• Devant les dangers des écrans, en particulier du smartphone, chez les enfants et les adolescents, mis en évidence par un docteur en neurosciences dans La Fabrique du crétin digital (Seuil, prix Femina essai), des parents se sont mobilisés pour s'unir et résister à la pression sociale et commerciale du smartphone. Leur objectif : fédérer suffisamment de parents pour qu'au minimum 15 enfants par classe au collège n'ait pas de smartphone, et casser ainsi la pression de l'inévitable "Tout le monde en a un !". Leur groupe Facebook rassemble plus de 9700 membres avec des centaines d'adhésion chaque semaine. Fruit du partage d'expérience de groupe, ce livre permet, en 10 chapitres courts et pratiques de faire le point sur les dangers des écrans (pornographie, harcèlement en ligne, isolement relationnel, perte de temps au détriment des études, etc.) et donne des idées concrètes pour aider chaque parent à protéger son enfant, et l'aider à développer son esprit critique pour utiliser les outils numériques en bonne intelligence.

  • Du jour au lendemain un monde s'écroule. Vous voilà officiellement célibataire. Si vous avez acheté ce livre ou si on vous l'a offert, le message est clair : c'est fini, totalement fini et vous avez besoin d'aide.
    Heureusement, ce cahier est là pour ça. Au programme : kit de rupture, cérémonie de remise des clés, alerte au tsunami des larmes, mauvais rêves à combattre... Puis peu à peu, comme une funambule, vous retrouverez votre équilibre et le goût de la vie en solo...
    Avec un brin d'humour et beaucoup de douceur, ce guide sera un véritable allié pour vous reconstruire après une rupture sentimentale.

  • Dites adieu aux pensées limitantes !

    >Le conditionnement est un ensemble de réflexes et d'habitudes, conscients ou inconscients, qui nous empêchent d'avoir du recul sur tous les choix possibles. Se déprogrammer permet d'avoir une vision de ce que l'on veut réellement et de faciliter la mise en place d'actions et de projets.
    >Ce livre vous donne toutes les clés pour changer votre structure de pensée. Vous pourrez ainsi sortir du cadre, penser différemment, être plus novateur et plus efficace. Vous vous recentrerez sur vos envies profondes et oserez faire ce que vous souhaitez vraiment !
    >S'il vous est déjà arrivé de vous demander ce que vous voulez changer dans votre vie, de dire oui à quelqu'un à qui vous vouliez dire non ou encore de vous autoconvaincre que vous n'étiez pas prêt pour le projet qui vous tient à coeur, ce livre est fait pour vous !
    >Romain Coique, incarnation du self-made man, a mis en place une méthodologie de pensée systémique et itérative qu'il partage via des formations pour aider des particuliers et des porteurs de projet à atteindre plus efficacement leurs objectifs de vie.

  • Et si vous transformiez votre vie en une véritable aventure ?

    Les défis réveillent et conduisent à se dépasser. Ils invitent à s'ouvrir à l'inconnu, à se frotter à l'inattendu et à goûter le différent. Se lancer un défi, c'est l'occasion de secouer ses habitudes, de mieux se connaître, d'aller au-delà de ses limites, de croire en soi, mais aussi de développer sa force mentale.

    Au fil des pages, vous trouverez des défis très divers, à découvrir chaque jour pour réveiller progressivement votre potentiel positif.

    Au programme : des défis bien-être, des défis relationnels, des défis au bureau, des défis d'aventure... à se lancer sur un jour, un week-end, 5 jours ou un mois !

    En somme, 365 défis pour une année audacieuse !

