• De 800 à 1100, les Vikings, venus du Nord, sèment la terreur dans de nombreuses villes européennes. Ils pillent, s'emparent des trésors des églises et des monastères, enlèvent des habitants qu'ils rançonnent ou vendent comme esclaves.
    Mais on ignore souvent que ces marchands exceptionnels ont ouvert de nouvelles voies commerciales entre le Nord, Bagdad et Byzance. Ils se sont installés en Russie, dans les îles Britanniques, en Irlande, en Islande et au Groenland. Ils ont développé une poésie raffinée, vantant les prouesses des guerriers et les aventures des dieux. Les Vikings ne constituaient pourtant pas un peuple. Il n'était pas nécessaire qu'un sang scandinave coulât dans les veines du guerrier pour qu'il soit reconnu comme Viking.
    L'auteur utilise les plus récentes découvertes archéologiques et les récits des ambassadeurs arabes pour raconter le quotidien des paysans comme des seigneurs de guerre - un monde où règnent magie et fantômes. Loin des barbares sanguinaires souvent décrits, les Vikings ont ainsi été des acteurs économiques de premier plan de la nouvelle Europe, avant de disparaître avec l'évangélisation de la Scandinavie et la création des royaumes de Norvège, de Suède et du Danemark.

  • Les vikings fascinent et laissent dans la mémoire collective des images fortes et contradictoires : pirates redoutables semant la terreur, navigateurs intrépides explorant des terres lointaines ou guerriers et commerçants en quête de richesses. Mais que sait-on réellement du mouvement viking et de ses dynamiques ? Quel monde naît de la rencontre des vikings avec les autres sociétés ?
    Parfois présentés comme les précurseurs d'une globalisation, les vikings et leur histoire s'interprètent en termes de routes, de réseaux et de diaspora, et non plus seulement sous l'angle des invasions. Le temps des vikings fut une période de circulation des hommes, de migrations qui contribuèrent à façonner certaines régions de l'Europe, voire au-delà, des terres de l'Atlantique nord (Islande, Groenland) jusqu'en Russie ou aux mondes byzantin et islamique. Les objets, les idées, les in fluences artistiques et religieuses, les objets culturels au sens large circulent, s'échangent, s'adaptent. Les transferts culturels qui y sont associés et leurs manifestations forment le fil conducteur de ce livre.
    La guerre et la violence restent au coeur des représentations associées aux vikings. Cependant, la confrontation n'était pas une fin en soi et elle laissait ouverte les voies à des compromis politiques et culturels. Les vikings rencontrèrent en effet des sociétés différentes, s'établirent au contact d'autres populations ou sur des terres vides d'habitants. Suivre ces expériences revient à s'interroger sur des situations « d'entre-deux », de cohabitation ou de rejet qui colorent le phénomène viking de manière singulière. La lecture de cet ouvrage novateur aidera ainsi à penser l'unité et la diversité des vikings.

  • Le royaume de Mavi est envahi ! Le roi Aaron a pu se rendre à temps dans le Nevada pour confier sa fille, la princesse Skyrina, au grand chef Aslan afin de la protéger et la former. C'est le début pour la jeune fille de fabuleuses aventures et la naissance d'un amour passionnel. Les deux fils du chef sont en rivalité pour être à ses côtés. Mais un seul fait vibrer son coeur. Tout au long de sa vie, elle fera des découvertes extraordinaires, ignorant tout de la vérité qui lui est cachée, pour sa sécurité. La princesse a tant de mystère en elle. Le chef Aslan, figure de père, mais aussi de mentor, la guidera et fera d'elle la Disi Aslan.
    Sa rencontre avec Rufio, le loup arrogant du clan allié, pourrait bien faire basculer sa vie. La nuit de son dix-huitième anniversaire sera l'heure des révélations pour Skyrina, loin d'imaginer quel destin l'attend.
    Qui des frères sera son prince ? Que deviendront ses parents ?
    Et si Skyrina n'était pas seulement une princesse ? L'UNIQUE HÉRITIÈRE DU TRÔNE DU ROYAUME DE MAVI VIT SECRÈTEMENT PARMI LES INDIENS OÙ ELLE CONNAÎT HONNEUR, BONTÉ, AMOUR.
    Plongez dans l'univers de Skyrina. Rivalité, combats, amour passion, secrets, ainsi que des intrigues palpitantes, autour de personnages authentiques, forts et attachants.
    www.miya-rose.com

  • Avec Le Grand Miroir de l'amour mâle (1687), Ihara Saikaku poursuit son exploration du monde des plaisirs, mais il adopte ici un nouveau point de vue, celui d'un adepte de l'homosexualité, pour exalter les beautés et les mérites de la Voie de l'amour mâle qu'il oppose, avec une férocité tempérée par l'humour, à la Voie des femmes toute d'artifices.
    Si l'écrivain fait défiler les types les plus divers - de l'éphèbe au contempteur de l'espèce féminine en passant par les moines et leurs mignons acolytes -, il s'intéresse surtout, dans ce premier volume, aux amours des samouraïs. Leur passion amoureuse les place souvent en conflit avec les obligations qu'ils ont envers leur seigneur. Entre l'accommodement domestique et le suicide, le monde flottant n'épargne pas aux guerriers les affres de la passion.

empty