• Le 19 novembre 1966, Phan Thi Mao, jeune femme vietnamienne, est kidnappée, violée par plusieurs hommes avant d'être assassinée. Les auteurs de ce crime odieux ? Quatre soldats américains. Un cinquième homme de cette unité, Sven Eriksson, assiste, impuissant, à la scène. Il prend la décision de dénoncer le crime mais encourt de sévères représailles. S'ils sont convoqués devant un tribunal militaire, les quatre auteurs encourent les travaux forcés à perpétuité.

    Daniel Lang a rencontré Eriksson dans sa ferme du Minnesota. Loin de la justice froide des tribunaux militaires, l'ex-fantassin se livre sur sa décision de dénoncer ses camarades, quatre jeunes Américains comme lui, d'une vingtaine d'années, chacun dépendant des autres pour sa survie en territoire ennemi...

    Journaliste et auteur de plusieurs ouvrages - Early Tales of the Atomic Age, The Man in the Thick Lead Suit, From Hiroshima to the Moon, A Summer's Duckling, An Inquiry Into Enoughness ou encore Patriotism without Flags -, Daniel Lang (1913-1981) a collaboré durant quarante années au New Yorker, pour lequel il a notamment été correspondant de guerre.

  • Depuis un an déjà, Édouard est à la tête de la patrouille des Loups, secondé par son ami Ange. Cette année encore, les Loups vont devoir faire preuve de courage car les chefs ont concocté un camp bien particulier ! Direction la Beauce, sur les traces du trésor perdu des Templiers. Une vieille légende parle même d'une citadelle enfouie dans laquelle les derniers Templiers se cachèrent. Mais n'est-ce vraiment qu'une légende ?Afin de mettre à l'épreuve les scouts, un nouveau challenge est proposé : le Grand défi ! Les CP et leur cul de pat' arriveront-ils à former un tandem assez soudé pour remporter cette ultime épreuve ? Le plus fort devra aider le plus faible, et pour Édouard, le challenge risque d'être de taille ! Il apprend quelques jours avant de partir qu'il devra accueillir un nouvel élément chez les Loups : Paulin ! Ce fils de stars de cinéma, toujours dans la lune et à l'imagination débordante, ne connaît absolument rien au scoutisme ! Saura-t-il faire face aux épreuves de la vie dans la nature ? Et quelle est cette ombre folle et dangereuse qui rôde derrière Paulin ?

  • Cloudbursts

    Thomas Mcguane

    Quand le ciel se déchire est la somme de toute une vie de réflexions, de sentiments, d'expériences, et se doit d'être savouré. Ceci étant dit, si vous vous retrouvez à dévorer ces nouvelles en un temps record, je vous encourage à le faire. Vous pourrez toujours les relire plus tard ; ce que vous ferez probablement. The New York Times Book Review
    Merveilleux, essentiel, irrésistible et souvent étonnant. [...] Toutes les nouvelles de McGuane sont empreintes d'humour. En résulte une succession d'histoires exquises. The Los Angeles Times
    Une prose aussi ciselée et impressionnante que les montagnes Rocheuses. [...] L'éclat et l'humour de l'écriture de Thomas McGuane ne manquent jamais de ravir. The Wall Street Journal
    Aujourd'hui, il n'y a plus aucun doute : McGuane est un très grand. Christophe Mercier, Le Figaro
    McGuane [est] l'un des portraitistes les plus fins de l'Amérique profonde. André Clavel, Le Temps
    Pas de sérénité, pas d'équilibre, mais des embardées imprévisibles, soutenues par un rythme qui les accompagne à merveille. [...] Bref, McGuane, spirituel et généreux, nous entraîne dans sa jubilation. Lilian Kerjean, La Quinzaine littéraire

  • Qu'un piano soit criblé de chevrotine par un enfant embusqué dans un arbre, et c'est l'harmonie du monde qui vole en éclats. Mais que cet enfant, le nez plongé dans les entrailles de l'instrument, l'imagine chargé d'épices et voguant intact sur l'océan, et c'est l'imaginaire qui ordonne le chaos. Sous le double signe d'un désordre échevelé, burlesque et jubilatoire, et du pouvoir de l'imagination - de la littérature-, Thomas McGuane reprend à son compte la tradition picaresque de Don Quichotte en la transposant dans l'espace américain des années 70.
    Son jeune héros, Nicholas Payne, successivement routard paumé, amoureux transi, cow-boy dérisoire, bâtisseur de chauves-souricières pour le compte d'un inénarrable amputé multiple, nous entraîne dans d'invraisemblables aventures, dont la plus vertigineuse est sans doute celle d'une écriture éblouissante, qui oscille constamment entre ordre et chaos, tradition et parodie, burlesque et poésie.

  • À la suite de la conférence et de l'exposition photo consacrées aux « années de tourmente dans la région toulousaine », la publication d'un ouvrage d'accompagnement mais aussi de mémoire s'est révélée indispensable. Aidée par toute l'équipe du Prix du jeune écrivain, encouragée par Michel Goubet et soutenue par d'anciens résistants, Accord Édition souhaite porter témoignage de cette période troublée et fascinante pour les jeunes générations.

  • Quelques saisons avec elles invite à une redécouverte des contes de fées classiques dont le merveilleux, comme le drame, ne sont pas si éloignés de la réalité vécue par les personnages.

  • L'Indochine, sa luxuriante forêt tropicale ou ses rizières monotones, la lutte du corps expéditionnaire français, l'action tenace du Viet-Minh, la contre-guérilla, la peur, le sacrifice... Max Gaudron qui a vécu cette guerre pas comme les autres se souvient. Il évoque les combats d'une compagnie d'infanterie de la Légion étrangère engagée en 1949 le long des « routes coloniales » RC 3 et RC 4, dans le nord-est tonkinois. Il a partagé la vie de ces légionnaires et raconte leur résistance héroïque à un adversaire bien supérieur en nombre, abandonnant la guérilla sporadique pour lancer des actions d'envergure de plus en plus meurtrières. Une aventure qui s'achèvera, l'année suivante, par le périlleux repli de Cao-Bang.

empty