  • Le matérialisme a toujours fait problème, étant donné les enjeux idéologiques et politiques qu'il a impliqués et qu'il implique toujours. Je voudrais d'abord l'examiner en lui-même et le justifier à partir des différentes manières que l'on a d'appréhender le réel sur sa base, qui sous la forme de plusieurs niveaux que l'on est en droit de hiérarchiser, pour une large part tout au moins, comme ce vocable l'indique. Et à chaque fois, l'on s'apercevra que ce qui est en jeu, c'est l'existence de la matière, la conception que l'on doit s'en faire, son extension, et, bien entendu, notre capacité de la connaître et d'en expliquer les diverses formes, des plus humbles aux plus hautes. L'examen de ses limites éventuelles - je dis bien : éventuelles - dans l'ordre de la compréhension que le matérialisme peut nous fournir (ou pas) des diverses formes de la réalité, ne pourra avoir lieu qu'après, lorsqu'on le confrontera à différentes questions comme la foi religieuse, l'art, la dimension métaphysique des choses (si elle existe) et, question finale, celle du Sens (avec une majuscule).
    Mais j'ai en vue de présenter une dernière fois, d'une manière synthétique et systématique, ce qu'il en est de ce fameux matérialisme et de sa valeur théorique intrinsèque - quitte à rappeler parfois des travaux antérieurs dans lesquels des justifications supplémentaires, mais sectorielles, sont apportées à mes thèses. Et je le ferai sans faux-fuyants. C'est pourquoi j'ai tenu aussi à envisager lucidement la question des limites éventuelles de l'ontologie matérialiste, quitte à surprendre et à la rendre plus modeste, mais aussi plus convaincante dans son ordre propre.

  • Aujourd'hui, les ordinateurs sont présents dans toutes nos activités quotidiennes. Une machine a vaincu le champion du monde du jeu de go, on construit automatiquement des connaissances à partir de l'information stockée dans les bases de données, des automates reconnaissent la parole articulée et comprennent des textes écrits en langage naturel...
    Serait-ce que les machines seraient vraiment devenues intelligentes, qu'elles posséderaient un esprit, voire une conscience ?
    La complexité de l'intelligence artificielle dépasse notre entendement immédiat et suscite nombre d'idées reçues. Ainsi, l'intelligence artificielle reproduirait l'activité de notre cerveau, elle ferait que les ordinateurs ne se trompent jamais et... qu'à terme nous en devenions les esclaves.
    Jean-Gabriel Ganascia, en distinguant ce qui est réalité de ce qui relève du pur fantasme, nous permet de com- prendre ce qui se joue avec l'intelligence articificelle, quelles sont ses potentialités et ce qu'elle ne sera jamais...
    Sauf au cinéma.

  • Le premier guide de survie du papa solo !

    Avec un humour décapant, l'auteur vous dévoile ses armes pour mener à bien le plus beau des combats, celui d'élever vos enfants SEUL... Que maman soit partie depuis quelques jours, des mois ou des années, retrouvez dans ce livre des conseils et des exemples concrets pour faire face, dans la joie et la bonne humeur ! Comment gérer toutes les situations, assurer en toutes circonstances, devenir un super papa mais surtout rester vous-même et profiter de la vie !

    Parce que s'occuper d'enfants n'est pas toujours facile, Lynda Corazza croque avec humour la vie quotidienne du papa solo et rend ses aventures, parfois embarrassantes, mais toujours drôles, plus vraies que nature.

  • Mahomet caricaturé, tombes profanées, Marseillaise sifflée. De quoi la transgression est-elle le nom ?
    Comment définir cette notion qui envahit l'actualité, mobilise la réflexion des philosophes, des sociologues, des juristes, bouscule nos systèmes de représentations et interroge en profondeur les conditions du vivre-ensemble ? Voici le premier ouvrage de fond sur un sujet trop souvent réduit aux lieux communs, la somme de référence sur un concept d'une extraordinaire richesse pour les sciences humaines.
    La transgression s'apparente-elle à la désobéissance ? Que nous dit-elle sur la faute, le désir, le péché, l'ordre et la règle ? Sur la notion d'interdit et sur celle de déviance ? Sur la puissance des tabous et la force du refoulé ? Des pamphlets de l'Ancien Régime aux transgressions de l'art contemporain, de la sexualité à la profanation, de Sade à Freud en passant par Bataille et Caillois, cette réflexion plurielle sur un sujet majeur invite à repenser les limites du tolérable et la force des interdits.

  • Par transparence

    Maia Loup

    « Rien qu'une fois, j'aimerais juste vivre, tout de suite et pour de vrai. » Alice ne supporte plus de vivre seule avec son père et la mélodie triste qui lui colle à la peau depuis que sa femme est partie. D'autant qu'elle a le don d'entendre les gens penser, et que le quotidien sous-titré, ce n'est pas facile à supporter tous les jours. Pour elle, le moment est venu de vivre.

