• Edition enrichie de Claude David comportant une préface et un dossier sur le roman.

    "Lorsque Gregor Samsa s'éveilla un matin au sortir de rêves agités, il se retrouva dans son lit changé en un énorme cancrelat. [...] "Que m'est-il arrivé?" pensa-t-il. Ce n'était pas un rêve. [...] "Et si je continuais un peu à dormir et oubliais toutes ces bêtises", pensa-t-il, mais cela était tout à fait irréalisable, car il avait coutume de dormir sur le côté droit et il lui était impossible, dans son état actuel, de se mettre dans cette position. Il avait beau se jeter de toutes ses forces sur le côté droit, il rebondissait sans cesse sur le dos."

  • Truismes

    Marie Darrieussecq

    Difficile d´écrire son histoire lorsqu´on habite dans une porcherie et, qui plus est, lorsqu´on est devenue une truie. Car telle est l´extraordinaire aventure de la narratrice de cette fable terriblement sensuelle, qui se métamorphose sous les yeux stupides de son ami Honoré, prend du poids, se découvre une soudaine aversion pour la charcuterie, se voit pousser des seins surnuméraires, et finit, bien obligée, par quitter la parfumerie dont elle était l´hôtesse très spéciale...
    Tantôt humaine, tantôt animale, elle erre dans les égouts et dans les jardins publics où elle se nourrit de débris végétaux, elle met bas ses porcelets, devient l´égérie du futur président de la République avant d´être la maîtresse d´un très séduisant loup qui se nourrit de livreurs de pizzas et manquer finir sa vie dans l´assiette de sa propre mère.
    Derrière ces aventures porcines se profile une société aux prises avec un extrémisme obsessionnel de la vie saine mais de fait corrompue, une vaste ferme des animaux où les achats se règlent en Euro ou en Internet Card, où charlatans et fous mystiques se disputent le pouvoir.
    Le récit de cette modification se double donc d'un conte moral où l'oeuvre d'imagination affiche ses intentions de satire sociale. Se plaçant d'emblée sous l'égide de Knut Hamsun, de la glèbe et de la sauvagerie attenante à l'humain, la narratrice, truie endiablée, permet au lecteur de renouer avec des plaisirs de lecture qui viennent de très loin.

  • Depuis qu'elle a quitté son boulot pour se marier, San s'ennuie un peu à la maison. Surtout que son mari, à peine rentré le soir, joue les plantes vertes devant la télévision. Parfois San se demande si elle ne partagerait pas la vie d'un nouveau spécimen d'être humain. D'ailleurs, en regardant bien, il y a quelque chose qui cloche. Les traits du visage de son mari sont en train de se brouiller. Un processus étrange et déroutant est en route...
    Une écriture délicate, un regard pénétrant, ironique, une exploration drôle et poétique des doutes et des interrogations sur la vie de couple : autant de qualités qui ont valu en 2016 à ce roman singulier le prix Akutagawa, le Goncourt japonais.

    Motoya Yukiko est née en 1979. Passionnée de théâtre, elle quitte sa préfecture natale d'Ishikawa pour une école de théâtre à Tokyo. Bientôt elle fonde sa propre troupe, pour laquelle elle écrit et met en scène des pièces. En 2002, un célèbre magazine lui demande une nouvelle : depuis, elle n'a cessé de composer des romans pénétrants et cocasses sur la comédie des sentiments. Comment apprendre à s'aimer, publié chez Picquier en 2016, a reçu le prix Mishima.

  • À la découverte des humains !
    La famille Poulpe est prête pour les vacances, leur fils Tom a enfin atteint l'âge de visiter la Surface. Dernière étape avant de sortir de l'eau : la métamorphose ! Pour voyager incognito, ils doivent se faire passer pour des humains... Interdiction de dévoiler ses tentacules aux voisins de Mamie Sardine ou de cracher de l'encre noire.
    Une fois à Bourg-sur-Mer, Tom fait la connaissance de Tina, âgée de 7 ans. Tous deux n'ont qu'une hâte, gagner ensemble la course de bateaux pour jeunes matelots. Mais c'est sans compter sur Anatole et Yolanda, les terreurs de la cour de récré.

  • éveil aux arts

    ,

    • Mango
    • 13 October 2020

    Par le jeu, l'enfant devient acteur de ses apprentissages !Des activités ludiques et pédagogiques pour initier les tout-petits aux arts et développer leurs compétences comme la motricité fine, la découverte des formes et des textures, l'écoute attentive et l'analyse.Activités d'arts plastiques : en jouant avec les matières et en laissant libre cours à son imagination et sa créativité, votre enfant apprend à apprécier le processus artistique tout en abordant de nombreux domaines d'apprentissage.Jeux musicaux : en pratiquant la musique, votre enfant est invité à s'exprimer, découvrir et expérimenter mais aussi à rechercher, collaborer et réfléchir... Nul besoin d'être musicien vous-même ou de disposer d'une collection d'instruments, les activités très simples sont conçues pour favoriser l'éveil de votre enfant.

