages et interfaces 9 - Liberté et égalité, nationalisme et positivisme 10 - L'avenir de l'héritage

  • L'idée selon laquelle la diversité du réel serait sous-tendue par une unité plus profonde est aussi ancienne que la pensée elle-même. Les grandes mythologies le racontent, les premiers philosophes l'affirment, la science moderne en a repris le programme en unifiant d'abord les conceptions du mouvement, de la matière et de l'espace. C'est que le désir d'intelligibilité ne peut sans doute se passer de l'idée du Un. Toutefois, il ne suffit pas d'inscrire pareille tendance dans la nature humaine pour en valider les réalisations. L'unité qu'on proclame peut très bien se révéler fausse, procéder de la simple incantation, du décret ou du fantasme et exercer une fascination toute dogmatique. Reste que si la pensée parvenait à découvrir, dans les miroirs changeants des phénomènes, des relations éternelles qui puissent les résumer, on pourrait certainement parler d'un bonheur de l'esprit. A défaut d'être une trame nécessaire de la pensée, le désir d'unté correspond à une nostalgie, à un appétit d'absolu, à une impatience ontologique. Mais aussitôt exprimé, il s'oppose à l'irréductible dispersion des choses. De là semble naître un divorce entre l'esprit qui désire et le monde qui déçoit. En cette fin de siècle, la puissance de plus en plus affirmée des théories physiques, leur caractère englobant comme leur visée unitaire, incitent à interroger les fondements de la quête de l'unité que poursuivent les physiciens à cerner ses limites et à envisager ses perspectivess actuelles. Texte de couvertureIntroductionI -- Les figures antiques de l'unII -- L'harmonie revendiquée du monde ou la poésie de l'ordreIII -- Prélices et naissance de la physique moderneIV -- L'histoire de la physique comme succession d'unificationsV -- Particules et interactionsVI -- L'unité de la physique en question VII -- Le réductionnissme, conquêtes et obstaclesVIII -- La question de l'unité du tempsIX -- L'idée de matière dans la physique contemporaine X -- La pluralité du vide de la physique contemporaine XI -- Perspectives unitaires dans la physique contemporaineConclusion -- Bibliographie -- Index

  • Conférencier invité par la Société française de philosophie, séance du 23 avril 1960 à la Sorbonne, Perelman engage une discussion avec son public dans lequel se trouvent P. Ricoeur, Lacan, P. M. Schuhl, Koyré sur le thème : Pourquoi y-a-t-il désaccords entre philosophes, juristes et autres domaines ... Le désaccord qui oppose certains philosophes entre eux ne les disqualifie-t-il pas ? La philosophie est-elle capable de dépasser le désaccord ? Ces questions n'étaient pourtant pas nouvelles déjà Descartes se les posaient. Mais Perelman se définit comme anticartésien, comme Pierce qu'il admire, et son oeuvre envisage la question du désaccord d'une tout autre manière que Descartes. On peut poser la question ainsi : Pourquoi la doctrine cartésienne du désaccord est-elle inacceptable pour Perelman ? Alors que le désaccord était pour Descartes le signe de l'erreur, Perelman en revendique la légitimité. Le désaccord entre les perspectives théoriques des philosophes semblait presque inadmissible au premier, il se trouvera au contraire expliqué et même justifié dans les domaines juridiques et politiques par Perelman. Ce travail se propose de réaliser un examen général et critique de l'oeuvre de Perelman afin de souligner les imprécisions et indécisions qui demeurent dans cette oeuvre at qui ne peuvent être résolues que par une orientation interprétative déterminée. Le plus grand attrait de l'oeuvre de Perelman réside en effet dans un profond paradoxe, relatif à la revendication de la rhétorique pour la constitution de la raison. C'est par la rhétorique que se comprendraient les thèmes du jugement, de la justice, de la raison et enfin de la liberté. Le jugement rhétorique déterminerait les critères de la justice, leur application aux cas particuliers et la rhétorique serait fondatrice de la rationalité. Enfin et surtout la liberté de pensée se gagnerait par une activité rhétorique. Ce travail ne vise d'ailleurs pas à réduire la force de ces paradoxes mais à les reconduire vers leur enjeu ultime à savoir la question de la liberté de la raison. La liberté ne se fondant selon Perelman ni sur une spontanéité immotivée ni sur un savoir scientifique, elle doit se comprendre comme liberté de la raison rhétorique. Extrait de l'introductionLa rhétorique est souvent considérée comme superficielle ou trompeuse. Prenant le contre pied de ce présupposé, Perelman soutient au contraire que seule une rhétorique argumentée est rationnelle et juste. L'étude du droit positif le confirme : l'argumentation juridique est essentiellement rhétorique et c'est ce qui fait sa valeur. Les parties au procès, les différentes instances juridictionnelles et enfin la dogmatique juridique prétendent à la liberté et à la rationnalité et les établissent, pour une part, lorsqu'elles tentent de se persuader mutuellement du bien-fondé de leur interprétation de la loi. Texte de couverture