    Elle emménage à Paris avec Fred, son meilleur ami, et Lolie, la fille-fée qui les fascine tous les deux. Ils sont jeunes, beaux, mélomanes et ils ont la vie devant eux. Premier appartement, premiers concerts - qu'il est bon d'être ensemble, plus libres que jamais. Mais bientôt, c'est le dérèglement de tous les sens : Alice se perd, repousse ses limites, multiplie les relations amoureuses et se heurte à ses premières déceptions. Se faisant, elle ne se rend pas compte que Lolie s'efface dangereusement et que l'amitié qu'elle éprouve pour Fred ressemble à de l'amour...

    Un roman d'apprentissage émouvant qui raconte avec justesse tous les « périls jeunes » auxquels on se heurte avant de trouver sa place dans ce monde.

    Sur commande
  • Cet ouvrage met en question les termes de frontières, de marges et de confins dans une perspective pluridisciplinaire. Il aborde respectivement, l´éthique des frontières, l´espace psychique, l´altérité et les marges telles qu´elles sont vécues et perçues dans les champs de la sociologie, de l´histoire, de l´histoire de l´art et des arts du spectacle. Il interroge également les marginalités créatrices de l´écriture et la représentation des marges en littérature. Témoin de la volonté d´un groupe de chercheurs en sciences humaines de sortir des champs de leur discipline pour esquisser un espace transfrontalier, il inaugure la collection « Chemins croisés ». En faisant émerger de nouveaux objets d´investigation, de nouveaux paradigmes dans une zone frontalière où s´épanouissent les échanges, ces chercheurs souhaitent, tels les drogmans d´antan, servir d´interface en incarnant la fécondité des espaces d´entre-deux dans lesquels s´enrichissent les langues et les cultures. Penser la frontière, les marges et les confins, c´est convoquer la figure de l´étranger, esquisser celle du passeur, dévoiler l´in-su que chacun porte en soi et instaurer des passerelles entre générations et civilisations ; c´est affirmer, pour reprendre les termes de Montaigne, que nous « pensons toujours ailleurs ».

  • Depuis le début de la grève étudiante, la jeunesse nous montre combien son engagement politique est loin des clichés voulant que les jeunes ne s'intéressent pas à la politique. "Le souffle de la jeunesse" révèle au contraire un oeil lucide et intelligent sur notre société à travers la voix d'une génération hétérogène et méconnue politiquement. Au printemps 2010, les éditions Ecosociété et la Fondation Charles-Gagnon lançaient le prix Bernard Mergler, un concours d'essais visant à encourager les jeunes Québécois à produire des textes d'analyse et de critique sociale défendant les valeurs de justice, d'équité et de solidarité, tout en apportant une contribution à la solution d 'un enjeu social actuel. Ce recueil publie les 5 meilleures contributions. La postface est de Gabriel Nadeau-Dubois, leader étudiant du pirntemps érable. Elle illustre le réveil politique d'une jeunesse qui "a le souffle long". Ce recueil met en valeur la diversité des voix, des tons, des niveaux de lecture et des écoles de pensées.

  • Que faire 'pour la suite du monde' ? Si l'origine humaine de la crise écologique fait presque consensus, les mesures à prendre pour faire face à ce péril sont loin de faire l'unanimité. Faut-il réformer le système ou le changer ? Entre développement durable et décroissance, le débat fait rage. Le salut passe-t-il, comme le proposent les partisans d'un développement durable, par un effort de conciliation entre respect de l'environnement, croissance économique et progrès social ? Ou bien doit-on absolument rompre avec l'impératif de la croissance et remettre en question les institutions ? Le modèle de croissance infinie dans un monde fini devient de plus en plus aberrant. Ainsi, les objecteurs de croissance nous invitent à retrouver le sens des limites et, plutôt que de relancer la croissance, nous encouragent à baser nos actions sur d'autres principes. Mais en quoi consisterait une société de décroissance et comment s'engager sur cette voie ? Peut-on concevoir de décroître sans pour autant revenir à des modèles du passé ? En invitant les auteur de ce livre au débat, on ne peut que constater l'importance de cette division. Les partisans du développement durable tiennent à notre modèle de société et veulent le réformer pour le faire durer. Les partisans d'une décroissance soutenable ne voient pas d'autre issue que d'inventer un autre monde. Entre réformistes et révolutionnaires, qui sont les plus utopistes ? Cet essai nécessaire nous livre des réflexions critiques, rigoureuses et éclairées sur ces deux façons de «guérir du mal de l'infini» et ainsi oeuvrer «pour la suite du monde»...