  • Clèves

    Marie Darrieussecq

    Clèves raconte l'éveil à la vie amoureuse et sexuelle d'une petite fille, en province, il y a une trentaine d'années environ... Les trois parties du livre respectivement intitulées « Les avoir » (les règles), « Le faire » (l'amour), « Le refaire » (l'amour, encore, bien sûr : une seule fois ne suffit jamais, surtout en l'occurrence), donnent bien la temporalité et la dramaturgie de ce huitième roman de Marie Darrieussecq.

  • Même si tu ne les vois pas toujours, les insectes sont partout, en ville comme à la campagne !Abeille domestique, anax empereur, chrysope aux yeux d'or, gendarme, mante religieuse...Avec ce guide, tu découvriras les 36 insectes les plus fréquents de nos régions à travers des fiches illustrées. Tu apprendras également à les protéger en leur créant des abris !Préservons la biodiversité !

  • Un univers sombre et envoûtant saupoudré de magie et de créatures ensorcelées...Réveillée au beau milieu de la nuit, Anya doit fuir. Fuir pour sauver sa vie. Fuir en laissant derrière elle sa mère, arrêtée par les soldats du Lord de la Nuit, qui fait régner la terreur sur le Möhrland. Mais Anya n'a pas l'intention de suivre les conseils de sa mère et de l'abandonner à son triste sort. Même si cela signifie se jeter dans la gueule du loup...Aidée d'Errol, un jeune comédien, et de son rusé corbeau, avec lequel Anya parvient à communiquer, la jeune fille entame une course contre la mort pour arracher sa mère aux griffes du Lord de la Nuit... et pour découvrir, enfin, le secret de ses origines.

  • Ce livre apporte des connaissances scientifiques et des conseils pratiques pour aider chaque femme à s'approprier son corps et à vivre pleinement sa féminité, quelles que soient les "saisons" de son cycle et de sa vie.De la puberté à la ménopause, tous les mécanismes spécifiques au corps féminin sont expliqués de façon simple et imagée : le cycle, la fertilité, la sexualité, la grossesse, l'accouchement. De nombreuses pistes sont données pour vivre au naturel et démédicaliser son rapport au corps. Un itinéraire passionnant qui donne envie de déployer toutes les potentialités du corps féminin !

  • On découvre une diversité étourdissante dans ces contes fantastiques, dans ces mille et une histoire peuplées de renards et de fantômes, animées de prodiges, de maléfices et de métamorphoses, écrites par ce génial lettré du XVIIe siècle qui évoquerait plutôt pour nous un Hoffmann qu'un Grimm chinois.

  • Voie négative

    Valère Novarina

    Un jour de septembre, il y a assez longtemps, après m'être nourri pendant quinze mois du théâtre de Stéphane Mallarmé - théâtre que l'on ouvre de ses mains ; scènes que l'on ressuscite ; lettres à qui nous redonnons vie en les respirant - je lus, dans mes initiales : Voie négative et pensai donner un jour ce titre à un livre... Le voici. Quatre textes, ou plutôt creusements, quatre variations sur une idée fixe.  
    Écrit dans l'air, récit d'une rencontre avec huit acteurs venus d'Haïti. L'acte de la parole, descente dans notre langue jusqu'au latin et parfois bien plus bas. Niement, suite de notes prises au cours de quatre promenades dans la montagne. Entrée perpétuelle, version théâtrale, orchestrée (et pythagoricienne ?) du Vivier des noms.

  • PRIX IMAGINALES 2019 Un roman, entre onirisme et délire surréaliste, d'une écriture magnifiquement débridée. " C'est un rêve, répondit l'homme-arbre. Un rêve de la raison. Le cerveau s'endort et il fait un dernier rêve... "
    Ilyassov le Tatare est un vieux vendeur de poissons solitaire et mutique, dont les seuls confidents sont ses chers silures. Il vit dans le souvenir de la belle Aïza, son unique amour, qui s'est jadis noyée sous ses yeux. Or par une nuit d'hiver, Ilya se transforme en poisson, première d'une série de métamorphoses qui lui permettront, chacune, de retrouver brièvement sa bien-aimée avant de la perdre à nouveau.
    L'inspecteur Sinitchkine est chargé d'enquêter sur la disparition d'Ilya, que l'on s'imagine assassiné, malgré l'absence de cadavre. Mais Sinitchkine est bien plus préoccupé par ses cuisses qui enflent, enflent, enflent... comme si elles s'apprêtaient à enfanter.
    Ce n'est là que le début d'une intrigue foisonnante où l'imagination débordante de l'auteur fait surgir une ronde fantasque de multiples personnages, tantôt tragiques, tantôt cocasses, parfois les deux.
    Au cours des mésaventures d'Ilyassov et Sinitchkine, on croisera entre autres un homme arbre, un étang infesté de piranhas, une jeune fille errant dans la neige, et deux malfrats sérieusement alcooliques prêts à tout pour un billet.
    Autant de passagers du rêve d'une raison en sommeil.

