• En 2019, Kazuyoshi Yoshikawa achevait la troisième traduction japonaise d'À la recherche du temps perdu, fruit d'une aventure éditoriale de près de dix ans. Comment rendre accessible ce monument de la littérature française au public nippon ? Et que peut apprendre l'exercice de la traduction sur l'oeuvre ? S'appuyant sur de nombreux exemples, l'auteur nous livre les secrets de sa traduction, des méthodes mises en oeuvre aux choix adoptés pour conjuguer lisibilité du discours et restitution du sens. Mais au-delà des principes d'établissement du texte, l'expérience du traducteur se révèle d'une incroyable fécondité : elle éclaire l'oeuvre sous un jour nouveau. Kazuyoshi Yoshikawa dévoile ainsi des réflexions inédites sur divers pans du roman, comme la mondanité et le modernisme, la judéité et l'homosexualité, ou encore le sadomasochisme. Cet ouvrage donne à lire le cycle de quatre conférences que le spécialiste japonais de Proust a commencé de prononcer au Collège de France en mars 2020, avant d'être interrompu par la vague pandémique, et qui est présenté ici dans son intégralité.

  • Le boudoir des délices

    Leigh Michaels

    • Milady
    • 26 November 2014

    À l'abri des indiscrétions, tous les écarts sont permis...Après avoir fait l'acquisition de la charmante maison qui donne sur son jardin, le séduisant lord Hawthorne croit avoir conclu l'affaire du siècle. Cependant ce libertin patenté n'avait pas prévu de s'éprendre de la ravissante occupante des lieux...Une fois mariée au comte, lady Keighley propose à son amie Felicity de s'installer dans la demeure inoccupée. Celle-ci découvre que le beau cousin du comte est très exactement son prince charmant...Qu'en sera-t-il de la prochaine occupante ? Ce boudoir semble abriter les rencontres les plus inavouables de la société...« Ces histoires délicieusement dépravées vous raviront du début à la fin. » Seriously Reviewed

  • CONTENU:

    Anne-Gaëlle Weber, « Lieux parcourus, lieux décrits. Sens propre et figuré du lieu commun dans le récit de voyage »

    Simona Gîrleanu, « La cité idéale dans les récits de voyage à Paris et à Londres (1750-1810) »

    Lucile Haguet, « Essor et déclin du lieu commun dans l'élaboration du discours géographique : l'exemple de la cartographie de l'Égypte aux VVIIIe et XIXe siècles »

    Nathalie Richard, « Grottes et voyages dans le temps. Un lieu commun renouvelé au XIXe siècle ? »

    Philippe Antoine, « À pied, à cheval ou en train. Écriture et déplacement »

    Sylvain Venayre, « Le lieu commun des impressions de voyage au XIXe siècle »

    Guillaume Pinson, « Christophe, Célestine, Claudine et les autres. Fiction du monde et fin de la mondanité vers 1900 »

    Karen Vandemeulebroucke, « Les Lettres parisiennes de Georges Rodenbach. Contestation ou confirmation du mythe nordique ? »

    Hugues Laroche, « Barbey d'Aurevilly. La fin du Verbe »

    LE XIXe SIÈCLE AU PRÉSENT

    Louis Bilodeau, « La damnation de Faust au Metropolitan Opéra. Robert Lepage et le piège de la technologie »

    Yves Thomas, « L'Empire d'une ville »


    DÉBAT:

    Louis Iandoli, « Le palais des Tuileries : le patrimoine sacrifié »

    Markus Dauss, « Un passé édifiant ou du non-historique des reconstructions historiques »

  • La revue Voix et Images consacre son plus récent numéro à Laure Conan et plus particulièrement à son roman Angéline de Montbrun. Ce cent-trentième numéro propose des réflexions inédites qui soulignent la contemporanéité du roman. Le premier article propose une relecture des fictions historiques de Conan à la lumière d'une reconstitution du paysage socioculturel de La Malbaie, à la fin du XIXe siècle. Le second approfondit la possibilité d'une lecture religieuse du roman. Les deux suivants abondent dans le même sens, tout en mettant au jour les voix discordantes qui minent l'hégémonie du clergé et du conservatisme religieux à l'intérieur du roman, l'un à l'aide de la figure mondaine de Mina, l'autre à l'aide du réinvestissement du féminin permis par la dissolution de l'utopie ultramontaine. Les articles suivants s'intéressent, eux, au personnage d'Angéline lui-même, au plan entre autres de ses désirs et de son identité. Ce numéro comporte aussi une étude sur les historiettes de Jacques Ferron ainsi que des chroniques sur les parutions récentes en littérature québécoise.

empty