  • Dans un monde en constante accélération où la quête de sens et d'épanouissement interroge, l'individu se trouve toujours plus bousculé dans ses schémas de vie. La linéarité des parcours et la sécurité durable n'existent plus. Nous traversons désormais différentes voies professionnelles, plusieurs relations de couple, cherchant à nous épanouir et à donner cohérence à ces multiples vies en une seule. Chaque accident laisse des traces qui sont autant de forces. Chaque nouveau départ impose de grandir et nécessite de l'énergie pour se réinventer. Cet ouvrage expose et illustre les différents schémas qui emprisonnent l'existence. Il propose notamment d'ouvrir une réflexion personnelle progressive et une démarche pertinente, positionnant chacun comme responsable de ce qu'il peut accomplir pour lui, pour l'autre et pour le monde, afin de répondre à sa propre cohérence intérieure. Un raisonnement qui s'étend à l'entreprise et à ses nouveaux modes de management, vecteurs bien réels de transformation, imposants là aussi un renouveau incontournable. Après un doctorat en sciences économiques et un parcours dans l'enseignement supérieur, Lionel Pradelier est aujourd'hui coach professionnel certifié pour cadres et dirigeants. Il possède sa propre société de conseil et d'accompagnement professionnel : UNALOME, où il oriente son travail sur les transitions individuelles et collectives pour faciliter les bifurcations de chacun.

    Sur commande
  • Verbes de foi

    Bernard Lebeau

    Sur commande
  • Glam'room

    Eva Adams

    Sur commande
  • Efficacité garantie ! Des témoignages vivants et concrets, des bonnes idées pratiques et réalistes. Pour la première fois, les conseils peuvent être appliqués à la vraie vie !
    Testé pour vous ! UNe dizaine d'hommes et de femmes interviewés partagent leur expérience. Et ce sont eux les spécialistes !
    D'un ton simple et résolument positif, ce guide va à l'essentiel.

  • L'auteur : Jean-Gabriel Ganascia, professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI), il enseigne l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitive. Des premiers automates aux derniers robots intelligents présentés au Japon, la machine ne cesse de fasciner. Cet
    ouvrage est l'occasion de mieux cerner l'intelligence artificielle, cette science souvent associée aux frontières de la science fiction.

    Les Idées reçues : L'intelligence artificielle est une science récente - Les Japonais sont les champions de l'intelligence artificielle - L'intelligence artificielle reproduit l'activité de notre cerveau - Les ordinateurs ne se trompent jamais - Les machines n'ont pas d'émotions ni de conscience - Les ordinateurs sont invincibles aux échecs - Demain, nous serons les esclaves des machines...

  • Le monde moderne de par son mode de vie a reçu l'empreinte de l'hygiène et de la médecine ainsi que des principes résultant des découvertes de l'industrie pharmaceutique chimique, de Pasteur, de Flemming, etc. Ces produits sont certes d'un apport utile pour garantir le confort anatomique et physiologique de l'organisme humain, mais il faut raisonnablement les considérer aujourd'hui comme un triomphe d'une humanité à l'incessante poursuite d'une santé durable. La physiologie et l'anatomie n'étant pas les seules composantes de l'être humain, la santé ne saurait en aucun cas être considérée, prise en charge ou ajustée, comme une simple machine industrielle ou être comparée à un plan d'ajustement structurel ou de relance économique pour assurer la croissance et la survie d'un peuple. C'est la colonne vertébrale de la thèse de l'auteur Gervais Mvogo dans son ouvrage Limites et échecs de la médecine occidentale. Théorie de la guérison. Le sujet de réflexion fascine dans son ancrage de parallélisme des sources ontologiques de la nature humaine, s'appuyant ainsi sur Dieu. Le titre ouvre le débat sur la démarche, la pratique, l'émergence et la radiance des firmes et des intelligences artificielles de l'industrie pharmaceutique, véritable politique de la médecine occidentale.

    Sur commande

    1 autre édition :

  • Evasion v 01 qui sacrifier ?

    Sylvie G.

    • Jcl
    • 20 August 2018
    Sur commande
empty