  • 365 tours de magie, des plus simples aux plus spectaculaires, pour épater sa famille et ses amis tout au long de l'année ! Découvrez d'incroyables tours de magie faciles à réaliser avec peu de matériel (papier, cartes, allumettes, cordelette, etc.) et devenez un parfait prestidigitateur grâce aux explications en pas à pas, astuces, techniques et secrets de magicien dévoilés par un professionnel. À partir de 8 ans.

  • Walla Walla

    Elsa Boyer

    À Walla Walla, au milieu du béton, en plein sur les écrans, un pasteur fait usage de techniques d'agitation. Il s'agit de reconstruire, emmurer, armer. Il connaît tous les business, ravit les cervelles.
    Au même moment, on poursuit les relations de voisinage, on pratique les rapports familiaux. Les pelouses sont sous contrôle. Le Psychotek recommande une séance de méditation.

  • « Mais finalement, c'est quoi une prison ? Une prison, c'est un endroit où la société rejette les gens pour les punir. Un endroit où le soleil n'entre pas. Et pas seulement lui, mais aussi les papillons, l'odeur de gâteau du voisin, le silence. Un endroit où la nuit non plus n'entre pas. Il y a toujours un maton qui fait sa ronde en agitant son trousseau de clés, un détenu qui ne trouve pas le sommeil, refaisant cent fois dans sa tête le moteur qui n'a pas démarré, l'arme qui n'a pas tiré. Mais une prison, ça peut aussi être un endroit où vit ta mère. Une mère comme toutes les autres, qui est là à sa manière, te gronde quand il faut, te montre tes boutons comme si tu ne les avais pas déjà vus. »Zoé n'a pas seulement sa mère en prison, mais aussi sa tante et sa grand-mère, braqueuses professionnelles de bijouteries. Seule fille au milieu des hommes de la famille, elle n'a qu'une idée en tête : se montrer digne de l'héritage familial.

  • L'amour est-il pensable ? D'où vient la violence ? Qu'est-ce que la complexité ? Y a-t-il une culture européenne ? Quelle place pour Dieu ? Ce livre d'entretiens offre des clés forgées par cinq des plus grands intellectuels contemporains pour comprendre notre monde. Au fil des entretiens, le lecteur découvrira en des termes simples et lumineux des concepts fondamentaux pour entrer dans une meilleure intelligence de notre condition humaine et dégager librement un chemin de vie et - pourquoi pas ? - de bonheur.

    Un véritable "manuel de l'honnête homme" du XXIe siècle qui certes alerte sur les menaces qui pèsent sur notre société mais délivre aussi et surtout un formidable message d'espoir pour les temps à venir.

  • « Il est dans lun et lautre paysages à la fois, là à la même place, sans remuer. Il les sent tous les deux, les sent bien dans son corps tous les deux, tout autour de son corps, aussi loin quil puisse appréhender le monde.

    Pour une fois !

    Lunivers soffre à lui dans une dualité insoupçonnée, séductrice, jusquà ce jour celée dans la coïncidence.

    Limpression est universelle.

    Cela dure un bon moment.

    La métamorphose se prolongeait, le randonneur se sentait pris au jeu et jouissait sans retenue de la faculté nouvelle à lui octroyée pour prix de sa disponibilité.

    De son désir derrer, sa jouissance à ségarer, se perdre.

    Est-ce là un monde ancien ? je laurai vu sur les ?gravures, songeait-il, les contes figuraient ce trouble sur les scènes lointaines où lon jouait.

    Cet éclat modulé, troublant, lintense tension de lêtre et lémerveillement.

    Cette splendeur dans lherbe.

    Ce qui aurait pu passer au regard dautrui pour une aimantation extraordinaire de la contrée sest effacé dun coup, dédoublement des lignes comme gommé dun clin dil. »

  • Madame de Collange et ses deux enfants embarquent sur le Roy-Louis pour se rendre à la Martinique. Le capitaine de La Jorsonnière a reçu du roi l'ordre de les y amener sans encombre. Mais bien des dangers rôdent en mer...
    Un roman historique qu'on ne pourra pas lâcher !
    Idéal pour les 9-12 ans.