  • Quoique le fondateur du positivisme ne donne qu´à partir de 1852 le nom de « morale » à une science particulière, la « préoccupation morale » est, sans aucun doute, « au moins aussi constamment présente chez Comte que le souci politique ». C´est au reste bien d´une « préoccupation » que, du début à la fin d´une longue carrière, il s´agit. « M. Comte », dit justement Stuart Mill, « est un homme enivré de morale ». Ni la fondation de la sociologie, en vérité, ni l´élaboration de la philosophie positive, ni l´interprétation de la « physiologie phrénologique » donnée dans le Cours et dans le Système, ni la gnoséologie de notre auteur, ni sa classification des sciences, ni la théorie positive du langage, ni, bien entendu, l´instauration finale d´une religion de l´Humanité ne peuvent s´expliquer, nous allons essayer de le prouver, si on ne les rapporte à l´ambition comtienne de mettre fin à une « grande crise », c´est-à-dire de rétablir un ordre moral dans la société. Un « Essai sur la morale d´Auguste Comte » ne peut donc être, dans le fait, qu´un essai sur « l´ensemble du positivisme ».

  • Isidore Comte, appelé Auguste dans son incarnation, vécut deux mouvements de société, l'un de destruction, l'autre de reconstruction. Au long de sa haute mission sociale, il se forgea une nature modérée, referma l'abîme de la grande révolution, reconstruisit théoriquement la société, irradia une morale teintée de la religion universelle. Son pouvoir spirituel exalta l'union des hommes de bonne volonté. Il était reconnu comme le plus puissant penseur du XIXe siècle, il était le philosophe le plus aimé des intellectuels et aussi des prolétaires. Le plus puissant penseur, oui, mais surtout le philosophe savant, au coeur bon et sensible, le plus inspiré pour le bien de l'humanité. Il ne gouverna ni sur les forts, ni sur les faibles, demeura modéré dans l'âme, aima le monde, jusqu'à son ultime souffle de vie terrestre. Roman ? Biographie ? Dialogues ? "Conversations d'un philosophe original" relève assurément de ces trois genres... tout autant qu'il les transcende. Hybride, polyphonique, non dénué de notes fantastiques, cette évocation de la vie, de l'oeuvre et de la pensée d'Auguste Comte se range ainsi parmi les textes inclassables et libres, qui tirent leur force de la passion de leur auteur pour son sujet. Allant à contre-courant des sages schémas et des discours tièdes, brisant les règles de la biographie courtoise ou de l'essai abscons, ce texte ne rend-il pas ainsi hommage, dans sa forme même, à toute l'originalité et à toute la grandeur de Comte ?

  • Myrianne Dumont n'a pas eu beaucoup de chance dans la vie. En plus d'être muette et de se considérer comme une mocheté, elle a perdu sa mère en venant au monde, en plus d'être abandonnée par son père. Mais la vie n'est pas si cruelle et réserve à tous son conte de fées, surtout à ceux qui se permettent de se laisser pénétrer par le rêve; celui qu'on n'a pas eu, celui qu'on a voulu, celui que l'on a tué, celui qui nous étouffe.

    La chance de Myrianne aura été de trouver son prince charmant, mais aussi de découvrir en elle des forces insoupçonnées. Celle de son amoureux, Don Richard, qui croyait initialement trouver son bonheur dans la célébrité et la richesse, a été de retrouver en lui la simplicité de l'amour partagé.

empty