  • Acteur au sommet de sa gloire, le narrateur jouit d'un grand pouvoir de séduction. Pourtant, lorsqu'il découvre une clinique proposant à des clients fortunés de changer d'apparence pendant 48 heures grâce à une injection d'ADN, il se laisse tenter, manière pour lui de réapprendre les joies de l'anonymat. C'est alors que, sous les traits de cet alter ego "sans qualités", il tombe amoureux et décide d'incarner véritablement cet autre, malgré les dangers que cela peut entraîner. Inévitablement, son état physique et mental se dégrade. Le désir effréné dêtre cet homme ordinaire le fait basculer "de l'autre côté du miroir". L'acteur finit par s'identifier totalement à ce rôle que lui a dévolu le hasard.
    Dans cette ronde des identités bouleversées, le lecteur rentre dans la peau de cet homme, subit lui-même cette métamorphose kafkaïenne Alizé Meurisse mélange les genres en un vertigineux entrelacs de boucles et de jeux de miroirs inversés. Elle aborde par le détour du récit fantastique, voire du conte moral, la complexité des rapports entre les sexes et systématise le jeu des apparences. Si elle transpose au XXIe siècle Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde, c'est pour mieux le retourner.

  • Nicolas aime bien ses chaussettes mais, au volant de son bus et sur le point de prendre la route pour Paris, il n'envisage pas la moindre déconvenue avec celle qui habille son pied gauche.
    Il va pourtant avoir l'occasion d'examiner de très près les mailles croisées de coton alors que les voyageurs attendent qu'il démarre.

    Victime d'une redoutable alchimie le réduisant en un mammifère de taille ridicule, c'est sans chaussettes mais également sans aucun vêtement qu'il quittera son bus et rentrera chez lui.

    Il sera l'objet d'une disparition inquiétante, jusqu'à ce qu'il trouve le moyen de reprendre contact avec ses proches.

    Vont-ils accepter ce qu'il est devenu ?

  • Du burn out au born out ou l'histoire d'une renaissance - Un one woman show boostant !
    « Christèle, vous vous faites chier dans votre vie ! Voici ce que m'annonce mon généraliste... avec trois filles en bas âge, me faire chier ? »
    Christèle, mère de trois petites poules, jongle entre vie de famille et réussite professionnelle. Mais un jour, c'est l'effondrement. Alors plutôt que de sombrer, elle va cheminer d'expériences en voyages qui la conduiront à repenser son avenir pour grandir et faire grandir. Un spectacle à la fois émouvant et exaltant.
    Pour mettre des mots positifs et donner des clés sur des sujets tabous, aider chacun à prendre conscience de ses vrais choix. Être acteur de son propre changement.

    Une production axcime
    Mise en Scène par Sara Veyron

  • - Ma soeur, vous me semblez préoccupée.
    Madame Elisabeth hoche la tête. (...)
    - Ils ont fermé les portes de Paris.
    La reine la regarde avec intensité. Elle ne dit rien.
    Elle pressent une catastrophe.
    - Toulan est venu me trouver. Nous ne pouvons pas partir.
    Ils fouillent toutes les voitures.
    La reine sent ses jambes se dérober sous elle.
    Elle s'appuie sur le montant de la cheminée pour rester forte.Un récit qui retrace la vie de Marie-Antoinette, dernière reine de France ; une biographie à lire comme un roman pour découvrir cette héroïne au destin tragique et bouleversant.

  • La chorale des grenouilles se prépare à chanter en concert. C'est Ouaouaron qui dirige. Les grenouilles sont folles de lui. De son côté, Crapaud est amoureux de Rainette. Mais Rainette, préfère les princes. Un imagier à caractère ludique pour apprendre à

  • J'ailleurs

    Brigitte Guilhot

    Lupa, dans un texte intime et bouleversant, raconte ses dernières visites à Murdos.
    « Tu me donnes tant, Lupa. Je ne sais pas ce que je pourrais t´offrir pour équilibrer la terre afin qu´elle ne bascule pas ; un cadeau qui pèse autant que l´enfant dans les bras de la Vierge Marie ou de sainte Brighid. Je ne sais pas ce que tu auras dans ta pochette surprise. Peut-être un cadavre qu´il te sera donné à faire revivre. Je serai peut-être posthume pour toi. » L´écrivain Hafed Benotman a fait son ultime envolée le 20 février 2015 à l´hôpital Georges Pompidou, à l´âge de 54 ans. Pendant les journées qui ont suivi sa mort, l´écrivain Brigitte Guilhot a adressé une dernière lettre à l'homme qui l'appelait Lupa et qu'elle appelait Murdos. Lupa et Murdos, alors que ce dernier était emprisonné à Fresnes, avaient échangé durant de longs mois une correspondance lumineuse malgré les murs. Cette correspondance fait l´objet d´une publication sous le titre La peau sur les Mots.

empty